Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction – décryptage d’un homme (2/3)
Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction - décryptage d'un homme (2/3)

Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction – décryptage d’un homme (2/3)

Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction - décryptage d'un homme (2/3)

Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction – décryptage d’un homme (2/3)

Pour se mettre de bonne humeur aujourd’hui: Voici l’article de la semaine que j’ai écrit pour le blogzine sobusygirls.fr. Bonne lecture!… Et bonne éclate! Attention: Je n’adhère pas à toutes ces pratiques, et je ne suis pas l’auteur de ces idées, bien que certaines soient justes et vérifiées par beaucoup d’hommes…

Au vu des nombreuses réactions et commentaires positifs du premier article (et je vous en remercie), j’ai la vilaine sensation derrière ces compliments que certaines m’attendent au tournant, me trompe-je ? Je vais donc la jouer fine, alors s’il vous plaît soyez indulgentes avec moi !

Précédemment dans MonBonPote.com, je vous expliquais où et quand j’ai découvert les techniques pour séduire ces êtres endiablant et adorablement enivrant que sont les femmes (quel fayot celui là !) et les raisons de leur création.

Sera donc abordé dans cette suite de la trilogie de « Je me suis bien faite avoir… » non pas la réponse secrète (que vous salivez de m’extirper comme un citron pour en extraire de la citronnade), à la question du COMMENT ? Mais l’étape juste avant ! Ensuite viendront les phrases d’approches, les techniques, etc…! (J’imagine que vous allez vraiment me haïr et dire que je joue avec votre curiosité, pour vous prouver que ca n’est pas le cas, laissez en commentaire les points que vous souhaitez que j’aborde dans le prochain article, deal ?)

C’est donc à partir d’ici que vous pouvez soit envisager de me saucissonner et de me jeter dans un donjon, avec  marqué au fer rouge « macho craignos », soit de bien interpréter mes dires sans y voir un discours sexiste.

Donc la base de la séduction repose sur les questions cruciales qu’un homme doit absolument prendre en compte :

Ce que veulent les femmes et ce qu’elles recherchent chez un homme ! (N’y voyez pas à la lecture de ce point une quelconque once de condescendance)

Je ne pourrai malheureusement pas parler de tout, car il y a de quoi écrire un roman sur cette question.

Oubliez donc les « Je veux un prince mais pas trop charmant » !… par pitié arrêtez avec cette phrase qu’on retrouve sur tous les profils Internet de femmes qui ne savent pas ce qu’elles veulent. En parlant à de nombreuses femmes de diverses nationalités, j’ai appris qu’une grande majorité sont étrangement attirées par les « bad boys », ou les « connards »… et les mecs sympas dans l’histoire ? Des princes un peu trop charmants qui se collent dans l’esprit féminin une étiquette de mecs ennuyeux.

Quand j’étais môme (ca n’est pas une berceuse, c’est l’histoire de ma vie), j’ai été éduqué par une pseudo féministe à tendance « fleur bleue ». Elle m’a classiquement élevé dans le respect de la femme avec pour idée simple : décroche ton diplôme, obtient un bon boulot pour offrir de jolies choses à la future Mme Jordane. Le jeune enfant pur et innocent que j’étais croyait que les femmes étaient comme sa mère, ou comme dans les bouquins et films le disent, qu’elles aimaient les mecs sensibles comme moi, et qu’il fallait juste être gentil et sympa (naïf !). Une fois dehors, je me suis fait gifler par la terrible violence de la réalité, en me rendant compte que le succès avec les femmes revenait fréquemment aux mecs égoïstes, infidèles, mythos, brutaux, mal élevé, etc…

Un jour, en colère à la San Goku et excédé, je me suis métamorphosé en super connard (je l’avoue, ça passe l’excuse du « j’étais jeune » ou du « j’ai changé ? » ) et par un hasard immoral, devinez quoi ? Je me suis aussi mis à avoir du succès, puis encore, et encore… je me suis dit, « Attend là ! Maman tu m’as dit de la merde ».

Bref, ces techniques sont une suite logique de l’éducation parentale sur le sujet des relations hommes/femmes. Attention à ne pas confondre les valeurs de bases inculquées par l’éducation, la théorie qui correspond à l’idée qu’on se fait de l’amour, la pratique et la réalité. J’ai appris en continuant de lire ces techniques que les femmes sont plus disposées à tomber amoureuse (au delà des connards et bad boys) de mecs :

Confiants, sûr d’eux, qui ont de l’assurance et de l’humour, prenant des initiatives, etc… (Vous réagissez à la réactivité et à l’attention) sans passer par la « connardisation », manipulation, et par la pire case du mec sympa qui se finit toujours par un « On peut rester bon pote? »,  cette phrase m’a piqué plus d’une fois les yeux, et pas que ça d’ailleurs…

Il y est dit qu’il existe une attitude qui plaît aux femmes  : l’attitude du gars confiant, qui n’est pas en manque ! Vous avez remarqué à quel point vous êtes tout de suite plus attirant(e) lorsque vous êtes casé(e) alors que célibataire, personne ne vous regardait?

Toutes ces techniques ont un conseil en commun : ne pas être un mec trop gentil. Qu’on soit d’accord ou non, lorsque j’écoute une femme (ou sur les profils « adopte »), ce qu’elle cherche c’est un « gentil garçon », pourtant il n’y a qu’à se rendre compte que quand elles en trouvent un, ça ne se finit pas pour autant en début de love story. Alors il va lui offrir des fleurs, des restos, etc… et l’ironie dans tout ça, c’est que les femmes vont prendre ces mecs sympas pour des manipulateurs !

Après, il y a les femmes qui cherchent ce type d’hommes parce qu’elles sont blasées des « connards » et des « bad boys ». Et puis il y a les autres…

Donc, avant de passer à l’étape de la pratique, il faut faire un état des lieux qui consiste, en partie, à changer les idées reçues des mecs, comme par exemple :

– Certains sont naturellement plus à l’aise avec les filles, et d’autres ne le seront jamais : C’est faux ! Ces techniques expliquent comment passer du statut de Pierre Richard à celui de mec « swagué » à la Edward Cullen en améliorant ses compétences sociales que chaque homme possède (si si ! Même le plus gros des « boloss »), et d’adopter les bonnes attitudes non verbales.

– Que les femmes n’aiment pas autant le sexe que les hommes (C’est pas moi qui le dit): croire à ça est une erreur typiquement masculine. Vous savez toutes que vous êtes pire que nous quand vous êtes entre vous ? Un jour, j’ai secrètement mis un micro (ne me blâmez pas !) dans une soirée entre nana (Je sais ! je sais ! J’étais un sale môme! Ça passe toujours l’excuse du « j’étais jeune ? »). Damn ! J’ai été traumatisé,  j’ai demandé pardon ! J’ai jamais plus recommencé, trop choqué du gras de la conversation. Et puis surtout parce que j’ai perdu deux jambes et deux bras lorsqu’elles ont découvert le pot aux roses (Isa je sais que tu me lis… Sans rancunes !?).

– Qu’en quémandant une relation et en suppliant une femme, celle-ci succombera : combien de mecs, et moi le premier, ont déjà insisté, accroché à la nana comme un poil sur un savon ? FAIL !

– De ne pas tomber dans l’erreur de sortir avec ses « potes femmes », car elles ne tombent que rarement dans nos bras, pour la bonne raison que nous sommes justement leurs amis.

– Supprimer ses peurs du rejet. Un échec vaut mieux qu’un regret.

– Que la femme est une énigme. Faux ! C’est seulement nous, qui lui assignons des mystères, un piédestal, et un véritable culte.

– Enfin, un truc que vous pourriez me dire comme « oui mais faut plaire avant de séduire ». Re-faux! Et ouf heureusement que non, car sinon je serai resté avec le sous-marin hors de l’eau. Avez-vous déjà remarqué des couples disproportionnés ? Genre, l’un a un physique de mannequin et l’autre un physique de radio !?

Je finirai par ce dernier point d’une extrême importance qui est : ne JAMAIS verbaliser ses intentions avec une femme (c’est toujours pas moi qui le dit). La différence entre les hommes et les femmes est que chez la femme, tout est dans la discrétion et la délicatesse du geste, la finesse des micro-messages non verbaux… (Ça fait encore un peu fayot là ! Nan !?)

La communication non verbale… Là réside toute la subtilité de la séduction, je vais donc aborder LE point le plus important et intéressant dans le prochain article. Alors Mesdames, à vos claviers !

MonBonPote.com

 

Si tu as aimé cet article! Je t’invite à le partager!

 

Vous aimerez aussi:

Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction - décryptage d'un homme 3/3

Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction – décryptage d’un homme 3/3

Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction2

Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction – décryptage d’un homme 1/3