Accueil / Best of / Rester cool et s’amuser
Rester cool et s’amuser
Rester cool et s'amuser

Rester cool et s’amuser

Rester cool et s'amuser

Rester cool et s’amuser

Mon week-end musical passé en festival m’a appris la VRAIE définition du mot  » s’amuser « . Je m’en remets toujours pas, un week-end de pure éclate et de rigolade. Le retour dans la bonne humeur parisienne m’a rendu aussi vivant qu’un légume. Et en y réfléchissant bien, on ne s’amuse pas autant que ça à Paris. Trop de restrictions, de législations, d’interdictions, de bobo-isation, de prix en augmentation, d’ambiance en décomposition, de c… Encore Vendredi dernier j’ai subi avec une amie dans un bar peu fréquenté, 5 interdictions en 40 min  (champion du monde !!!), interdiction de sortir avec les verres, de s’asseoir sur les tabourets, de rester en terrasse, de rester accouder contre le mur et de poser son verre ici et là… En réalité, mes meilleurs souvenirs festifs sont ailleurs. Ce qui m’amène à me demander :

Combien de fois, de manière générale, s’amuse-t-on vraiment dans l’année ?

Et quand je parle de s’amuser, je ne fais pas allusion à la notion de plaisir, je parle de s’éclater, de se marrer comme des ânes, de se divertir sans artifices, trucs illicites et alcool. Bref de s’amuser comme des enfants.

Rester cool et s’amuser

En revenant du festival, mes collègues m’ont sorti :

– « Oh, mais t’as bonne mine ! »

– « Merci, « juva bien, juvamine » ! »

Le secret de ma mine rayonnante ? 10h/jour d’amusement passé dans le week-end, 4 bonnes heures cumulées de rigolade (Pour info, on rit moins de 15 min/jour), un sourire d’imbécile permanent et mes seules préoccupations étaient « Quels groupes je vais voir aujourd’hui ? » On pouvait sentir la bonne humeur sur ma tronche de métèque. Et de ce constat m’est venue la question suivante :

– Comment se fait-il que nous prenions la vie trop au sérieux ?

La vie est une fête ! On met trop l’accent sur la réussite et le succès au travail. Comme me l’a un jour dit une DRH d’un grand groupe : « Jordane, le travail n’est que du travail, rien d’autre. » Résultat, on a l’esprit pollué par des soucis inutiles, le stress et la peur. Nos vies sont déséquilibrées.

Je vois le monde comme un terrain de jeux, et depuis je relativise plus, j’ai moins de stress, mes relations (avec moi-même) se sont améliorées, et au travail, j’ai ironiquement plus de résultats positifs.

L’amusement est une attitude, et non un trait de caractère. C’est une option et une décision. Si la vie est devenue une routine pour vous, et si vos journées sont mornes, sans rires, ni joies, c’est l’indicateur qu’il est temps d‘améliorer votre joie de vivre. Il n’est jamais trop tard pour changer.

Rester cool et s'amuser

Rester cool et s’amuser

Vous avez remarqué que certain(e)s passent plus de temps à regarder les autres s’amuser à leur place qu’ils ne s’amusent eux/elles-mêmes ? Comme s’ils s’interdisaient de s’amuser ou qu’ils n’osaient pas, en se trouvant des excuses « C’est plus de mon âge ! » Pourtant, la nature n’a jamais décrété un matin, « Tu ne t’amuseras plus passé un certain âge.« 

Le regard des autres y serait pour quelque chose ? Peur de faire pitié, d’être ridicule, d‘avoir honte ? Les enfants, eux, ne ressentent pas ces sentiments.

Parfois je me demande si pour certains, ça n’est pas mal vu de s’amuser. Ça n’est pas exagéré, de dire ça, c’est être pragmatique. S’amuser, mais pas trop ou consommer pour s’amuser. On virerait presque vers un amusement politiquement correct (plutôt manger de la terre). J’ai découvert au Québec le Michou québécois. Il organise de géniales soirées à thèmes où l’ennui et les rabat-joie sont interdits. Le principe : s’y amuser comme des enfants. Et ça cartonne ! Soirée polochon, soirée pistolet à peinture, soirée piscine à boules en pyjama, etc. Bref, ils savent s’amuser et ont le sens de la fête, les cousins.

Amusement, s'amuser, développement personnel, coaching, bonne humeur, comment être de bonne humeur, vivre sa vie, être heureux, être joyeux, changer de vie, voir la vie autrement, être positif, l'homme est un être social,

Rester cool et s’amuser

Alors OK, on pourrait parler d’adaptation sociale, ou de ne plus rire des mêmes choses que quand on était enfant. Certes ! Mais à force de prendre la vie au sérieux, on en oublie comment s’amuser, piégé dans nos propres rôles. A quoi bon toujours être sérieux ? On se fait (pardonnez-moi l’expression) suffisamment chier dans la vie de tous les jours, pour l’être encore chez soi.

Un jour, on m’a demandé dans une conversation banale :

« Mais ça t’arrive parfois d’être sérieux ? »

« Mais pour quoi faire ? Je le suis déjà suffisamment au taf ! »

Pareil pour ce blog qui est spécialisé dans le développement personnel, et dont le sujet est la bonne humeur. Pourquoi prendre un air sérieux (surtout vu mon thème) comme certains sites de développement personnel le font en prenant un air de messe de Noël ? Alors que l’épanouissement, c’est le bonheur, le renouveau, la joie de vivre, pump it up, quoi ! On me dit dans l’oreillette qu’on ne me prend pas au sérieux ? A ceux qui penseraient ainsi : ce sont mes idées et réflexions qui importent, et non pas mon style d’écriture !

Amusement, s'amuser, développement personnel, coaching, bonne humeur, comment être de bonne humeur, vivre sa vie, être heureux, être joyeux, changer de vie, voir la vie autrement, être positif, l'homme est un être social,

Rester cool et s’amuser

Résoudre ses problèmes par l’amusement

Jadis je me disais en voyant la grise mine de certain(e)s de mes collègues : « Ils doivent manquer d’eau dans leur cafetière« , mais en fait ils ont peut-être juste besoin de vraiment s’amuser.

Alors oui ! Bien sûr ! Chacun a des problèmes, blablabla, mais ça n’est pas en restant collé dessus que tout va s’améliorer.

Evidemment, tout le monde a des problèmes, et l’ennui, c’est qu’on reste collé dessus comme un moucheron sur un pare-brise, sans que les choses ne s’améliorent. Faut parfois savoir lâcher prise, relativiser, s’aérer et s’amuser.

Certains vont se focaliser sur un problème à résoudre, sans lâcher le morceau, jusqu’à ce qu’il soit résolu. Et si ça leur prend tu temps, ils vont se priver de s’amuser pendant un long moment pour se donner bonne conscience.

Eh bien je pense que c’est une fausse solution, car baigner dans ses problèmes empêche d’avoir le recul nécessaire pour les résoudre.

Restez cool, amusez-vous !

Rester cool et s’amuser

Dans mon métier, quand un problème (technique ou humain) me prend le chou, je pars 15 minutes faire autre chose, comme trouver un collègue pour rigoler et me changer les idées. Dernièrement j’allais faire de la Xbox à l’espace café d’un client. Quand on rencontre un problème, il faut savoir s’aérer en faisant une autre activité. Et autant que c’en soit une qui nous amuse. Alors oui, parfois on n’a pas le cœur à s’amuser, mais quand vous étiez môme, vous aviez aussi vos problèmes d’enfants, et quand vous en aviez marre de quelque chose, vous passiez à autre chose, en cherchant à vous amuser.

Vous me direz encore « Oui, mais le problème n’aura pas disparu pour autant. » Evidemment, mais une fois qu’un enfant a fini de s’amuser, il sera un peu plus joyeux qu’au début, et sera dans un autre état d’esprit pour s’attaquer à ses problèmes, et cela d’une manière différente et d’une façon beaucoup plus légère que s’il s’était fixé dessus.

Quand on est parent, avoir des enfants nous remémore ces choses simples de quand on était gosse. L’insouciance, la curiosité, toujours à s’émerveiller de tout, à pleurer et à rire dans la minute suivante. Leur présence est un rappel à l’ordre. C’est aussi pour ça qu’ils nous apportent du bonheur. (Pour ceux qui ne martyrisent pas leurs parents, bien sûr !)

« Il faut entretenir sa jeunesse » m’a dit un petit papy lors du festival. Alors au lieu de toujours jouer à l’adulte sérieux, privilégiez plutôt l’enfant qui est en vous.

Cordialement ! « lol »

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE