Accueil / Best of / Voyager seul à l’étranger… Mais pourquoi tu fais ça ?
Voyager seul à l’étranger… Mais pourquoi tu fais ça ?
Voyager seul à l'étranger

Voyager seul à l’étranger… Mais pourquoi tu fais ça ?

 

Voyager seul à l'étranger

Voyager seul à l’étranger

« Ho là là, Mais t’es un fou !« , « Wo le warrior !« , « Tu vas finir dans le coffre d’un mafioso !« , « Voyager seul à l’étranger… Mais pourquoi tu fais ça ? « … Voilà le type de remarques que j’essuie depuis que je prépare mon voyage pour Tokyo et quand je parle de voyager seul à l’étranger. N’allez pas croire que je suis un sauvage avec un os dans le nez qui ne supporte pas la compagnie. Bien au contraire et évidemment, j’ai mes ami(e)s avec qui je pourrais partir. Mais peu d’entre eux portent le même intérêt que moi pour les voyages, à savoir : Visiter un max de choses, s’imprégner de la culture et des coutumes du pays, faire la fête comme les autochtones, aller à leur rencontre, etc.

Voyager seul à l’étranger… Mais pourquoi tu fais ça ?

J’ai par expérience décidé de partir seul, car excepté voyager avec sa/son partenaire (et encore), qu’on soit d’accord ou non, partir en voyage accompagné reste risqué. Risque de prise de bec, de se faire polluer son voyage par des personnes ayant une vision différente du voyage, etc. D’où l’importance avant de partir, de bien réfléchir au but du voyage et avec qui nous partons. Ce que je souhaite partager avec vous, ce n’est pas tant les mérites du voyage en solitaire (c’est sûr, c’est plus facile étant un mec), mais ce que ça m’apporte.

Voyager seul : L’erreur humaine

Juillet 2011, je vis ma plus grosse tragédie touristique en Colombie. Non pas due à des problèmes corporels, ni même matériels, et encore moins financiers, même si mon portefeuille et moi avons versé une larme en lâchant 1200€ en billets d’avion (On n’a qu’une vie). Mais à un problème humain : erreur de casting.

voyager seul, the voice tf1 bonne humeur coaching, monbonpote.com, jennifer, laurent pagny, garou, louis bertignac, developpement personnel, coaching,

Voyager seul à l’étranger… Mais pourquoi tu fais ça ?

 

Depuis ce voyage, je me suis fait une liste de mes propres commandements de voyageur:

– Plus jamais tu ne partiras avec des personnes qui ne pensent qu’à boire des bières au lieu de visiter un pays inconnu.

– Plus jamais tu ne partiras avec des personnes qui ont une « maladie du sommeil » et qui dorment jusqu’à 14h.

– Plus jamais tu ne partiras avec des personnes qui mettent plus de temps à se préparer que toutes tes ex réunies, et qui prennent leur douche au moment de sortir de l’hôtel.

– Plus jamais tu ne partiras avec des personnes qui se plaignent de trop marcher, qui mange Mc do à l’étranger, qui ne sont pas curieuses, qui ramènent leurs Divx pour le soir, qui recherchent le confort de leur maison, qui sont trop radinesdépensières, blasées, timidesprécieusesplanplans, proutprout, bobo, cucu, concon

Je m’en suis tiré des balles dans le pied en partant avec des « Bolosses » en vacances. Qui ne s’est jamais embrouillé en voyage avec des personnes qu’on pensait être de bons potes ? On se croyait meilleurs ami(e)s, capables de tout vivre ensemble, dans n’importe quelles conditions. Puis les masques tombent, les conditions du voyage nous montrent une autre facette de nos amis:  Problèmes d’argent entre radins, problèmes de conquête du sexe opposé entre jaloux, etc.

voyager seul, chat marrant, chat mignon, chats qui se battent, chat rigoloo, coaching, développement personnel,  voyage, voyager seul, voyager en solitaire, partir seul, les embrouilles d'amis en vacances, Voyager seul à l'étranger... Mais pourquoi tu fais ça ?

Voyager seul à l’étranger… Mais pourquoi tu fais ça ?

A quoi bon partir en vacances et revenir encore plus énervé(e), frustré(e), fatigué(e) qu’au départ?

Si aujourd’hui je voyage seul c’est pour toutes ces raisons, mais aussi pour les bénéfices que ça m’apporte.

Je n’insisterai plus sur ce dernier point, car d’autres se sont déjà chargés sur le net de parler des avantages de voyager seul. Même si ça permet :

– Les rencontres : voyager seul permet de faciliter les rencontres, on est plus ouvert et réceptif aux rencontres que si on est deux ou en groupe, car vous est justement seul, faire des rencontres devient naturelle et évident.

– La symbiose avec le pays : on est, autant de temps qu’on le souhaite, en communion avec les lieux sans être pressé par quelqu’un.

– La liberté d’actions et de mouvements : voyager seul c’est aller  on veut, quand on veut, comme on veut, et avec ce qu’on veut… Pour me fondre dans Rio, je m’habillais comme un gars des favelas. J’aurais été avec des potes qui sont blancs comme des c. . . cachets d’aspirine, on se seraient fait dépouiller comme des. . . bah comme des touristes justement.

Les bénéfices:


« L’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne »

Ouvert d'esprit coaching, développement personnel, voyager seul, partir seul, voyages, voyager en solo, voyager en solitaire

Voyager seul à l’étranger… Mais pourquoi tu fais ça ?

 

– Élargir votre ouverture d’esprit et aux autres : partir seul au Brésil et au Canada, m’a permis d’apprendre à parler à tout le monde sans a priori et jugements. Et de me faire des « amis » partout où j’allais. Je me souviens aussi cette fois quand j’avais sympathisé avec des locaux rencontrés à proximité de l’hôtel à Bordeaux où je séjournais quelques jours: une soirée formidable à base d’histoires sur la capitale girondine. Car je me suis surtout intéressé aux autres. Et ça, la nature humaine aime qu’on lui porte de l’attention. Je vais maintenant plus facilement au contact des autres (Fini l’importance au regard des autres… à quoi bon ?).

– Si vous êtes timide : voyager seul est un excellent moyen de se faire violence et de ne plus l’être. On s’oblige à se faire des amis comme quand on était môme, un « Salut ça va ? Je suis français » et emballé, c’est pesé.

– Se faire confiance : pas le choix ! Livré à soi-même on s’oblige à rester positif peu importe les circonstances et à surmonter les éventuelles difficultés rencontrées.

– Apprendre à être débrouillard : on se découvre une âme d’aventurier grandissante en se débrouillant seul. Bien sûr, le but n’est pas de revenir en France à dos de biquettes.

– Vivre avec soi-même : partir seul est un énorme challenge sur vous-mêmes. C’est un bon moyen d’apprendre à s’amuser avec soi-même.

– Porter un regard différent sur nos vies : J’avais conclu le récit de mon voyage au Brésil/Canada par : « Les Brésiliens et Québécois rencontrés m’ont fait porter un œil différent sur mon pays, et mon style de vieOn a tout en France, on a la chance d’être dans un pays où on a toutes les saisons. Nous avons un pays qui nous est envié dans le monde entier, et nous envions les autres pays, là est bien la preuve que nous courons toujours après les choses que l’on n’a pas. Pour moi j’ai trouvé dans ce voyage, ce qu’il me manquait : la paix intérieure et une incommensurable envie de vivre… et vous? » A méditer !

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE

  • DarkGally Pasd’Bol

    Moi, là, je pars avec une copine à Dublin (3 jours), mais j’avoue que partir seule ne m’effraie pas, y a vraiment que comme ça qu’on s’immerge.

    • monbonpote

      C’est sur, mais c’est pas le cas de tout le monde et là pour le japon, ca va être lost in translation !

  • Paula

    Franchement, si tu y arrives, chapeau ! Et je t’encourage. J’aimerais avoir les couilles de le faire mais moi je suis une flipette. C’est vrai, c’est pas évident de voyager avec les autres (pour toutes les raisons que tu as citées d’ailleurs) mais d’un autre côté j’arrive à prendre sur moi parce que c’est compensé par le partage et la création de souvenirs communs. Un jour, je me lancerai c’est certain !

    • monbonpote

      Je te vois mal avec des corones… disons que c’est une question d’état d’esprit que j’ai adopté et qui a l’air de me réussir… pour l’instant. Le seul inconvénients c’est l’impossibilité qu’on a de partager les choses qu’on vit ! Mais bon… faut savoir ce qu’on veut

  • steph

    Parfois tu as la chance d’avoir quelqu’un avec qui partir qui a exactement la même façon que toi de voyager, et c’est très sympa!
    Partir seul c’est aussi le pied, je crois qu’une fois que tu y as goûté tu n’as qu’une envie c’est de recommencer, parce que ça apporte beaucoup et ça fait grandir

    • monbonpote

      Je fais déjà 1m80 donc ca va pour ça 😉 … plus sérieusement je le fais pour m’imprégner de la culture du pays et vivre comme un autochtone, c’est le but sinon autant rester à l’hôtel le soir et faire barbouille dans la piscine, tout dépend ce qu’on recherche comme vacance.

  • Je suis bien d’accord avc toi… je suis partie seule en Nouvelle-Zélande et si c’était à refaire, je referais!! C’était l’une des plus belles expériences de ma vie!

    Et comme toi tout le monde me disait : « mais tu es folle » « mais t’as pas peur de partir seule », etc.

    • monbonpote

      T’es une fille aussi ca change un peu la donne, je me serai pas balader dans certains coins de Rio toute seule si j’avais été une nana. T’as du t’éclater en NZ car j’ai en ce moment un collègue qui s’y trouve, et ça à l’air sympa! 🙂

      • C’était le paradis! j’ai adoré! je ne voulais plus rentrer… je vous la ferais découvrir en image dans de futurs post promis 🙂

  • Quand j’ai voulu le faire tout naturellement cet été pour me rendre aux Philippines… Ma soeur et mon beau-frère m’ont joyeusement crié : « Nooooooonnn… C’est pas qu’on a pas confiance en toi Astrid, mais joins-toi à nous à Bali pour notre honey-moon, tu verras c’est bien aussi… ». Bon Bali c’était très tentant également alors j’ai sauté sur l’occasion. Mais le voyage en solo, je finirai par le faire… J’informerai ma famille de mon trip une fois que je serai sur place :))) Hihi !

    • monbonpote

      Je connais une nana qui est partie à Bali pendant que moi j’étais au Brésil, elle est toujours vivante, mais ils sont un peu chelou selon ses dires

  • inzemood

    enjoy buddy, gros bisous

    • monbonpote

      Thanks dude ! 😉

  • Ah mais je ne suis pas d’accord, rentrer à dos de biquettes doit être une expérience de vie (comment ça la biquette n’est pas médaille d’or au crawl ?).
    Pour le reste, je plussoie +++ même si tu l’as très justement dit dans ton introduction : c’est plus facile de voyager seul lorsqu’on est un homme (désolée de passer pour une trouillarde pas féministe pour deux sous mais j’ai comme qui dirait la sérieuse impression que je ne ferais pas peur à grand monde avec mes deux petits poings aussi serrés soient-ils). Je dois avouer avoir essuyé déconvenues sur déconvenues en voyageant en groupe parce que comme tu le dis si bien, nous n’avons pas tous les mêmes attentes/envies lors d’un voyage. Je suis plutôt trekk baskets/sac à dos là où d’autres seront plutôt farniente sur la plage. Là où certains pleurent leurs mollets, moi je m’ennuie ferme si je reste plus d’une demi-journée sur un transat. Bref. Pas tellement compatible…
    Reste à trouver des destinations « pas trop craignos » pour que nous puissions nous aussi nous en donner à coeur joie sans craindre de terminer dans le coffre d’un mafioso 😉
    Bises

    • monbonpote

      Je voyageais aussi en groupe il fut un temps… c’était 30 minutes pour se décider à faire une chose, plus 30 min pour aller ailleurs et parfois dans un endroit moisi ! Ca me dépassait, donc aujourd’hui je suis tranquille et je vais à mon rythme avec ma liberté et ma sensation d’être maître de mon temps.

  • Merci ! sympa l’article même si j’ai la tête complètement ailleurs en ce moment, du style, énervée, agacée, stressée, panique, tétanie… tout va bien 🙂

    • monbonpote

      Ouais la routine ! Plus sérieusement t’as pas à l’être, et puis ce sont des émotions nouvelles que tu vas avoir… tu repenseras à ce que je te dis dans quelques mois en rigolant de tout ça. Trust me !

  • J’ai adoré voyager avec Oscar. Nous étions vraiment sur la même longueur d’onde en matière de visite (marcher, le nez dans le vent, s’imprégner de l’ambiance, de tout !), en matière de restauration (manger oui, mais pas au détriment des visites – une bière lorsqu’on a une belle terrasse, mais le soir, ben open bar, mais en gardant des forces pour le lendemain…). On n’est plus ensemble depuis peu… avec tout le lot de choses pénibles qui va avec…

    J’ai envie de faire un trip seule… pour des tas de raisons… pas loin hein! genre Seville! Voilà
    Tu nous raconteras ton périple.

    • monbonpote

      Salut Oscara, Seville c’est déjà çà ! Je partagerai ce que je vis sur place et en direct sur mon blog, c’est prévu !

  • Evi

    C’est clair que partir en groupe c’est toujours hyper dangereux (et tu l’expliques très bien). Bien qu’étant en couple depuis longtemps il m’arrive de partir sans lui (mais pas forcément seule) et vice-versa (d’ailleurs dans peu de temps je pars à Paris sans lui, et lui une semaine après part en Nouvelle-Calédonie sans moi). En fait c’est pas compliqué, quand je voyage, j’essaie de partir avec une personne très proche de moi avec qui je sais que ça va coller et que nos centres d’intérêt sur place seront les mêmes. Jusque là ça a très bien fonctionné et je renouvelle l’expérience chaque année d’ailleurs 🙂

    • monbonpote

      Salut Evi, oui ça aide à embellir le voyage de partager la même vision du voyage, quand t’as la bonne personne à tes côtés, c’est juste génialissime! 🙂

  • Sophie

    Tout à fait d’accord ! J’ai eu ma première expérience de voyage toute seule cet été au Japon, c’était pas prévu: la personne que j’allais voir a du quitter le pays, j’avais déjà réservé l’avion donc trop tard pour faire marche arrière. Je suis partie avec beaucoup d’appréhension, et en fait j’ai adoré !

    Je me suis jamais sentie autant en phase, j’avais l’impression de tout ressentir puissance 10, les gens étaient adorables avec moi, venaient m’aborder pour me proposer de l’aide… Finalement je suis ravie que les circonstances m’aient poussé à faire cette expérience, j’aurais sans doute jamais osé sinon (peur de m’ennuyer, de regretter de ne pas partager mes découvertes). Cela dit c’est vrai qu’en tant que fille, il y a pas mal d’endroits où je mettrais pas les pieds seule…

    PS : Tokyo c’est génial, et contrairement à ce que tous les guides touristiques essaient de faire croire, c’est très facile de se repérer avec une bonne carte du quartier ^^

    • monbonpote

      Salut Sophie, bienvenue ici et « arigato » pour ton premier commentaire, tu sais un jour j’ai entendu ça dans un film : « Quand on part en vacances, on planifie tout mais un jour on se trompe de route, ou on prend une déviation, puis on arrive dans un endroit bizarre, introuvable sur les cartes, et là on fait des choses on ne se serait jamais senti capable, sur le moment on se sent un peu déboussolé, mais plus tard on se rend compte que c’était la meilleure partie du voyage »… Right no?

  • farah

    Super de voyager seule moi j’y ai vraiment pris goût également. Pouvoir passer du temps où tu veux y revenir si t’en as envie sans que qqn te casse la tete « j’ai envie de dormir » « je suis fatigué » « tu tiens pas en place » bah écoute si t’es pas content(e) rentre chez toi mdrrr je comprends pas ces gens qui font des km de voyage pour rester à glander voilà tout simplement pas la même vision du voyage et de la découverte que moi et ça j’en ai fait l’amère expérience. En tout cas ton blog est très sympa. bonne continuation.

  • RyanLesacados

    Intéressant ton article et bien écrit. Je viens d’en publier un similaire si ça t’interesse : http://lesacados.com/peur-de-partir-voyager-seul

  • Pierre Le Van

    Bon article je suis bien d’accord, c’est vrai que le voyage peut faire tomber des masques sur des personnes que l’on croyait bien connaître.

    • Salut Pierre, et merci de ton commentaire ! Oui les masques sont tombés et c’était plutôt moche à voir en dessous. C’est marrant comme les voyages sont un accélérateur de découverte de personnalité

  • Un sac sur le dos

    Je suis entièrement d’accord avec toi, il faut bien choisir son ou ses partenaires quand on part en voyage à plusieurs. Je développe ce point dans plusieurs de mes articles, avec des conseils pour voyager en couple.

    Par contre, je suis convaincue que voyager en couple (ce qui est encore différent de voyager en groupe) peut apporter sensiblement les mêmes bénéfices que le voyage en solo : développement personnel, ouverture, lâcher les aprioris, …
    Même si cela reste deux façons différentes de voyager, chacune avec ses richesses et ses difficultés 😉

    J’ai développé une petite argumentation en réponse au voyageurs « pro-solo » dans mon article : « Voyager seul, mieux que le voyage en couple ? » : http://www.unsacsurledos.com/2013/08/24/voyager-seul-mieux-que-le-voyage-en-couple/

    … Pour compléter le « débat » 😉

    • Quelqu’un t’avait répondu que voyage solo et en couple sont deux choses bien distinctes. Pour moi le voyage solo te permet d’acquérir une confiance en toi que tu ne pourrais pas développer autant à deux, car tu es seule face à tes capacités pour vivre ton voyage comme il se le doit!

      En couple, on parle pas aux mêmes personnes, on a peut être moins d’opportunités que tout seul. Les gens que je rencontre m’invitaient beaucoup plus quand j’étais seul, peut être le facteur « j’ai de la peine pour lui il est tout seul » ou le devoir de donner une image positive de leur culture et pays jouent je ne sais pas, mais en tout cas, je pense que ce sont deux visions différentes, qui peuvent être les meilleures expériences, tout comme l’inverse ! Au moins tout seul, on ne peut pas s’engueuler soi-même pendant des heures 😉

      • Un sac sur le dos

        Le débat continue 😉
        Mon point est : il n’y en a pas un mieux que l’autre, ce sont deux façons de voyager différentes … mais qui peuvent apporter les mêmes richesses.

        On se fait sans doute aborder par des personnes différentes, mais plus ou moins, difficile voire impossible à dire : déjà, en couple, nous ne sommes pas toujours collés l’un à l’autre, donc on peut rencontrer aussi, et se faire aborder en tant que personne seule (surtout vu « la chaleur » des sud-américains !).

        Et un couple se fait également beaucoup aborder : par des familles, d’autres couples (de voyageurs ou de locaux), … Sans doute pour le facteur « sécurité » ou « famille » (comme je le dis dans mon article, un couple donnera peut-être plus facilement une sensation de confiance qu’un baroudeur seul mal rasé 😉 !).

        Je lisais il y a peu le livre des aventures d’une famille (avec 2 enfants en bas âge : Terre d’Eveil), en voyage à travers le monde à vélo : ils n’ont pas arrêtés de se faire aborder et inviter par les gens, le facteur « sympathie » pour les jeunes enfants aidant.

        Chaque façon de voyager à donc ses avantages, et touchera différemment les locaux, avec un capital sympathie dépendant des affinités et de la sensibilité de chacun.
        Voyage et développement personnel font la paire, que l’on voyage seul, en couple ou en famille : les vertus du voyage sont pour tous ! 😉

  • Tout ceci me semble bien vrai… Je suis partie jusque-là avec mon homme, avec qui j’ai la chance de partager la même vision du voyage.
    Mais à coté de cal, j’avais une amie qui voulait absolument qu’on parte ensemble, et j’ai toujours refusé, sachant pertinemment que je l’aurais étripée avant la fin du séjour tant nous étions différentes.
    Je vais tenter l’expérience du voyage entre amies le week-end prochain. Nous avons fait un petit briefing auparavant, en principe cela devrait bien se passer. Je croise les doigts !! 🙂

  • jo

    Salut ! J’adore tout ce que tu as dit ! je suis en train de me poser plein de questions comme : « suis-je capable de partir seule? » « a l’autre bout du monde? » bref je veux vraiment me lancer mais je suis un peu perdu sur « où dormir » « où aller »… J’aimerais partir à New York où allez en Nouvelle-Zélande ou peut-être faire les 2 ! Mais comment????

    • Salut Jo,

      Merci de ton com’, tu ne pourras répondre à cette question que si tu te lances, tu sais parfois il faut savoir se jeter à l’eau pour savoir si on est capable de nager.

      L’inconnu ça fait toujours un peu peur. Mais marque sur une feuille la pire chose qui puisse t’arriver, et note à côté entre 1 et 10 la probabilité de chance que ça t’arrive. Rien ne sert de se mettre des barrières psychologique, si c’est ça que tu veux, pourquoi se bloquer pour des peurs de choses qui ne pourraient ne jamais arriver ?

      New-york et Nouvelle-Zélande sont deux façons de voyager spécifique.

      Il y a plein de blogs sur le net qui partage leur expérience et la manière dont il faut s’y prendre pour organiser un voyage à l’étranger, il y a ça http://www.we-love-new-york.com/comment-organiser-son-voyage-a-new-york/ ou http://tomasso.fr/blog-explorations/ celui d’un ami qui est aller en Nouvelle Zélande, n’hésite pas à leur poser des questions ils te répondront à coup sûr

      Enjoy ! 🙂

  • Soph

    Purée c’est trop vrai quand tu parles des problèmes qui surgissent lorsque tu pars en vacances avec certains potes ! Je vais jamais oublier ma semaine à Barca…je crois qu’on a passé 1 semaine à aller à la plage, et à regarder les Simsons à l’appart. Ils voulaient dormir jusque midi, ne voulaient pas trop dépenser (donc les visites bof et sorties en boites bof – fallait payer l’entrée n’est ce pas!), n’aimaient pas visiter, je crois que c’étaient les vacances les plus gâchées que j’ai eue. Et depuis je déteste les Simsons 😉 Une fois mais pas deux un voyage comme ça!

    J’hésite à partir une semaine en Irlande à Dublin seule, je sais pas de quoi j’ai peur, c’est comme si j’étais trop habituée à ne jamais sortir de ma zone de confort. Je crains trop le regard des autres c’est très « chiant » comme sensation. Mais je pense que je vais m’obliger à le faire, qui ne tente rien n’a rien !

    • Salut Sophe,

      Bienvenue ici ! 🙂
      Tu m’as mis des frissons dans le dos (j’exagère à peine !) en lisant le gâchis vacancier que tu as raconté, en plus à Barca, comment on ne peut pas se laisser contaminer par cette ville, rien que d’y être on se sent euphorique !
      C’est vraiment dommage de gâcher des vacances à cause de légumes qui ne veulent rien faire, au moins on habite pas loin de l’espagne c’est déjà ça, car moi ça c’est passé en Colombie, j’avais juste les nerfs ! La prochaine fois que j’y vais, je te le dis, on se rattrapera 😉

      C’est bien Dublin, tu vas t’éclater ! T’en fais pas du regard des autres, personnes ne va se moquer de toi comme ici parce que tu es seule et que tu as eu le cran de voyager seule, au contraire les gens vont t’admirer, et tu les intriguera car combien de personnes voyagent seul ? Et bien pas autant que ça, tout le monde préfère les trucs organisé… Plutôt manger de la terre !

      Ca serait ta première fois seule à l’étranger ?

  • Ismaël

    Ton article est très réaliste… Pour la première fois de ma vie, je vais partir 2 semaines au Brésil en Septembre (Rio & Salvador de Bahia) tout seul ! L’inconnu me fait pas peur…

    • Salut Ismaël,

      Et bien permets moi de te dire que tu vas t’éclater ! Cette période de l’année est plutôt sympa, et très bon choix pour les destinations.

      Salvador est différent de Rio, tout le monde m’a dit que cette ville est mieux que Rio, je ne connais que cette dernière.

      Tu as bien raison de ne pas avoir peur, il devrait y avoir une raison ?

  • Mathieu

    excellent article 🙂 Je ne m’étais jamais posé la question de savoir pourquoi je préférais voyagé seul plutôt qu’accompagné, mais j’ai retrouvé ici tous les ingrédients qui inconsciemment m’ont fait choisir le voyage « by myself ». D’ailleurs, après être parti un an seul en Australie, je pense avoir rencontré plus des gens durant cette période qu’au travers toute ma vie…et dans un peu plus d’une semaine, départ pour la Scandinavie : Danemark, Suede, Norvège et Islande…seul évidemment, en espérant revivre des moments aussi géniaux que ce que j’ai vécu par le passé 🙂

    • (Je refais mon commentaire puisqu’il n’a pas été affiché)
      Je disais donc… Merci Mathieu de ton commentaire et compliment, en plein dans mon coeur 😉
      C’est le pouvoir de voyager seul que tu décris là, c’est dommage que certaines personnes ne s’en servent pas quand ils sont en solo pour se lâcher et faire plus de connaissances. Déjà seul on est plus ouvert aux autres, et les autres sont plus ouvert à nous, car justement on est seul ! Et pour eux c’est plus simple de nous inviter quelque part dans une soirée, chez eux, que si on était plus de deux. T’es l’air de bien apprécier les pays nordiques, ils sont comment dans ces pays ? Je les ai trouvé réservé mais extravagant quand ils sont bourrés 🙂

      • Mathieu Valadon

        Hello Jordane, bon je termine mon séjour scandinave…vraiment extraordinaire ! Je suis actuellement dans les Iles Lofoten, au de la du Cercle Polaire (donc il fait un peu froid :p) et c’est clairement le paradis sur terre pour les amoureux de la nature !!! Oui effectivement, difficile de sympathiser vraiment avec les locaux, plutôt introverti, mais très accueillants tout de même ! Oui j’ai toujours voulu faire un séjour en Scandinavie, c’est choses faites, et au vue des magnifiques panorama que j’ai vu, ce ne sera surement pas la dernière 🙂 malgré le budget qu’il a fallut revoir à la hausse :pMathieu

        • Super ! Et bien je te souhaite d’en profiter encore un maximum l’ami. L’essentiel c’est que tu apprécies ce que tu as devant les yeux. Enjoy 🙂

  • J’ai bien envie de partir seule à l’étranger, un voyage pour moi pour me faire plaisir, mon projet qui me motiverait pour mes études qui me prennent la tête et dont je sature complètement… J’aimerais partir une semaine et demi au Maroc, mais c’est vrai que ça fait un peu peur, surtout quand tu es une femme… Mais plus j’y pense et plus j’ai envie de le faire…
    Donc merci pour ton article Jordane, et si jamais tu as qqchose à me répondre, avec plaisir 😉

    • Chaque chose en son temps ! D’abord les études relou puis ensuite la libération par un voyage qui te fera trois fois plus plaisir !
      Maroc seule, ça doit pas être facile déjà qu’avec ma tête de Brésilio-Arabo-Pakistano-Espagnol ils ne me lâchaient pas, j’imagine une nana blanche… Pourquoi le Maroc ?

      • Oui on est d’accord, j’ai prévu de partir une fois mes derniers examens finis, pas avant! C’est un de mes projets pour me motiver et m’évader pendant cette année et demie restante à faire 🙂
        Quand tu dis « ils », c’est qui? Oui je sais à quoi m’attendre, je suis déjà tombée dans un piège à touristes quand je me baladais seule dans le souk à Marrakech xD J’ai conscience que c’est pas la même chose qu’aller seule dans un pays européen 🙂
        Parce que je suis déjà allée faire un treck dans l’Atlas il y a bientôt 2 ans, je suis tombée amoureuse de ce pays, et je me suis toujours dit que j’y retournerai pour mieux découvrir ce pays, donc c’est l’occasion.

        • Crystila

          Je ne trouve pas que cela soit dangereux de voyager seule au Maroc lorsque l’on est une fille. Il faut par contre respecter la population en ne s’habillant pas comme en Europe. J’ai toujours été respectée là-bas, pourtant je suis blonde aux yeux bleus donc on voit vite que je ne suis pas du coin. J’ai été invitée à manger dans des familles, j’ai bu le thé dans des stands du souk, on m’a offert des cadeaux sans contrepartie dans le désert, une fois un monsieur m’a interpellé à Marrakech voyant que j’étais française car il voulait que je l’aide à corriger un courrier, je n’ai toujours fait que de jolies rencontres dans ce pays. Ce n’est pas une destination qui me fait peur. Par contre, ne vas jamais en Tunisie seule, c’est affreux, tu passes ta journée à te faire insulter et suivre, j’ai trouvé ça magnifique mais j’ai détesté l’ambiance. Bon voyage.

          • Salut Crystila,
            Ha non ça ce n’est pas plus dangereux qu’un autre pays. Tout comme partout il y a des endroits où il ne faut pas se balader, et encore ! C’est tellement touristique à Marrakech, c’est juste impossible qu’il se passe quelque chose de grave, excepté des petits pickpocket !
            Je te rejoins sur la Tunisie, mais en général ce pays on n’y va qu’une fois ! A moins d’être un Allemand à la retraite 😉

          • Merci beaucoup pour ton témoignage qui me rassure Crystila!

  • Pingback: Boire ou conduire... On va pas rentrer à pied !?()

  • Pingback: Achetez enfin votre billet d'avion, voyagez et changez votre vie !()

  • Henny

    Je te remercie pour ton article, celui-ci m’a permis de prendre une décision pour mon prochain voyage aux Maldives en mi-janvier : partir en solo.

    • Salut Henny,

      Je suis flatté que mon modeste article te permette de prendre ta décision. Tu vas voir tu ne vas pas le regretter !
      Qu’est-ce qui t’a donné l’idée de partir seule ?

  • Anissa

    Salut! Je fais mon travail de fin d’étude sur « organiser mon tour du monde ». Je pense que tu as compris que j’adore voyager 🙂 j’ai jamais été en solo et je me dis que je pourrais tenter ces vacances d’été de partir une semaine ou deux seule. Sauf que je sais pas vraiment où? Je me dis qu’une semaine ou deux c’est assez court mais j’ai vraiment envie d’essayer comme première expérience! Est ce que tu aurais un pays à me conseiller? 🙂 Merci!!!

    • Salut Anissa,

      Merci de ton message. Je te recommande chaudement cette expérience, je n’ai pas de conseils à te donner, car ne sachant pas ce que tu aimes, je ne peux pas te conseiller. En revanche je peux te suggérer de choisir un pays où les gens sont réputés être chaleureux et avenant.
      Regarde les vidéos de Antoine de Maximy « J’irai dormir chez vous » ça te donnera des idées des pays où il faut aller seul et l’inverse…
      Enjoy ! 🙂

      • Anissa

        Super! Je vais aller voir ça 🙂 On m’avait parlé du Portugal mais la Grèce me tente vraiment trop trop trop donc je choisirai en fonction des vidéos de la personne que tu m’as dit d’aller voir! Un grand merci pour ton conseil en tout cas 🙂

  • Pingback: 7 raisons de voyager seul au moins une fois dans sa vie()