Accueil / Changer de vie / Motiv' / Mon bilan d’entrepreneur : 4 ans après ma rupture conventionnelle
Mon bilan d’entrepreneur : 4 ans après ma rupture conventionnelle

Mon bilan d’entrepreneur : 4 ans après ma rupture conventionnelle

C’est l’heure de faire les comptes, c’est l’heure de faire un premier bilan d’entrepreneur, 4 ans après ma rupture conventionnelle.

En 2012, le blog sur lequel tu te trouves, voyait le jour.

J’avais l’intention de créer un blog pour me prouver que j’étais capable d’être constant dans mes efforts et d’entreprendre un projet jusqu’au bout tout en ayant des résultats.

Bloguer m’a appris les rouages d’Internet, du référencement, du web-marketing, de la vidéo, etc.

Et il faut que je te dise que je n’ai pas acheté UNE seule formation de pigeons pour bloguer, car en général ces formations sont des compilations de ce qui se trouve gratuitement du côté anglo-saxon.

J’ai donc appris seul en autodidacte et tu sais quoi j’ai acquis plus de compétences que lorsque j’étais salarié où j’étais obligé de quémander pour avoir une formation.

Et ces compétences que j’ai développées aujourd’hui je les vends et je les mets à contribution de mon site professionnelle : Osez Briller.

Alors quel est le bilan de mes 4 années d’entrepreneuriat ?

Et bien voici un aperçu.

Le bilan d’entrepreneur de mon changement de vie

Avant de te faire ce bilan d’entrepreneur, il faut que tu saches que j’ai quand même galéré.

J’ai stressé et j’ai mis de côté des personnes dans ma vie qui me freinaient et qui alimentaient ce stress.

Donc tout n’a pas été rose non plus.

Même si j’ai obtenu plus rapidement et plus de résultats que la plupart des coachs.

Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que contrairement à eux je ne me suis jamais considéré comme un thérapeute, un médecin ou un hippie drogué à la surbienveillance, mais comme un réel entrepreneur.

Je suis sûr que tu te poses la question que tout le monde se pose à savoir : « Ok mais est-ce que tu te payes ? »

Oui je me paye depuis début 2016.

Mais mes premiers salaires n’étaient pas non plus un truc de ouf.

S’il y a un truc aussi à ajouter c’est que si j’ai eu de bons résultats c’est parce que j’ai opté pour le dropshipping et le bootstrapping.

C’est quoi ces trucs ?

Le drop shipping c’est, selon Wikipédia, « un système tripartite où le client (le consommateur) passe commande sur le site internet du distributeur (le commerçant), lequel transmet celle-ci au fournisseur (le grossiste), lequel assure la livraison et gère les stocks. »

Seulement dans mon cas, je me faisais recommander à travers des formations E-learning que j’ai réalisées et qu’un distributeur vend pour moi.

La classe non ? Ça me fait non seulement un revenu, mais en plus de la pub. Et Bim !

Et le bootstrapping « c’est démontrer sa persévérance, son courage et sa capacité à se débrouiller seul pour le développement de son entreprise. »

J’ai fait avec les moyens que j’avais en ma possession au début.

Mon site, je l’ai fait avec une copine qui elle a su Creer Un Logo qui déchire, car il est tout à fait adapté à mon activité.

Bref, je me suis lancé, j’en ai bavé – pour ne pas dire autre chose -, j’ai appris, j’ai échoué, j’ai réussi et aujourd’hui je suis fier de passer la barre des 4 années d’entrepreneuriat.

Dans un an et demi je pourrai refaire un bilan d’entrepreneur car je serai définitivement à l’abri des statistiques de ces 50 % entrepreneurs qui échouent dans les 5 premières années.

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE