Accueil / Changer de vie / Efficacité / Prendre des risques ou rester devant la TV ?
Prendre des risques ou rester devant la TV ?
Prendre des risques ou rester devant la TV ?

Prendre des risques ou rester devant la TV ?

Paul Desmarais disait : « Il faut prendre des risques, il faut toujours prendre des risques. Mais l’attente comporte aussi un risque. » Une citation qui en dit long sur nos façons d’agir.

J’ai passé ma soirée de samedi soir à lever mon verre pour les 40 années d’un bon pote, j’en ai eu le lendemain, des courbatures (au cerveau) . Et, dans la foulée on en a profité pour faire une mise à jour de nos vies de ces derniers mois. Nous avons tout de même eu le temps, avant de prendre la couleur du liquide que l’on ingurgitait, de se rendre compte que certains d’entre nous vont dans les prochaines semaines, prendre des risques.

En général, à partir de dix bières, n’importe quelle personne sait comment régler la crise et faire gagner l’équipe de France en coupe du monde.

Prendre des risques ou rester devant la TV ?

Prendre des risques ou rester devant la TV ?

Mais nous, dans notre conversation nous arrivions à débattre sur le sujet du changement de vie. Et, nous nous sommes rendu compte que nous étions trois à tenter l’aventure de l’entrepreneuriat, dont une qui se reconvertit professionnellement.

Quatre personnes à prendre des risques sur la dizaine que nous étions, et je ne parle pas des deux autres qui sont déjà à leur compte, ça fait tout de même beaucoup, non ?

Prendre des risques : l’ère du changement

Est-ce que c’est moi, ou il y a dans l’air comme une odeur forte d’envie de changement ? En règle général, changer de vie fait le même effet que la tête de Rossy de Palma, ça fait peur !

Prendre des risques ou rester devant la TV ?

Prendre des risques ou rester devant la TV ?

Ça demande de sortir de sa zone de confort, et de prendre des risques. Et tous, nous cherchons avant tout la sécurité et la tranquillité. Mais ce n’est pas parce que vous vous sentez à l’aise dans cette zone, que vous le serez toujours. Voilà pourquoi je m’invente des lendemains formidables (et non fort minables).

Et, ces dernières semaines, je remarque que nous sommes de plus en plus nombreux à exiger ce changement de vie, et cela touche tout le monde. Même, ceux qui avaient pour habitude d’avoir le croupion vissé sur le canap’ à regarder la télévision pour ne pas dire TF1 et NRJ12. Tout est possible… Qui l’eut cru ?!

Que se passe t’il ? Ah oui ! C’est la crise ! Mais je pense qu’au-delà de ça, il y a comme une ère de recherche d’évolution personnelle qui a l’air de s’opérer en beaucoup d’entre nous. Le contexte bien moisi d’en ce moment, nous empêche d’atteindre nos objectifs de vie, nous oblige à prendre des risques en adaptant notre ligne de vie à cette période : Reconversion professionnelle, changement d’entreprise, changement de région, changement de pays, changement de point de vue, changement d’enfants… Ah ! On me dit dans l’oreille que ça n’est pas encore possible… Patience alors !

La crise économique a modifié à tout jamais le rapport de stabilité qu’on attribuait au salariat, présentant ainsi les limites du système.

Je l’ai, jadis, vécu chez un gros client, où la moitié de l’effectif s’est fait balourder comme un chat se débarrasse d’une puce.

Aujourd’hui plus rien n’est sûr, et plutôt que de s’en remettre à quelqu’un au niveau de notre avenir, bon nombre d’entre nous décident de s’en remettre à eux-mêmes en trouvant d’autres solutions pour s’adapter à cette crise.

Prendre des risques ou rester devant la TV ?

Prendre des risques ou rester devant la TV ?

C’est certes un coup de poker sur l’avenir de prendre des risques. Mais tout bien réfléchi, prendre des risques, tout le monde le fait. Aimer c’est aussi prendre des risques. Choisir de passer par une reconversion professionnelle aussi. C’est faire des paris incertains sur son avenir sentimental, connaître la peur de perdre sa mise pour parfois mieux savourer le frisson de la doubler. Au début, on est envahi de sentiments négatifs, on devient anxieux. Et une fois qu’on entreprend la première action, qu’on fait le premier pas, le doute et l’anxiété s’estompent.

Selon moi, prendre des risques c’est se permettre d’avoir confiance, en soi, en sa logique, et en sa vision de l’avenir. Mais c’est aussi changer de problématiques. En y réfléchissant bien, changer de soucis fait autant de bien que de prendre des vacances.

Quand notre bien-être est menacé, que nous ne sommes plus épanouies dans une situation personnelle ou professionnelle qui nous presse comme un citron, il convient de prendre des risques en choisissant un autre chemin. Après tout, le pire risque c’est de ne pas en prendre, non ?

Prendre des risques ou rester devant la TV ?

Prendre des risques ou rester devant la TV ?

La peur vient encore vous immobiliser ? Mais des peurs il y en pour tout et pour toute la vie ! La peur de l’échec, la peur du changement, la peur du jugement, la peur de réussir, la peur d’avoir peur, la peur du vide… bien, moi quand je vais à la station-service, j’ai peur du plein, ça ne m’empêche pas d’y aller tout de même, car j’en ai besoin !

Je l’ai déjà dit ce dont nous avons le plus peur de faire, est ce dont nous avons le plus besoin de faire. Il est important d’avoir son propre projet, sinon on finit par faire partie du projet de quelqu’un d’autre.

« Le changement c’est maintenant », nous a-t’on dit ? Et bien fallait nous dire que ce changement ne sera ni économique, ni politique, mais au niveau des consciences et de nous-mêmes. La révolution sera personnelle !

On est de plus en plus nombreux à prendre des risques en remettant en cause le statu quo et le paradigme. Après tout, quand on ne change en rien, rien ne change, et si c’est le cas pour vous, d’ici un an vous aurez souhaité avoir commencé aujourd’hui. Alors, si votre vie ne vous convient plus, pensez à ce que Anthony Robbins disait « Si vous faites ce que vous avez toujours fait, vous obtiendrez ce que vous avez toujours eu. » Alors bon courage pour votre nouvelle vie, ou bon Michel Drucker et Bon ch’tis à Hollywood !

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE