Accueil / Changer de vie / Humeur / Emotions / Procrastiner : Être une flemmasse peut coûter la vie
Procrastiner : Être une flemmasse peut coûter la vie
Procrastiner : Être une flemmasse peut coûter la vie

Procrastiner : Être une flemmasse peut coûter la vie

Procrastiner ? « Mais qu’est-ce que c’est que cette matière ? » Je suis obligé de donner la définition de ce mot puisque tout le monde ne le connaît pas. Pourtant c’est arrivé à tout le monde de procrastiner (surtout quand il s’agit d’argent).
Procrastiner : Être une flemmasse peut coûter la vie

Procrastiner : Être une flemmasse peut coûter la vie

Procrastiner, c’est remettre au lendemain ce que l’on peut faire le jour même. Cela vous ait déjà tous arrivé, notamment au travail lorsque vous évitez le travail difficile pour vous occupez à la place sur des tâches futiles et accessoires.

Ces personnes sont appelées « procrastinateurs » (précoces ? Non, ce serait un oxymore !). Procrastiner peut parfois avoir de lourdes conséquences. C’est ce que j’ai appris il y a quelques années, lorsque je me suis rendu compte que ça a failli me coûter la vie.  Ambiance fiesta !
Jadis quand j’étais jeune et « joli », je partais très souvent au ski à la Clusaz (à l’époque où c’était abordable).
En temps normal, on était abonné au TGV (à l’époque où c’était abordable et où les tarifs Prem’s étaient à 25€), mais cette année j’avais décidé de faire autrement. Prendre la voiture et se taper la route entre potes.

Procrastiner or not ?

Procrastiner : Être une flemmasse peut coûter la vie, car check, vache sur une voiture

Procrastiner : Être une flemmasse peut coûter la vie

Passage à la station service pour faire le plein de bonne humeur. Surtout quand on est 4 dans une Clio. Plein : Check. Niveau d’huile : Check. Liquide de refroidissement : Check. Pare-brise nettoyé : Check. Itinéraire : Check. Pépito : Check. Contact, démarrage, et nous voilà parti. Il me semblait avoir oublié un truc… Je m’arrête 5 mètres plus loin, en me disant à voix haute, j’ai oublié de contrôler le niveau des pneus. Un pote me répond : « woh ! Tu feras ça à la prochaine station »

Je lui réponds intelligemment : « ouais t’as raison, plus tard ! ».
De toute manière, les pneus dataient de l’année dernière.

Procrastiner peut nuire à votre santé

Procrastiner : Être une flemmasse peut coûter la vie, chaton au volant, chaton mignon, chat volant, chat qui conduit

Procrastiner : Être une flemmasse peut coûter la vie

Le trajet se déroulait plutôt bien, peu de trafic, le couché de soleil nous faisait un clin d’œil dans le rétro et on s’imaginait déjà ce qu’on allait faire en arrivant.

Il sentait bon comme un parfum de vacances. Au bout de quelques kilomètres, la vie a tenté de me faire passer un message.

Comme dans les films américains où un moment agréable et innocent présage une catastrophe…

Nous roulions tranquillement dans la nuit. Alors que l’on était en train de dépasser un camion, on entend un énorme boum, je pensais ingénument que c’était la musique de l’auto radio.

Puis j’ai réalisé ce qui était en train de se produire (Fin du Teen Movie et début du film « La chèvre »).

L’un des pneus venait d’éclater. Je vois le camion que je venais de doubler dans le rétro, et ce n’est pas un clin d’œil qu’il me faisait là.

Par chance il nous a évité de peu. J’ai repensé à tout ce qu’il me restait à faire dans ma vie, tout en se dirigeant comme des saucissons sur glace droit dans le fossé en contrebas de l’autoroute.

Procrastiner : Être une flemmasse peut coûter la vie

Procrastiner : Être une flemmasse peut coûter la vie

Même si j’avais réussi un atterrissage en finesse, on était tout de même la tête dans les étoiles, mais vivant. On sort de la voiture, je vois le camion au loin se barrer. (La péripatéticienne !).

Je me tourne vers mon pote et lui dis: « tu vois que j’aurais du vérifier le pneu ! »

Pour une simple flemme on s’est tapé 4h de galère sur l’autoroute avant qu’une dépanneuse du réseau autoroutier arrive.

J’aurais pu dire que j’avais eu la poisse (réf à mon ancien article) mais ça n’était que le résultat de mon choix de procrastiner en remettant une chose que j’aurais pu faire au moment même, au lieu de la remettre à plus tard.

Au final, on a tout de même pu reprendre la route et arrivés vers 6 heures du mat à destination. J’étais rincé et je ne rêvais que d’une chose me retrouver au chaud dans un lit et dormir.

De cette anecdote stupide, j’ai ainsi pu confirmer le proverbe espagnol qui dit : « Par la rue du « Plus Tard », on arrive à la place de « Jamais ».

Alors, si un jour il vous prend l’envie de procrastiner, gardez à l’esprit que tout ce qui peut être fait un autre jour, peut-être fait aujourd’hui. Cordialement !

procrastiner

CLIQUEZ ICI

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE