Accueil / Changer de vie / Confiance en soi / Pourquoi se moquer des autres, quand on peut se moquer de soi-même ?
Pourquoi se moquer des autres, quand on peut se moquer de soi-même ?
Pourquoi se moquer des autres quand on peut se moquer de soi-même ?

Pourquoi se moquer des autres, quand on peut se moquer de soi-même ?

« Si vous pouvez apprendre à rire de vous-même, vous ne cesserez pas de vous amuser. »

Avant, se moquer des autres était mon sport favori. Maintenant, vous n’imaginez pas à quel point, je passe du temps à rire avec moi-même. Je m’amuse tout seul comme un môme. Au supermarché, au volant, au travail (Surtout!), à l’étranger (Beaucoup!). J’ai parfois l’impression qu’on est beaucoup dans ma tête. Pourtant aucun signe de schizophrénie n’a été relevé à ce jour chez moi (Enfin… je crois). Et si j’ai un jour appris à rire avec moi-même, j’ai aussi appris à rire de moi-même. C’est ce que la langue de Molière appelle l’auto-dérision.

L’auto-dérision fait, à mon sens, partie intégrante de mon humour. Et comme je mange du clown chaque matin avec mes chocapic, ça aide ! J’ai ainsi découvert que j’ai été capable de suffisamment bien me connaître pour me moquer de moi-même et ainsi de rire de tout ou presque.

Bon uniquement, dans le cas d’auto-dérision propre ou réfléchie. Il n’est pas question de me dévaloriser, ou de me faire passer pour un François Pignon, « faut pas déconner » ! Dans l’autre cas on peut aussi finir par toujours rire des autres, et des situations comiques qu’ils créent, ou dont ils sont victimes.

Lol cat, chat mignon, chat déguisé, auto-dérision, humour, se moquer des autres

Se moquer des autres ?

C’est par exemple le cas, avec nos chers voisins Belges. Il m’est arrivé de passer un week-end à Bruxelles, et j’y ai trouvé des points communs avec le Québec. Ils sont sympathiques, et plein d’humour (Si ! Si!). Et pourtant nous nous moquons régulièrement de ces deux peuples. On fait passer les Québécois pour des extraterrestres et Belges pour des idiots. Coluche disait que « Les Français ont aussi leur côté Belge ».

Quand on voit l‘image qu’on a de nous : chauvins, hypocrites, radins… je me dis parfois mieux vaut  être Belge. Belge car ils savent jouer sur l’auto-dérision ce qui n’est pas le cas de tout le monde surtout dans mon métier. Lors de mes formations, j’utilise beaucoup auprès de mes clients, la carte de l’auto-dérision. Car j’ai constaté que se dressaient des barrières entre moi et les gens à force de toujours perfectionner et être sérieux. Ça m’a donc permis de désamorcer une certaine tension entre moi et mes apprenants, et de leur couper l’herbe sous le pied surtout aux clowns/détracteurs abonnés à BlaguesDeCadresADeuxBalles.com. C’est bien un peu d’auto-dérision, c’est une excellente thérapie, car ça reposait sur:

Mes complexes et mes craintes les plus intimes, car, si j’ai envie d’inspirer et de susciter du respect et d’oser m’affirmer en formation, il convient déjà de me respecter moi-même.

La peur de déplaire: J’avais, jadis, le sentiment de ne pas valoir plus cher qu’un M&M’s et je subissais sans réagir aux remarques « moisies » de mon entourage. Avant, je ne supportais même pas de ne pas plaire à quelqu’un. Puis, j’ai découvert que je m’empoisonnais l’esprit, car il faut avant tout se plaire à soi-même. Et puis plaire à tout le monde, ça veut aussi dire prendre en compte les gens détestables, et ça c’est une insulte à soi-même.

Casse toi pauvre con, gros con, grosse merde, pautre type, Mickael-Vendetta

J’ai ainsi appris que l’auto-dérision permet de tout relativiser et ne pas se prendre au sérieux. et c’est justement en Belgique à Bruxelles que j’ai retenu cet enseignement.

J’y suis allé dans l’optique de voir autre chose que les week-ends (ai)gris de Paris. Et je ne regrette pas mon choix. Puis aussi parce que j’ai un bon humour de gogol, et je suis un fan de l’humour Belge. Pour vous dire l’une de mes références, est le film Dikkenek (Avec François Damiens, Florence Foresti, Marion Cotillard, etc…). J’avais en tête ce cliché des Belges, et de l’humour. Je voulais surtout découvrir d’autres comiques sur place.

J’ai donc organisé mon week-end en deux clics, on m’avait parlé d’un hôtel économique de Bruxelles, j’ai checké, j’ai booké, puis j’ai sauté dans mon « char ». En quelques heures de route, j’arrive à bon port. Le temps de poser mes valises à l’hôtel, que je suis déjà dans les rues de Bruxelles, à la recherche du Manneken-pis. Et c’est dans un restaurant que mon enseignement a débuté. Bruxelles, c’est la capitale de l’Europe, ça n’empêche que les gens sont chaleureux, avenants, et ont de l’humour. La serveuse en avait beaucoup… de l’humour bien sûr! Et elle ne s’est pas empressée de me… taquiner sur ma nationalité, tout en rigolant d’elle-même, et de son pays. La Belgique est une terre d’auto-dérision.

Et cela demande de savoir s’observer avec un œil critique. Et c’est ce que font très bien les Belges. Si ils sont capables d’autant d’auto-dérision, c’est parce que, selon les dires d’un comique, ils n’ont pas le choix. Ils sont en minorité face aux germaniques, et ont l’impression d’être une annexe de Paris, mais ça c’est un autre sujet. Et puis, n’avez vous jamais remarqué que certains comiques utilisent souvent l’auto-dérision? car c’est une forme d’auto-défense.

On s’embête suffisamment dans la vie avec son trop plein de sérieux pour ne pas s’amuser de soi-même et de la vie en soi. L’humour, l’auto-dérision, l’ironie sont pour moi des atouts inestimables et indispensables pour pouvoir vivre sa vie sans trop d’encombres. Pourquoi se moquer des autres, quand on peut se moquer de soi-même ?

S'amuser, relativiser, auto-dérision, développement personnel, rire de tout, sérieux , humour belge, rire

Rappelez-vous de ma collègue dans l’article « Je suis pas je-m’en-foutiste… Je relativise!« , personne ne souhaiterait être comme elle. Donc, vous l’aurez peut-être compris, l’auto-dérision permet de relativiser sur le pouvoir des choses, des évènements et des personnes sur le cours de vos vies.

Et comme j’aime le dire, et le citer : « Il faut vivre avec légèreté sans s’appesantir, car la lourdeur tue la vie. Mais il faut vivre aussi avec gravité. Sans effleurer les choses. Car ne rien approfondir fait s’évaporer la vie.« 

Alors un peu moins de sérieux s’il vous plaît ! MERCI !

MonBonPote.com

Si tu as aimé cet article! Merci de m’aider à faire connaître MonBonPote.com 🙂

Je t’invite à le partager à l’aide des boutons ci-dessous!

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE

  • Evi

    Etant une Pierrette Richard en puissance, il a vite fallu me rendre à l’évidence que j’étais obligée de passer par l’auto-dérision pour m’en sortir un minimum avec la tête haute! ^^ Et ça fonctionne parfaitement bien 😉

    • monbonpote

      Pareil surtout quand on est un croisement entre François Pignon et Sim! 😉

  • Douchka de chez Catbibi

    Une belle preuve d’intelligence en tut cas!!!

    • monbonpote

      Salut Douchka, merci de ton 1er commentaire 😉 … Je ne sais pas si c’est de l’intelligence, je parlerai plutôt d’efficacité… bon en fait si c’est peut être de l’intelligence 😉

  • Laisser tomber la susceptibilité à fleur de peau, l’autre extrême consistant à feindre qu’aucune remarque ne parvient à nous atteindre et passer à l’auto-dérision ? ça se tente 🙂 Toujours aussi à agréable à lire Jordane,
    Bises

    • monbonpote

      Merci Miss B. si tu testes tout ce que j’écris je veux bien que tu me parles de tes résultats alors 😉

  • monbonpote

    T’es plus dans l’ironie ou l’autodérision?

    • DarkGally Pasd’Bol

      Les deux mon général !

  • Marc Lefrançois

    Ah, j’adore cette photo! J’aime aussi me moquer des autres, mais également de moi-même… cela me fait penser à mes amis… nous adorions nous charrier les uns les autres (là, on se voit moins pour cause d’éloignement géographique). C’était d’ailleurs assez drôle car lorsqu’on faisait des soirées avec des personnes nous connaissant mal, certains étaient persuadés qu’on ne s’aimait pas… alors que c’était tout le contraire. Je crois qu’il y a qu’avec les meilleurs amis qu’on peut vraiment être soi-même… c’est-à-dire pleinement méchants et sarcastiques!

    • monbonpote

      Salut Marc, bienvenue pour ton 1er commentaire!

      Je faisais exactement la même chose avec mes amis, et ça nous arrive encore aujourd’hui. Le soucis c’est que parfois ça créé une ambiance stérile en soirée quand des personnes ne vous connaissent pas, car du coup soit ils n’osent pas parler pour éviter qu’on se moque d’eux, soit ils vont en remettre une couche… Comme tu dis il n’y a qu’avec les meilleurs amis qu’on peut vraiment être soi-même. Bien d’accord avec toi à 100%

      A bientôt

      Jordane

  • Mouhahahaha ! Rigoler de moi-même, ça je sais faire, rigoler des autres aussi mais surtout se charrier entre nous, ça on sait faire !
    Quand je m’éclate par terre je ris tellement que tout le monde rit ! J’ai des gènes de Gaston Lagaffe, je suis miss catastrophe et j’en rigole souvent ^^
    Tu trouves toujours un sujet intéressant 😉