Accueil / Changer de vie / Défi #3 : Savoir prendre du recul
Défi #3 : Savoir prendre du recul
Savoir prendre du recul

Défi #3 : Savoir prendre du recul

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de vous retrouver vidé de l’intérieur, d’avoir la vivacité d’un légume de potager, de n’avoir d’énergie pour rien, de rien n’avoir à dire et à penser ?

D’être déconnecté de ce que vous regardez, écoutez, faites, etc ?

Moi j’étais dans ce cas il y a quelques semaines, je n’avais pas d’énergie, j’avais presque autant d’entrain que la brosse à dents de jacquouille.

Et là, j’ai découvert que c’est l’absence de prise de recul ces derniers mois qui a été le facteur important de ma perte d’énergie.

Savoir prendre du recul au bon moment

Faut dire avec ce qu’il s’est passé depuis mon retour du Pérou, c’est-à-dire les attentats de Paris, la perte d’une relation et le retour des attentats a bien plombé l’ambiance générale et mon moral.

J’ai donc décidé de prendre du recul en me barrant au Japon pendant quelques semaines.

Quoi de mieux que de fuir un environnement pessimiste et morose pour un autre environnement qui est à des années-lumière du nôtre.

Donc, au lieu de m’agiter dans tous les sens et de m’épuiser pour rien ou pour des choses dont je n’avais pas le contrôle.

J’ai pris le temps de me poser et d’adopter un point de vue avec plus de distance sur les choses.

Et quand je dis les choses, je fais aussi allusion à des situations, mais aussi à des personnes de mon entourage, car vous savez, arrivé un moment dans votre vie, les différences d’évolutions et les aspirations de chacun ne vont pas dans le même sens, et dans ce genre de cas vous avez le choix entre régresser, stagner ou bien évoluer.

Prendre du recul pour évoluer

Et évoluer, cela nécessite parfois de s’entourer des bonnes personnes et de réduire le temps passé avec les autres.

Ça paraît dur ce que je dis là et pourtant, vous savez comme moi qu’il y a des personnes qui ne voient pas les choses de la même manière que vous, qui ne changeront jamais, qui verront le monde à travers leur nombril et qui ne vous tireront jamais vers le haut.

Ce sont des amis, des parents, des collègues, des potes de soirées, etc…

Si aussi peu de choses changent en France, c’est en partie parce que notre culture de l’échec nous pousse à avoir peur du changement et à vouloir conserver nos acquis si durement obtenus.

Pourquoi je parle de cela ? Car beaucoup de personnes sont collées comme un poil sur un savon à leur passé, à leurs convictions, à leur confort et à des personnes qui les empêchent d’aller de l’avant.

Et vouloir aller de l’avant en étant attaché à un boulet au pied vous fera perdre votre énergie.

Prendre du recul sur tout ça c’est se libérer physiquement et mentalement !

Prendre du recul physiquement

Vous savez que votre tête et votre corps sont liés, certes le corps porte la tête, je disais ça dans le sens où ce qui empêche de prendre du recul mentalement, c’est précisément le fait de rester bloqué physiquement dans votre situation problème.

C’est ce que j’ai fait en posant mon pied au Japon.

J’ai bougé physiquement de mon pays pour prendre du recul mentalement afin de changer de point de vue, au sens littéral du terme.

C’est ce que m’a aussi avoué une de mes clientes qui m’a confié être partie en vacances pendant mon absence pour se retrouver.

Et cela lui a fait un bien fou, à tel point qu’elle me l’a partagé dans un long mail qui m’a sincèrement fait plaisir.

Elle et moi sommes sortis physiquement de l’espace problème pour nous débrancher de toute cette merde, c’est-à-dire les mauvaises nouvelles entretenues par les médias et la politique, la mauvaise humeur et l’agressivité grandissante de nos citoyens surtout sur la route, et surtout à Paris.

Déconnectez-vous des écrans

Débranchez-vous de temps en temps de toute cette « fécalité » médiatique, vous n’avez pas besoin d’être au courant de choses que vous ne pouvez contrôler. Vivez sans télé !

Non seulement vous vous débranchez de cela, mais en plus vous rechargez vos batteries en désencombrant votre cerveau, vous vous réoxygénez mentalement, mais aussi vous créez un nouvel espace mental, un espace solution dans lequel vous ne tarderez pas à avoir apparaître de nouvelles idées qui n’aurait pas pu émerger si vous aviez encore le nez dans le guidon.

Prendre du recul est parfois vital comme si vous sortiez d’un ruisseau gelé qui vous crevait un peu comme dans « the revenant ».

Si vous restez épuisé dans un flow continue de négatif ou d’épuisement vous finirez à vous décomposer de l’intérieur comme un légume qui aura mûri trop vite et qui finira dans un composteur géant.

Libérez-vous de l’excuse du manque de temps, de la pression et de votre besoin de contrôler les choses, car il ne va rien vous arriver de négatif en prenant quelques jours pour vous, en revanche cela augmentera les probabilités de chances d’envenimer les choses si vous restez dans cette rivière gelée.

A vous de voir !

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE

  • rosasiwo

    je suis totalement d’accord! Merci pour ton blog, pour ton partage de conseil et de pensée, ça fait du bien! Par contre; lol je ne peux me débarrasser de personne très proche comme un époux par exemple, qui est quelqu’un de positif mais dans un état inconscient…