Accueil / Amour&Célibat / Amour / Quand hommes et femmes se cherchent sans se trouver
Quand hommes et femmes se cherchent sans se trouver
Je suis célibataire, nul en séduction, et destiné à rester seul(e)

Quand hommes et femmes se cherchent sans se trouver

Depuis mon retour du Japon, c’est Bagdad dans ma tête. J’assiste à une déferlante d’idées sur le sujet des relations sentimentales. Et je me rends compte que dans tous les pays où je suis allé, toutes les personnes rencontrées m’ont avoué la difficulté des relations hommes/femmes. Et plus particulièrement dans les grandes villes. Mais à Paris (même ailleurs), il y a un je ne sais quoi qui fait que tomber sur la bonne personne relève de la quête du Graal. Bref, quand hommes et femmes se cherchent sans se trouver.

Bien souvent, je remarque avec regret qu’on pense éprouver des sentiments profonds et durables alors que ça n’est en fait que de la passion. On s’était bercé d’illusions. Sans s’en rendre compte, on avait idéalisé et mythifié l’autre. On s’en était servi comme d’un lustre, pour y accrocher nos propres rêves. En voulant au fond de soi toute autre chose.

Est-ce qu’on fait de notre mieux ou est-ce qu’on voulait juste quelqu’un que l’on n’a pas ? Ça reviendrait à se demander : est-ce que la chasse est plus intéressante que la prise ?

Lors de mon trip à Tokyo, un Japonais a engagé la conversation avec moi. Il était intrigué de savoir combien de petites amies j’avais connu dans ma vie, car lui n’en avait connu que deux, et s’il était vrai que certain(e)s Français es) sortaient avec plusieurs personnes en même temps, tout en me demandant si ça m’était déjà arrivé! “Moi ? Bien évidemment que non, mon bon monsieur ! Je suis blanc comme neige !

développement personnel, coaching, bonne humeur, humeur, heureux, bonheur, chance, séduction, blanc comme neige,

Séduire pour mieux détruire

A cela s’ajoute un autre constat. Beaucoup de personnes remplacent l’amour par la recherche du plaisir, envers et contre tout. Car le plaisir a ceci de pratique, il s’accompagne rarement de sentiments, et toute souffrance est éradiquée.

Ces mêmes personnes ont tendance à croire que l’amour fait souffrir. « Il n’y a pas d’amour heureux » disait Louis Aragon.  Heureusement, les histoires d’amour ne finissent pas mal, en général. Et nous ne pensons pas tous que le soleil se lève au niveau de notre nombril pour se  coucher au niveau de notre derrière pour ne s’intéresser qu’à ce qui se trouve entre les deux. Nous ne sommes pas tous nombrilistes et plusieurs d’entre nous souhaitent fonder une famille. Ce qui est plus négatif, ce sont les effets des échecs qui nous consument de l’intérieur, au point que les exigences grandissent.

Si dans le domaine de l’amour, l’exigence est nécessaire. Encore faut-il comprendre ces exigences  afin qu’elles ne nous empêchent pas de trouver l’épanouissement ou l’amour.

Un jour, une nana pas du tout superficielle m’à dit qu’elle n’avait pas eu le petit truc avec moi, car elle n’aimait pas ma chemise swaguéeNabila sort de ce corps ! Et quelques minutes plus tard, elle était entrain de couiner : “Ça me soûle. Je suis trop difficile, alors que moi-même, je suis pas une bombe.” Je savais qu’il y avait baleine sous gravillon quand j’ai vu son score de 750 000 points sur un certain site de rencontre.

Peut être que si on s’intéressait d’abord à soi-même au lieu de considérer le monde de notre propre point de vue, sans juger autrui à travers notre propre intérêt, les choses seraient plus simples. Il faut être exigent vis-à-vis de nous-mêmes et non pas uniquement des autres.

Il ne faut pas juger de la nature, blaise pascal, séduction, relations hommes femmes, développement personnel, coaching, bonne humeur, humeur, heureux, bonheur, chance, sexe, amour, amitié, exigences, sites de rencontres, rencontres

02--Banner-for-frenchdatingassistant-RESIZE-MR-120x600-copyPetit rappel : Le partenaire idéal n’existe toujours pas

Passés 30 ans, nous devenons de plus en plus exigeants. On devient moins flexible, moins facile à vivre. Par contre, on devient plus aigri et plus exigeant de l’autre. Prochaine étape, “confession intime”.

Je ne sais pas si la quête du bonheur absolu, de l’indépendance ou de la réussite sociale et sentimentale, en est la cause, mais je remarque une certaine dégradation des jeux de séduction entre hommes et femmes. C’est presque agressif car trop d’exigence. Voilà peut-être pourquoi certains industrialisent leur drague afin d’augmenter leurs chances de tomber sur la bonne personne. Certains vont même jusqu’à engager un dating assistant pour obtenir des rendez-vous galant de façon garantie. Apparemment chez ces personnes l’efficacité remplace le plaisir de la chasse. On fait beaucoup plus de rencontres notamment grâce au Net et surtout à la rencontre en ligne. Y aurait-il une dévalorisation de la qualité de ces rencontres ? Peut être car c’est moins authentique et romantique.

L’excès d’exigence est dangereux pour la santé sentimentale. C’est une magnifique prison invisible qui empêche de commencer une véritable relation amoureuse. Peut être devrions-nous revoir la vision stéréotypée que nous avons des sexes.

Ok, on le sait, que certains hommes sont des goujats, blablabla ! Pour notre défense, on est pas aidés avec l’image idyllique et artificiellement embellie des mannequins et des stars (du porno ?). Je ne sais pas pourquoi on s’imagine que notre partenaire doit être parfaite sur tous les plans : mensurations idéales, sexy, douce, compréhensive, tolérante, généreuse, intelligente (si ! si !), toujours bien épilée au micro poil prêt, etc.

Mais cette femme idéale n’est en fait qu’une image photoshoppée d’un magazine. Heureusement, la beauté physique n’est qu’un des attributs que les hommes et les femmes recherchent chez leur partenaire, pas vrai ?

Et ne croyez pas que j’allais épargner les femmes, surtout celles qui au fil des années deviennent exichiantes… pardon, exigeantes et qui cherchent le partenaire parfait, à la fois ami, amant, amoureux, beau, musclé, amusant, gentleman et riche, le sex symbol à l’odeur enivrante, le gars avec une aura brillante comme un soleil au costume fait sur mesure, issue d’une génération de cyborgs évadés d’Hollywood ou de Disney, qui évidemment n’existe que dans leurs fantasmes ou au cinéma.

brad pitt, george clooney, justin timberlake, les mecs parfaits, l'homme idéal, le prince charmant n'existe pas, séduction, séduire pour mieux détruire, séduire, draguer, amour, sexe,

Ce genre de filles qui va aussi rejeter le premier mec qui les séduira d’une manière correcte et en bon gentleman au prétexte qu’elles attendent qu’un autre mec mieux vienne les accoster, pour se retrouver en fin de soirée (pour ne pas dire à 30/35 ans) avec le dernier mec pas terrible du dancefloor par dépit et par défaut, en repensant que le premier mec de la soirée était au final pas si mal que ça !

Bref, nous sommes tous capables de penser à autre chose qu’à nous-mêmes ! Aussi, nous pouvons tous nous concentrer à faire de nos relations des expériences extraordinaires ! Et pour vivre ces relations enrichissantes, nous devons prioritairement ressortir de notre seul point de vue (nombril ?).

Alors on essaye de faire de notre mieux, on se rappel ensuite de la chance et du bonheur qu’on a quand on est amoureux… car il n’y a pas de vie sans amour, en tout cas pas digne de ce nom.

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE