Accueil / Changer de vie / Humeur / Emotions / Un style vestimentaire rend-il superficiel ?
Un style vestimentaire rend-il superficiel ?

Un style vestimentaire rend-il superficiel ?

J’ai récemment été pris d’une réflexion existentielle digne du père fourras, sur un sujet qui concerne un peu plus les femmes que les hommes : l’apparence et le style vestimentaire. N’ayant pas l’habitude d’aborder ce genre de thème, les blogueuses mode s’en chargeraient mieux que moi, ne me jetez donc pas trop de cailloux une fois la fin de la lecture. Considérez plutôt cet article comme une demande d’avis sur le style vestimentaire plutôt qu’un pavé dans la marre.

Un style vestimentaire rend-il superficiel ?

Ça m’a pris comme ça, pendant que j’étais paisiblement en train de surfer sur le net. Mon œil de geek fut attiré par un encart sur le côté qui disait : parcourez les produits Lacoste directement de chez vous. Je clique de manière hypnotique dessus, et me fais virtuellement basculer sur la page d’un site marchand de chaussures. Robotiquement, je me laisse tenter par quelques emplettes. Comme les soussous sont tombés dans la popoche la semaine dernière, autant se faire plaisir.

Mon panier rempli par une quadruple paire de chaussures swaguées, je valide, et au moment de payer, ça m’a pris. J’ai été comme court-circuité du cerveau, comme si une petite voix m’avait stoppé. Cette voix me posa une question. Une question simple et philosophique à but non commercial : Est-ce que trop penser à mon apparence ou à mon style vestimentaire me rend-il superficiel ? (Je vous avais prévenu)

Le style est le vêtement de la pensée. » Sénèque, Un style vestimentaire rend-il superficiel ? Nabila en soirée, nabila sexy, être superficiel, comment être swag, comment devenir swag

Un style vestimentaire rend-il superficiel ?

Heureusement pour moi, qu’il ne m’arrive pas de me poser ce genre de questions à dimension ontologique dès que je fais quelque chose. Autrement je casserais ma pipe dans les 10 ans à venir. Et tout de suite après, ça a recommencé! Une autre m’est venue. Je me suis demandé si mon apparence et mon style vestimentaire étaient révélateurs de ma personnalité ? (Bernard Henri Levis sort de mon corps !)

L’habit fait le moine

On nous a toujours enseigné qu’il fallait négliger les apparences extérieures, en nous disant que « l’habit ne fait pas le moine » même s’il permet de rentrer au monastère… Mais pourquoi à partir de deux, trois détails on se fait rapidement une idée sur quelqu’un ? Je n’ai jamais autant gagné en courtoisie et regards que les fois où je m’habille en pingouin cravaté. Bien sûr c’est métaphoriquement simplifié ce que je raconte. Mais il est clair qu’un costard modifie les attitudes. Je prends 40 ans dans ma tête quand on m’appelle « Monsieur » et le regard féminin parait différent. Cependant, est-ce que quand on fait attention à l’apparence que l’on se donne, on veut être perçu par l’autre comme étant quelqu’un de bien ? Vous voyez ce que je veux dire ?

Tout ça pour obtenir l’attention et le regard sur soi ? Ce qui expliquerait la raison pour laquelle les modes sont si vulgairement récupérées, détournées et mélangées. On a aujourd’hui, quelques nanas avec un côté de la tête rasée, comme les hardos des années 90, portant des chaussures d’ewok (bottines de neige) et des fringues fluo, qui je le rappelle nous faisait gagner, il y a 20 ans, une moquerie générale à la récré du collège. Les temps changent !

Le style est le vêtement de la pensée. » Sénèque, Un style vestimentaire rend-il superficiel ? Nabila en soirée, nabila sexy, être superficiel, comment être swag, comment devenir swag

Un style vestimentaire rend-il superficiel ?

Et d’un autre côté quelques mecs, avec des lunettes fluo (toujours) de Mac Lesggy, et des jeans slims baissés en dessous des fesses, dont, rappelons-le, cette mode provient directement des prisons américaines où les prisonniers désireux d’avoir un rapport sexuel portaient leur pantalon baissé en guise de message à leurs codétenus. C’est swag hein ? Au fait, dois-je rappeler que SWAG est l’acronyme de « So We Are Gay », et non pas « Secretly We Are Gay ». Doit-on y voir un message subliminal de la part des postados ?

Justin bieber

Un style vestimentaire rend-il superficiel ?

Aussi, est-ce que si on attire l’attention et les regards, on devient le maître des relations sociales ? (Je conçois que cette phrase après l’histoire des codétenus swagés peut être à double sens) La société du paraître prend alors ici tout son sens. Est-ce que ça en reviendrait à dire que toutes les personnes « Swagé » ne sont que des poivrons, beau de l’extérieur (et encore !) et creux à l’intérieur. Et quand j’ai le malheur de tomber sur la TV réalité, je constate que certains revendiquent le paraître comme une vertu. Aujourd’hui je ne sais pas quoi penser ! J’ai le sentiment grossier que soit on est superficiel, soit on néglige son style vestimentaire.

Je lance le débat. Quel est votre avis sur l’apparence et le style vestimentaire ? Pensez-vous que le style vestimentaire rend superficiel ?

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE

  • Il est évident, pour moi en tout cas, que le fait de faire attention à son style vestimentaire révèle un « besoin » de faire passer une image (oui, jusque là, rien de bien neuf!), pour autant, moi je trouve ça « normal » dans le sens où c’est aussi une façon d’interagir avec les autres et que finalement, toutes les tenues permettent cette interaction. Quand je sors de chez moi en pyj pour aller chercher des pains au chocolat, l’idée, c’est bien que je ne souhaite aucune interaction sociale, je veux juste des pains au choc. J’imagine qu’il en va de même pour celles et ceux qui ont des tenues négligés, d’une certaine façon, il se moquent de ce que les gens vont penser d’eux, peut-être même jusqu’à la revendication. Après, dire que ça rend superficiel, moi je ne pense pas… Ce qui est certain, c’est que nous sommes souvent « jugés » sur nos apparences, mais finalement, pas longtemps, au premier abord… Et quelque part, c’est normal vu que c’est le premier signal que nous envoyons à l’autre. Et puis c’est un peu facile de penser que si on fait attention à son look, c’est que l’on a rien d’autre… Parfois, je suis fringuée comme une vraie bimbo, j’adore les talons très hauts, les petites robes, j’ai autant de sacs que de paires de chaussures, et j’aime à croire que je ne suis pas superficielle… Mais peut-être que ce n’est qu’une illusion?

    • Ha oui tu sors en pyjama ? Ce qui me dérange dans le premier abord, c’est que beaucoup de personnes se fixent sur leur premier impression, et c’est difficile de leur en faire sortir, les bornés ! En tout cas merci de ton commentaire Marie May 😉

      • Ben ouai! Bon mon pyjama ressemble à un jogging… Et puis c’est le matin très tôt, genre avant le p’tit dèj… Tiens d’un coup j’ai super honte!

  • Carole Brugmans

    je pars du principe qu’il faut d’abord être bien dans ses vêtements. Se forcer a avoir un style pour se faire bien voir, c’est finir par être très mal dans sa peau (expérience personnelle) Pour ma part, j’aborde un style très sombre, même pour le travail (mais en version simplifiée) et il existe un véritable décalage entre mes fringues et ma personnalité. A la base j’aime juste porter du noir (et un peu provoquer, je l’avoue 😉 donc les gens pensent que je suis moi même noire, sombre, dépressive, solitaire… et tout le bataclan de clichés sur les goths. Pourtant je suis un bisounours, j’ ai beaucoup d’humour et pratique un métier social. Comme quoi, faut pas se fier aux apparences, c’est ce que l’on veux bien montrer de soi.

    Sinon j’aime beaucoup ton article, il est vraiment chouette. Voila qqun d’actif sur la blogo 😉

    • On est d’accord sur ta première idée, mais est-ce que comme pour l’exemple de marie sur le premier abord, tu ne mets pas plus d’efforts pour que les gens qui t’entourent comprennent ce décalage ?

      • Carole Brugmans

        j’ai 26 ans, les gens qui m’entourent me connaissent bien et sont d’accord entre eux: j’ai toujours aimer le noir et cela n’a en rien changer ma personnalité. Au contraire je suis mieux dans ma peau depuis. Cela a juste fait le ménage dans mes « amis » et je n’en n’ai gardé que ceux qui m’apprécient comme je suis. Je porte essentiellement le combo pantalon + un haut noir et je garde le style exentrique pour chez moi (pour le boulot ca va pas ;)) Niveau travail, les gens savent que j’aime le noir et s’en fiche complètement, pour eux, mon style ne fait pas mes compétences 😉

  • Fernanda

    Naturellement dès que ça parle apparence, je ramène ma fraise …
    As tu pensé au charisme ? C’est cette classe naturelle qu’on les gens, qu’ils sortent en pyjama, ou en costard de Fursac.
    Je pense que malheureusement, les gens qui se focalisent sur leur apparence, on oublié de soigner leur intérieur. Elles cherchent à maquiller, à camoufler, à grimer. Au lieu simplement d’affirmer : « je suis ».
    C’est d’ailleurs ce qui ressort des séances de relooking « je me ressemble », Demande à Cristina.
    Sans compter ceux qui s’habillent, non pour être, mais pour appartenir à un groupe. Je hais les groupes, alors appartenir à un groupe, c’est pire. Mais ce peut être autant un street style, que le déguisement de pingouin des consultants, que tu cites.
    Ceci dit, on ne me demande absolument pas mon avis sur la question, mais ça me ferait mal de pas le donner. C’est quand même plus chouette de déshabiller un mec déguisé en pingouin … Saluuuut ! (et joyeux anniversaire !)

    • Merci tout juste un an 🙂
      Donc c’est ça vient à contre-courant de ce que disent les autres personnes sur le fait, de s’adapter à son entourage… T’es donc pour imposer ton style vestimentaire aux gens ?

      • Fernanda

        Mon style, c’est le charisme, Monsieur Moody !
        Et le charisme c’est comme le bifidus (te souviens de la pub ?)
        J’ai porté un uniforme de 5 à 17 ans. Je suis donc bien placé pour dire que ce n’est pas ce que tu as sur le dos qui manifeste ta personnalité. Au mieux, tu apprends à ne pas être vulgaire comme tes copines Nabila et Ayem …
        Si vraiment tu veux te démarquer, tu joues sur l’accessoire … Mais j’avoue que ça devient automatique. Genre « j’ai une bague et un portable » de daronne ? Ma foi, j’en suis une, donc bien joué ! Pourtant ledit portable est un Sam Gal3 tout bête et la bague Jennyfer. Comment tu upgrades un truc basique ? Le charisme, mec …
        C’est pourquoi 2 pingouins ne se ressemblent pas : entre celui qui porte son pantalon à pince sous les fesses (vu hier au Printemps !!!) et celui qui ne sait pas choisir sa veste …

        Tes fringues ne peuvent pas être un déguisement, ni une carapace, ni un sésame.
        Le vêtement habille ton âme …
        (j’ai répondu tout ça parce que j’ai pas compris la question et que je vois pas où je vais à contre courant des autres !!!)

  • Lebraquetdelaliberte.com

    Tout est dans l’atitude plus que dans le vêtement je pense. Si la recherche de style est poussée et évidente il est tout aussi évident que la personne est bloqué sur les apparences et est donc suppercielle. Chercher à affirmer sa personnalité par les apparances signifie ne pas avoir de personnalité selon moi. Je reflechis, je cherche des exemples et je ne vois pas comment une personne équilibrée et bien dans ses basquettes pourrait se focalisée sur les apparences. Ca ne veut pas dire qu’il ne faut pas acheter ce qui nous plait ou s’habiller systématiquement de mannière négligée, mais simplement que notre état psychologique ne doit pas dépendre de ce que l’on porte. Si demain je me retrouve dans une situation dont les codes « m’impose » de porter un costard je le porterais. Cette après midi j’ai été à la poste dans un simple jogging de running décath type pyjama, je l’ai très bien vécu :). Je pense qu’il faut être flexible, savoir s’adapter et quoi qu’il en soit en être détaché psychologiquement. Il est clair que lorsque j’apperçois une fille siliconné, couverte de peinture et dans une tenue telle que sur la photo il y a bien que mon intellecte qui soit capable de distinguer l’humain qui se cache derrière la carapace car mes émotions n’y parviennent pas ! A l’inverse je ne peux pas m’enpêcher de penser que quelqu’un de simple – la simplicité naturelle et assumée, non le laissé allé ou la rebellion – est potentiellement quelqu’un d’humainement très bien.
    Le charisme et la confiance en soi dépasse le vêtement. Un leader naturel le sera toujours en pyjama tandis que quelqu’un de renfermé le sera toujours en costard.

    • C’est peut être le fait qu’on soit des hommes qui fait que je te rejoins sur l’idée que trop se focaliser sur l’apparence cache une certaine superficialité, je crois que la définition d’apparence, et de superficialité sera totalement différente en fonction des pays et de la culture… je pense aussi qu’il convient de s’adapter à l’environnement, tout en gardant sa marque de fabrique… en tout cas les avis reçus sur la question divergent tous. Intéressant d’avoir les opinions de chacun « thanks dude »

  • Eli

    SWAG = So We Are Gay ? Vraiment ? Je croyais que c’était « Something White Ain’t Got » ?

    Pour répondre à ta question, je pense que ce serait répandre un énorme cliché de dire que les gens qui s’attachent à leur style vestimentaire sont superficiels. Ce serait comme dire « les gars qui s’habillent bien sont tous gays » ou ce genre de choses. A mon avis, les gens superficiels sont plutôt ceux qui non seulement donnent beaucoup d’importance à leur style mais qui en plus, jugent les autres en fonction de ça.

    Voià, voilà, mon petit avis sur la quesiton !
    Bises !

  • Macha Charrie

    Je n’ai jamais suivi la mode et je m’en suis pris plein la gueule et j’ai continué à ne pas suivre la mode ! Au collège et au lycée j’en ai souffert, du regard des autres sur les non-marques que je portais mais c’est comme ça. Maintenant, quand j’achète une marque c’est avant tout pour la qualité pas pour leur logo et je continue à m’habiller hors mode rien que pour faire chier le monde XD Nan j’déconne :p

  • Hortense

    Je pense qu’il faut distinguer deux choses dans ton article : les effets de mode et l’apparence physique et vestimentaire qui sont deux choses radicalement différentes bien que liées.
    On peut prendre soin de son apparence vestimentaire sans suivre la mode, c’est en tout cas mon cas. Je m’habille avec ce qui me plait, même si je reste dans un style relativement « classique ». Le tout est de se sentir bien dans ce qu’on porte, c’est aussi une manière de communiquer quelque chose à ceux vers qui nos regards vont se poser, et autant communiquer quelque chose de positif à propos de nous, non ?
    On dit que l’habit ne fait pas le moine mais néanmoins l’enveloppe physique est la première chose qu’on remarque de nous, nos habits, coiffure (maquillage) sont des indicateurs de notre identité. Négliger notre apparence est aussi un indice de la manière dont on se voit ou ce qu’on renvoie aux autres.

    Dans une certaine mesure je ne trouve pas qu’un style vestimentaire soit preuve de superficialité. Après c’est comme tout, il faut savoir cultiver autre chose que l’enveloppe extérieure au risque sinon de passer pour une triste coquille vide.

    • Wow ! C’est si joliment conclu, je m’en vais te donner ma plume ! On partage le même point de vue sur le sujet, cependant ce que tu dis nécessite d’être conscient de l’opinion des autres sur ce qu’on renvoie comme image, ou d’être calé en style pour savoir les couleurs synonyme de tel code, etc… C’est un peu compliqué, car beaucoup renvoie une image d’eux qui n’est pas la bonne… You know what I mean ?

  • Marie Zoé

    Bah n’importe quoi qui vous a dit que swag veut dire so we are gay sa n’a rien avoir!! En plus pour certains mec comme Justin.Bieber c’est formidable ce look ! Alor c’est pa cool de ta part de mettre la photo de Justin et de critiquer ses vêtements parcequ’ il a un style formidable et il est trop style et adorable … Conseil si vous n’aimez pa qu’on vous critique ne critiquez pas le style des autres 🙂

  • Biscuit

    En faite le tout c’est de pas trop se poser de question, de porter des vêtements dans lesquels on se sent bien et puis profiter de sa journée ^^

  • Pingback: Mets une casquette pour changer ta vie !()