Accueil / Best of / Voyager seule fait-il de vous une femme solitaire ?
Voyager seule fait-il de vous une femme solitaire ?
Voyager seule

Voyager seule fait-il de vous une femme solitaire ?

Pourquoi vouloir voyager seule ?

De plus en plus de femmes ont cette envie de voyager seule. Et c’est pas une maladie messieurs !

Y a qu’à voir le nombre de blogs de voyageuses qui se multiplient comme des champignons de Tchernobyl…

Des nanas qui voyagent seule j’en ai rencontré beaucoup lors des mes escapades en solo.

Espagnoles, Allemandes (beaucoup), Italiennes, Autrichiennes… Françaises très peu, du moins pas là où je vais…

Toutes avaient un point en commun : l’appel du large.

Si vous lisez ceci et que vous voulez voyager seule ou que vous avez déjà l’habitude de voyager seule, vous serez sûrement d’accord avec moi que l’envie d’ailleurs, le besoin de découverte et de vous ouvrir à autre chose a été l’une des raisons pour laquelle vous voulez ou avez opté pour ce mode de vie.

Voyager seule ne signifie pas toujours que vous serez solitaire

  • Vous voulez donc « aller vers » ?
  • Ou peut-être voulez-vous « fuir » quelque chose ?

En discutant avec une Espagnole et une Allemande qui voulaient s’expatriées à Lisbonne pour changer de vie on a abordé leur mode de vie, elles m’avouaient l’une après l’autre en se confirmant entre elles qu’elles étaient pleines de contradictions (femmes, contradictions… ça me démange ! Bon, je ne dirai rien autrement c’est le bûcher ! Excepté peut-être : pléonasme ?) Ca va calmez humour !

Plus sérieusement, je reviens à la conversation que j’avais avec elles.

L’envie de voyager seule… mais en couple !

voyager seule, partir seule, voyage en solo, voyager seule quand on est une femme, voyager solo femme, voyager seule fille, voyager seule à l'étranger

voyager seule

Elles m’avouaient leurs attentes vis-à-vis de ce mode de vie, c’est à dire rencontrer celui qui espérerait un projet d’avenir avec elles tout en les suivant dans leur envie de voyager seule, mais en couple, vous me suivez ?

Donc je leur ai demandé « et si vous rencontrez quelqu’un ici ou ailleurs ? What’s next ? »

C’était un peu la confusion.

Donc je leur ai demandé pour quoi ce besoin éternel de voyager seule ?

Car elles ont beau se nourrir de vie nomade, il y a tout de même des petits coups de blues.

La vie au présent consiste à faire de l’absence de quelqu’un ou quelque chose, une banalité.

Faisant grossir la liste de contact Facebook à chaque départ, d’une nouvelle amitié, d’une histoire qui n’a pas pu commencer, ou d’une promesse de texting qui durera ce que ça durera.

Donc il y avait de l’hésitation dans leur propos entre vivre une vie un peu plus banale ou butiner le pollen des cinq continents.

Fuir la routine ou découvrir de nouvelles choses ?

voyager seule, partir seule, voyage en solo, voyager seule quand on est une femme, voyager solo femme, voyager seule fille, voyager seule à l'étranger

voyager seule

Une autre fois, une m’a confié qu’elle ne savait plus si la fuite de quelque chose n’avait pas empiété sur l’envie de découvrir de nouvelles choses.

Pour elle, elle fuyait la routine, et partait avant que les habitudes ne l’immobilisent.

Peut-être fuyait-elle l’attachement, car elle avait pour philosophie que « rien ne dure dans la vie » et que attachement = souffrance.

La vie sentimentale d’une voyageuse en solo

Fuyez-vous donc quelque chose ou êtes-vous simplement droguée à la nouveauté et à l’émerveillement ?

Je les admire de s’équilibrer dans cette instabilité.

Car apprendre à dissimuler leurs serrements de coeur à chaque au revoir qui riment plutôt avec adieux, moi je n’y arrive pas !

Et je peux d’ailleurs comprendre certains mecs qui ont un mode de vie différent du leur, et qui affirment que CERTAINES D’ENTRE ELLES sont dans une instabilité affective.

Moi même j’en ai rencontré, ça m’ait arrivé de me casser une chico, mais de là à leur en faire un reproche, c’est la vie ! Et c’est un style de vie à part entière, l’important c’est qu’elle soit heureuse dans ce qu’elles font. Les voyages forment la jeunesse non ?

C’est un peu comme une fille à sa maman, tu te maques la fille, mais aussi la famille, et bien là c’est pareil, t’acceptes la nana et son style de vie en même temps.

Voyager seule dans quel but ?

voyager seule, partir seule, voyage en solo, voyager seule quand on est une femme, voyager solo femme, voyager seule fille, voyager seule à l'étranger

voyager seule

À côté de ça, certains parviennent très bien à partager cette envie de « voyager seule, mais en couple », et tant mieux pour eux.

Est-ce que pour vous voyager seule, c’est comme pour elles ? C’est choisir de quitter des repères parfois rassurants, de se déconnecter d’une fréquence familière pour se brancher sur une station inconnue et s’ajuster avec ses propres antennes ?

Donc avant de vouloir partir voyager seule, clarifiez vos réelles motivations à justement voyager seule.

Fuir un environnement familial ou professionnel pesant ?

Partir à la conquête de soi ou apprendre de nouvelles choses ?

Car si vous vous racontez des salades et que vous partez seule quelque part avec des problèmes et que vous ne les avez pas réglés, vous les emmènerez toujours avec vous dans vos valises.

Le voyage seule pour fille paumée ?

Car des femmes qui voyagent seules parties pour de mauvaises raisons, sont certes revenues plus épanouies, comme si elles s’étaient un peu plus trouvées et sont moins tourmentées qu’avant.

Mais ne reconnaîtraient-elles pas que, ok vivre loin et sans cesse voyager apporte beaucoup, c’est finalement aussi très dur !?

Car il aurait peut-être été plus simple de trouver le bonheur et la sérénité avant de partir à l’aventure ?

« Après chacun sa route, chacun son chemin » tonton !

Mais quand on n’est pas heureux là où l’on vit, c’est très difficile de l’être ailleurs.

On croit trouver une solution, un raccourci vers le bonheur en voyageant, en quittant ses problèmes, mais on ne résout rien… On ne fait que déplacer le moment où l’on doit simplement se confronter à soi-même et apprendre à s’aimer

Accro au voyage en solo

Quand on connaît les émotions que le voyage apporte, il est difficile de s’en passer et difficile à retrouver autrement.

Surtout quand on retourne dans la banalité et la routine du quotidien.

Au final on est accro aux émotions et à l’expérience du voyage qu’on redemande encore et encore.

Je crois qu’il y a un juste équilibre à atteindre et c’est un plus de pouvoir concilier le tout et être heureux.

Heureux à l’étranger sur la route pour ce que ça nous apporte, et heureux dans sa petite routine pour les autres avantages.

Personnellement j’ai voyagé seul deux fois avant de vraiment voyager seul pour découvrir le monde, la première pour fuir et je me sentais seul même en groupe, et la deuxième pour clarifier ma mission de vie en quelque sorte.

La deuxième fois ainsi que les fois suivantes ont été bien meilleures que le premier voyage en solo où j’étais pas bien dans mes baskets.

Donc tout ça pour dire qu’avant de vouloir voyager seul (et j’ai marqué SEUL et pas SEULE, car je conclue en parlante pour tout le monde, ceci est pour vous les mauvais « interprétationistes ») contentez-vous d’abord de voyager en vous sur place pour le moment, car comme disait Gandhi: « Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même. »

À bon entendeur(se?) !

Et toi ? Quelle a été la première raison à voyager seule ?

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE