Accueil / Changer de vie / Maltraitance infantile : Touche pas à ma fille !
Maltraitance infantile : Touche pas à ma fille !
Maltraitance infantile : Touche pas à ma fille !

Maltraitance infantile : Touche pas à ma fille !

J’avais des rêves comme toutes les petites filles de mon âge.

J’avais des idées sur mon avenir, qui auraient abouti à de grands projets.

J’aurais pu être l’inventrice d’un nouveau vaccin, ou d’une nouvelle invention aidant des millions de gens.

J’avais envie de faire de grandes choses.

J’avais comme toutes les petites filles, une famille.

Mais je n’étais pas comme toutes les petites filles, car au lieu de recevoir leur amour, je recevais leurs coups.

Un beau jour, j’ai arrêté de grandir, mes yeux se sont fermés et je ne les ai plus jamais ouverts.

À tout jamais fermés, mais pour mieux rêver.

Cette fois-ci on ne va pas se huiler le dindon en gloussant de rire à la lecture d’un de mes articles « humeuristique ». Pour la simple et bonne raison que pour une fois, j’ai décidé de mettre en avant un sujet on ne peut plus sérieux : La maltraitance infantile, et particulièrement chez les petites filles.

Après tout, j’ai la chance d’avoir un moyen de communication qui est suivi par des centaines de personnes par jour, alors autant l’utiliser au moins une fois pour la bonne cause. Certes, c’est un sujet qui n’intéressera pas tout le monde et je le conçois.

On ne se sent jamais concerné par les choses qui ne nous touchent pas (et je vous souhaite que vous en soyez préservés). Mais la majorité d’entre nous, a ou aura un jour ou l’autre, des enfants. Alors s’il vous plaît, si vous ne cautionnez pas cette maltraitance infantile, regardez cette vidéo : (si la vidéo ci-dessous ne contient pas d’aperçu cliquez plutôt sur ce lien pour lire la vidéo)

Maltraitance infantile

Malheureusement, et comme tous les problèmes du monde dont la maltraitance infantile fait partie, c’est toujours un sujet d’actualité. Même si la plupart des cas sont recensés dans d’autres pays, cela se passe aussi dans notre pays.

À la maison, chez un voisin ou dans les lieux publics, de façon manifeste ou camouflée: « les droits essentiels des filles et des femmes sont bafoués chaque jour dans le monde des milliers de fois. Souvent, l’issue est même mortelle: chaque année, le nombre des personnes de sexe féminin tuées se situe entre 1,5 et 3 millions. Selon les estimations de l’UNICEF, 100 millions de filles et de femmes «manqueraient» dans le monde parce que la violence a mis fin prématurément à leur vie. »

Maltraitance infantile : Touche pas à ma fille !

Maltraitance infantile : Touche pas à ma fille !

« 1,5 et 3 millions » chaque année ! Ramené à la population Française, c’est comme si nos enfants, enfants d’ami(e)s, nièces et neveux perdaient une de leurs camarades par classe et par année. Ouais ! Ça fait réfléchir !

« L’UNICEF oeuvre activement dans le monde entier en faveur des droits de l’enfant et de l’application de la Convention des droits de l’enfant. Les filles et garçons ont les mêmes droits. » 

J’ai conscience qu’un simple article de blog ne changera pas la condition des hommes sur terre.

Mais si ne serait-ce, qu’une petite vie puisse être épargnée par un acte, un geste, un clic, un don. Alors, ça sera déjà une grande victoire. Une fille de sauvée de la maltraitance infantile, peut donner naissance à une succession d’enchaînements heureux qu’elle connaîtra dans sa vie, et celle des personnes qu’elle rencontrera dans son avenir. Et qui sait, on entendra peut-être parler d’elle dans 30 ans, comme la prochaine Aung san suu kyi. Alors à vos clics et partagez cet article svp ! Merci pour elles !

Pour plus d’informations cliquez ici

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE

  • super ton article. (ca fait bizarre a écrire d’ailleurs!) Certes c’est pas rigolard (et il en faut), mais tu tape juste et bien, sans tomber dans la grandiloquence ou le drame. Tu reste humble et c’est beau. Moi aussi je suis contre les maltraitances générales faite aux filles et aux femmes. Et pas seulement parce que j’en suis une mais parce que j’ai conscience que toute n’ont pas un mari gentil comme moi. Ou des parents formidables. Par contre…je ne sais pas voir la vidéo, j’ai beau rafraichir ma page…nada. Zut quoi!

    • Merci Carole, ha oui en quoi c’est bizarre ? 🙂
      A mon tour de dire que ça fait bizarre. Ca fait bizarre de lire ton commentaire, car je ne m’attendais pas qu’on me dise que cet article était bien tourné, alors que je l’ai écris d’une traite, comme quoi…
      Pour la vidéo, essaye de la lire avec un autre navigateur internet. Avec chrome ça marche bien. Merci en tout cas de ton commentaire 🙂

  • Marie Kléber

    Il faut en parler, pour reveiller les consciences et pour que chacun comprenne aussi qu’il peut contribuer, a sa facon, a enrayer ce mal.
    Merci pour cet article et bravo pour en avoir si bien parle.

    • Et oui sensibiliser comme un piqûre de rappel. Merci aussi de ton compliment, comme dit à Carole je suis aussi surpris, je pensais qu’il n’allait pas être commenté, quel négatif je suis 🙂

  • Eli

    Sympa, sympa, dommage que les filles soient plus ciblées, tous les enfants sont les mêmes pourtant. La vidéo ne marche pas par contre !

    • Salut Eli, j’ai écrit l’article par rapport à ce que je lis en ce moment sur les violences sur les femmes, et donc des fillettes… Mais bien sûr que ça ne touche pas qu’elles malheureusement… j’ai rajouté un lien pour lire la vidéo, merci du feedback 🙂

  • Rima

    Bonsoir Jordane,

    un sujet très sensible en effet, et malheureusement, « toujours d’actualité » comme tu l’as bien dit. La normalité voudrait qu’on n’ait pas besoin de rappeler aux gens de faire attention à leur enfants(filles et garçons)), de les aimer, de les respecter, de les défendre, de veiller sur eux, de les traiter de manière égale quel que soit leur sexe. mais nous vivons dans un monde complètement absurde, obscure. Le manque d’éducation en est la principale cause. pour des raisons de croyance ancestrales, tribales, religieuses (et encore prises comme prétexte, car aucune religion ne donne le droit de tuer un enfant).
    Dans certaines communautés, les femmes sont considérées comme une source de honte et de mal, alors pour eux il faut éradiquer ce mal dès l’enfance. On permet à certaines de survivre, juste pour faire perpétuer la tribu. je n’en connais pas personnellement des tribus comme ça, mais de toute façon, la venue au monde d’une fille n’est pas particulièrement une source de joie dans ma communauté. il y a quelques années(et même de nos jours, mais un peu plus rarement), une femme qui mettait au monde une fille, était boudée par les beaux parents et le mari (comme si c’était sa faute à elle!). Les filles n’étaient pas autorisées à aller à l’école, à recevoir une instruction.
    Résultat, plus de cinquante pour cent de la population de mon pays sont illettrées, bien évidemment, en majorité les femmes.

    • Salut Rima, c’est lamentable de considérer des êtres humains de la sorte, je ne comprends pas qu’en 2013 maintenant 2014 qu’il y ait encore des personnes qui reproduisent inlassablement un rapport à la femme qui date du moyen âge, c’est bien dommage que c’est personne se limite culturellement et intellectuellement. Mais pour ma part, je suis persuadé que si l’homme brime autant la femme depuis des siècles c’est parce qu’il sait très bien qu’elle peut être une menace pour lui, car elle lui est supérieure ! Car mise à part sur le plan morphologique, je trouve que la femme est un être plus complexe que nous !

  • Bon article, bien écrit et qui laisse songeur, par contre ta vidéo même sous Chrome elle marche pas. Il y a un blanc à la place. T’as un lien Youtube sinon?

    • Merci Lucie, j’ai rajouté un lien pour pouvoir la lire, juste au dessus de la vidéo. J’espère que là ça devrait marcher 🙂

      • Ca marche toujours pas sur Chrome mais sur Mozilla c’est ok (si ça se trouve j’ai bidouillé quelque chose dans les réglages :/ ) merci pour le lien en tout cas

  • Bravo Jordane d’en parler! Fermer les yeux, c’est si facile!
    Et la triste vérité c’est que la maltraitance est quasi inévitable. Car tant de parents ne sont pas du tout prêts à l’être! Comment aimer et élever un enfant s’ils ne s’aiment pas eux-mêmes? Le problème est bien plus profond…