Accueil / Voyage / L’herbe n’est pas toujours verte ailleurs
L’herbe n’est pas toujours verte ailleurs
L'herbe n'est pas toujours verte ailleurs

L’herbe n’est pas toujours verte ailleurs

L'herbe n'est pas toujours verte ailleurs

L’herbe n’est pas toujours verte ailleurs

Salut chers et chères ami(e)s internautes, ça faisait longtemps que je ne vous avais pas fait part d’une des réflexions de ma petite personne farcesque, et vous m’en voyez sincèrement navré, mais j’ai une bonne excuse.

J’étais en déplacement pour un petit voyage de rien du tout, je suis juste parti faire un voyage au Japon. Si aujourd’hui je reprends ma plume virtuelle, c’est pour vous faire partager ce que j’y ai appris. Je peux d’ores et déjà vous dire qu’on a de la chance d’être français.

L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs … Vous me direz, pas besoin de partir au Japon pour le savoir, certes, mais j’avais besoin de ça pour apprécier ma condition.

Habituellement, à mon retour en France, je suis déprimé, dépité, dégoûté, déboussolé. J’ai par exemple mis plus de trois mois avant de sortir de mon état léthargique après mon trip Brésil/Canada. Mais cette fois-ci, j’étais presque content de rentrer. Et vous savez pourquoi ? Eh bien je vais vous le dire.

Le Japon est un beau pays, les Japonais(es) rencontré(e)s ont été d’une gentillesse exemplaire, et la mégalopole ainsi que le Japon traditionnel sont juste impressionnants. Bah alors, où est le problème, vous me direz.

Eh bien, c’est une autre dimension, leur style de vie n’est pas à envier pour un sou. Je préférerais encore m’accrocher les parties intimes à une branche d’arbre un soir de tempête plutôt que de vivre leur vie.

J’ai pris conscience que NOUS, Français avions vraiment beaucoup de chance de vivre là où nous sommes. « Parle pour toi !» vous me redirez, mais pour avoir visité plusieurs pays, et je ne suis pas chauvin, je peux vous dire qu’il y a toujours un frein à l’envie d’y vivre à moyen et long terme.

Jadis, j’avais pour habitude de croire que l’herbe était toujours plus verte chez le voisin, parce que je ne l’avais jamais foulée, ni approchée. De manière générale, lorsque quelque chose ne va pas dans notre sens, ou dans notre vie, nous nous plaignons et nous avons parfois des envies de tout plaquer pour changer de vie, ce qui est humain et compréhensible. Mais ça resterait de l’ordre de fuir sans affronter les aléas de la vie, la solution de facilité. Autant se booster un bon coup sa confiance en soi et affronter les difficultés.

Jacques Salome, l'herbe est toujours plus verte chez les jusqu'à ce qu'on découvre que c'est du gazon artificiel, L'herbe n'est pas toujours verte ailleurs, L'herbe est toujours plus verte ailleurs, l'herbe est toujours plus verte chez le voisin, développement personnel, bonheur, confiance en soi, émotions, voyager, proverbe, citations l'herbe est plus verte, apprécier sa vie, apprécier les choses que l'on a, aimer sa vie

L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs

L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs

On va donc apprécier la vie des autres en se disant que son gazon est plus vert chez lui. Le souci majeur est qu’on sait toujours ce que l’on perd, mais rarement ce que l’on gagne. Et une fois que l’on a plaqué ces choses qui nous excèdent, c’est là qu’on prend conscience de ce que nous avons perdu.

Car on ne se rend toujours compte de la valeur des choses qu’une fois qu’on les a plus ou moins perdues, pas vrai ? Là où je veux en venir, c’est que d’habitude, lorsque je voyage seul, je vis comme un autochtone, je m’imprègne au mieux de la culture et du style de vie, et beaucoup de pays m’ont donné l’idée d’y vivre. Et le Japon m’a surtout confirmé qu’on n’est pas si mal que ça en France, bande de ronchons !

J’ai vu un Japon « nationaliste » dont la valeur principale est le travail. Tout est centré autour du boulot et de la consommation, et la publicité qui matraque les esprits de travailleurs fatigués est là pour leur rappeler.

« Vous avez mal au crâne au travail ? Prenez un « shi boutou boutou » et vous pourrez continuer à travailler normalement. »

« Vous vous sentez faible ? Prenez un « shi minou minou » et vous péterez le feu pour travailler plus vite tout en étant plus performant et votre patron sera ainsi super content de vous. »

« Soyez de bons Japonais, et consommez des biens uniquement japonais afin de réinjecter votre argent durement gagné dans l’économie de votre pays. »

Bien sûr, j’en fais des caisses, mais après avoir parlé à plusieurs Français expatriés ainsi qu’à plusieurs Japonais, c’est l’impression que j’en ai eue.

Ajoutez à ça leurs maigres deux semaines de vacances par an. Et en plus, c’est mal vu de les prendre. Après le boulot, la plupart filent dans les salles de jeux vidéo pour se défouler ou filent coller leurs fesses pour se vider la tête devant les programmes TV qui font mal au cerveau pour un Occidental. Je me demande s’ils pourraient vivre sans télévision.

Jeux vidéo, japon, salle d'arcade au japon, gundam, video game japan gundam, line, file d'attente jeux vidéo, L'herbe n'est pas toujours verte ailleurs, L'herbe est toujours plus verte ailleurs, l'herbe est toujours plus verte chez le voisin, développement personnel, bonheur, confiance en soi, émotions, voyager, proverbe, citations l'herbe est plus verte, apprécier sa vie, apprécier les choses que l'on a, aimer sa vie

L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs

Je crois que je n’ai jamais vu un peuple autant dormir, ils sont tous exténués de fatigue et de stress.

À n’importe quelle heure, le métro se transforme en dortoir.

J’ai vu un mec dormir debout, maintenu par ses voisins autour de lui tellement on était serrés ou un autre s’endormir avant même de finir son texto (Photo du milieu en haut).

Métro japonais, L'herbe n'est pas toujours verte ailleurs, L'herbe est toujours plus verte ailleurs, l'herbe est toujours plus verte chez le voisin, développement personnel, bonheur, confiance en soi, émotions, voyager, proverbe, citations l'herbe est plus verte, apprécier sa vie, apprécier les choses que l'on a, aimer sa vie

L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs

Ils sont tous programmés comme des robots, j’avais l’impression d’être dans I-Robot avec Will Smith, avec le sentiment que si un déviait de sa route, il serait abattu.

Encore une fois, ça n’est que mon ressenti, mais on sent beaucoup de frustrations, de pressions sociales. Bref, qu’ils vivent leur vie à moitié. Et je ne parle pas de la considération qu’ils ont de l’échec. Je pense qu’on ne parle même pas de peur de l’échec. C’est juste inconcevable…

Je pense qu’en termes de liberté, nous sommes les mieux lotis, car la leur est bridée (sans vilain jeu de mots).

Il est mal vu de parler politique, de ce qu’on pense, de vie intime. Je me suis par exemple pris le vent de ma vie lorsque j’ai osé demander à une Japonaise ce qu’elle faisait dans la vie.

Bref, une belle expérience et un rêve que j’ai vécu, mais une vie qui ne m’a pas fait rêver.

Au final, les autres ne vivent pas forcément mieux et ce n’est pas forcément mieux ailleurs. C’est juste un effet d’optique trompeur qui donne à l’herbe du voisin un éclat parfait quand on la regarde de loin. Mais vu de près, c’est loin d’être vert, c’est même plutôt terne.

palais impériale, japonais, L'herbe n'est pas toujours verte ailleurs, L'herbe est toujours plus verte ailleurs, l'herbe est toujours plus verte chez le voisin, développement personnel, bonheur, confiance en soi, émotions, voyager, proverbe, citations l'herbe est plus verte, apprécier sa vie, apprécier les choses que l'on a, aimer sa vie

L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs

Et parce que nous nous habituons à ce que nous avons, nous finissons par devenir indifférents, plus capable d’apprécier les choses autour de nous, pour au final commencer à les apprécier chez les autres… à la recherche de ce qui est nouveau pour nous !!!

Je pense que l’on envie toujours ses voisins, son collègues, ses ami(e)s, en croyant que leur vie est parfois mieux que la nôtre, quand les choses ne vont pas. C’est en creusant un peu plus qu’on se rend compte que leur vie n’est pas si merveilleuse que ça, et qu’ils ont des problèmes comme chacun d’entre nous.

Envier les autres rend malheureux, en revanche réfléchir à casser sa routine, à améliorer son quotidien et apprécier ce que l’on a reste la meilleure des façons de vivre.

Car il y aura toujours plus beau, plus intelligent, plus riche que nous, mais il y aura toujours aussi l’inverse, et donc pire ailleurs, n’est-ce pas ?

Et puis « si tu trouves que l’herbe est plus verte chez ton voisin, laisse-le s’emmerder à la tondre« …

Et vous ? Pensez-vous aussi que l‘herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs ?

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE