Accueil / Changer de vie / Motiv' / Profiter de la vie : Les jeunes vieux sans motivation
Profiter de la vie : Les jeunes vieux sans motivation

Profiter de la vie : Les jeunes vieux sans motivation

Que vous eussiez, très cher(e), cliqué sur cet illustre article par joyeuse curiosité, par inadvertance ou par simple intérêt  ? Qu’importe, chaque usage a sa raison. Le langage de la cour du roi, ça ne me réussit pas, hein ma gueule !?

Aujourd’hui on va parler du mal de notre jeunesse, un fléau qui nous a tous touchés un jour ou l’autre dans notre envie de profiter de la vie. Non pas l’herpès, ni même un éventuel sort de possession envoyé par une personne qui vous manipule à distance… Non, non ! On va parler de ce problème de santé publique, une catégorie de personnes qui ne veulent pas profiter de la vie et qui vous freinent : les « jeunes vieux ».

A quoi bon profiter de la vie ?

Les jeunes vieux sont des personnes qui se situent entre 15 et 35 ans, mais ont la vivacité d’une mouche séchée et un sens de la fête très contagieux.

– On sort dehors ? Pour quoi faire ?

– On va à une soirée ? On va se faire chier, les gens sont cons !

On va danser ? C’est nul de danser on fait toujours les mêmes mouvements !

On se fait un concert ? J’aime pas les live !

Ma main dans ta trogne ?

Pantouflards à tendance pessimistes, les jeunes vieux ont ce don de court-circuiter votre mécanisme de joie. Si vous attendez toujours après eux pour profiter de la vie, paix à votre âme ! Et si votre entourage fourmille de jeunes vieux, la future remise en question de vous-même n’est pas très loin.

Fuyez pauvres fous gandalf seigneur des anneaux lol cat Schtroumpf grognon raleurs, aigris, frustrés, susceptibles, grincheux, français culture négativisme négatif, blogueurs, je n'aime pas les blogs, blogging, pessimisme, positif changer de vie, bonne humeur, bonheur, être heureux

Les jeunes vieux s’interdisent de profiter de la vie et ne s’intéressent pas à grand-chose. Ils rejettent toutes formes de nouveautés, et de changements qui pourraient être susceptibles de rompre la tranquillité de leur quotidien ou de faire comme tout le monde. Leurs meilleurs amis sont le Canapé et la TV.

Ils vivent continuellement dans le passé et le regret de leur enfance, comme les personnes en fin de vie qui regrettent l’époque où profiter de la vie était un acte d’insouciance.

Les jeunes vieux n’ont pas vraiment de fonctionnalités exceptées celles :

– de râler,

– d’avoir un avis sur tout,

– de critiquer tout ce qui se trouve sous leurs yeux,

– et sont de formidables distributeurs d’excuses à l’inaction et à leur condition.

Si un jour vous manquez d’excuses pour justifier votre manque d’enthousiasme à faire quelque chose, demandez-leur !

Ils agissent comme des êtres finis. En récoltant eux-mêmes ce qu’ils sèment. Ils sont pourtant en général en bonne santé, (puisqu’ils ne font pas grand chose) ont un QI suffisant qui leur permet d’être autonome, prendre des décisions, faire des choix et mettre un pied devant l’autre. Sans avoir forcément de contraintes particulières, ils n’ont jamais su profiter de la vie. Et le jour où ils se lancent dans la procréation, ou un crédit immobilier, c’est fini avant même de commencer !

Profiter de la vie : Les jeunes vieux sans motivation

Profiter de la vie : Les jeunes vieux sans motivation

Chacun ses choix de vie, mais…

Il faut les comprendre, à quoi bon vouloir vivre quelque chose par soi-même quand la TV nous propose de voir une personne profiter de la vie à notre place.

On admire trop souvent les personnes qui savent profiter de la vie. Qu’est-ce qui les empêche d’en profiter, alors?

L’argent ? Mais il n’y a pas que le payant dans la vie

La santé ? À moins d’être hospitalisé, d’avoir une maladie paralysante ou être en chaise roulante (et encore),  est-ce que ça empêche vraiment de se lancer des défis ? Hein Philippe Croizon, et ce n’est pas non plus Nick Vujicic qui me contredira.

Profiter de la vie : Les jeunes vieux sans motivation, nick vujicic

Profiter de la vie : Les jeunes vieux sans motivation

Le moral ? Si vous en êtes un et que vous attendez d’avoir le moral pour profiter de la vie. Y a un moment faut arrêter de s’autoflageller, de s’empêcher de vivre pour se punir, ou de jouer les victimes pour chercher à se faire plaindre

Posséder toujours plus, dépenser du temps et de l’énergie pour avoir mieux… n’apporte proportionnellement pas plus de satisfaction. La vie se profite dans les petites choses, pas besoin d’aller bien loin.

Profiter de la vie : Les jeunes vieux sans motivation

Profiter de la vie : Les jeunes vieux sans motivation

J’ai connu des personnes dans ce schéma. En particulier un qui a 60 ans dans sa tête depuis l’âge de 10 ans, et encore ce n’est pas sympa pour ceux qui ont 60 ans. Il est autant actif qu’un bifidus dans un yaourt périmé. Je l’ai toujours vu s’interdire de profiter de la vie. C’est son choix certes, mais je ne parlerais pas de lui si il n’avait pas dit à ses 30 ans, « heu je crois que je n’en ai pas assez profité »… Allé savoir pourquoi un sourire sadique est apparu sur mon visage, genre : « Ho c’est marrant ça ! je suis presque étonné ! Qui avait raison depuis le début ? »

Comment se fait-il qu’un jeune puisse attendre sa soi-disant crise de la trentaine pour enfin prendre conscience qu’il faut profiter de la vie ?

Profiter de la vie : Un exemple…

Robert Marchand, 102 ans a mis un bon coup de pied au derrière à chacun d’entre nous, en cassant les convictions que l’on a sur la vieillesse : qu’arrivé à un certain âge, on devient plus maître de son corps, on s’encroûte, on fait des activités de grands-pères avec d’autres grands-pères. Il confirme à la France entière, même au monde que l’âge, c’est bien dans la tête.

Qui est ce Robert ? C’est ce centenaire cycliste qui a dernièrement battu son propre record du monde à vélo, il a réussi à démontrer que la volonté et le courage n’ont pas d’âge. « Et que l’esprit de compétition avec soi-même, qui anime les sportifs, ne vieillit pas non plus. » Robert Marchand est un exemple.

Profiter de la vie : Les jeunes vieux sans motivation, robert marchand

Profiter de la vie : Les jeunes vieux sans motivation

Il a traversé deux guerres mondiales.

Il a commencé le vélo à 68 ans.

Il a fait bordeaux-paris à 91 ans.

Il est plus en forme à 102 ans qu’à 100 ans selon les tests.

Il fait 30 min d’exercice physique, d’assouplissement quotidien.

Il fait 10 km à vélo tous les jours.

Il a battu son propre record, et à la fin il n’était même pas fatigué. Paraît même qu’il rajeunit au fil des années selon son coach. Peut-être son film préféré est « la ligne verte ? »

Profiter de la vie : Les jeunes vieux sans motivation, ligne-verte-1999-12-g

Profiter de la vie : Les jeunes vieux sans motivation

Il n’a pas un régime alimentaire spéciale, il ne fume jamais, il boit un verre de vin par jour. Il entretient sa mémoire, s’intéresse à tout.Il se connait très bien et a toujours mené une vie en bonne santé. Tiens ! Les principes de base… Intéressant !

Il n’accepte pas d’être traité comme un phénomène, mais préfère être un exemple.

Comme il le dit si bien, ce qui est donné à tout le monde c’est la progression. Il démontre ainsi qu’il ne faut pas attribuer à la vieillesse tous les défauts des vieillards.

Alors au lieu d’être obsédé par l’âge et de faire des vieillesses nerveuses à moins de 40 ou 50 ans, libre à vous d’arrêter d’étudier la vie à travers la TV, de changer de point de vue et de pratiquer votre sagesse pour enfin réellement profiter de la vie, car la vie est un truc à vivre au moins une fois dans sa vie ! Ne vivez pas à l’envers ! Cordialement !

Et vous ? Plutôt jeune vieux ou vieux jeune ?

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE