Accueil / Changer de vie / Motiv' / Je suis mes résolutions cette année ou je fais comme l’année dernière?
Je suis mes résolutions cette année ou je fais comme l’année dernière?
Résolutions de l'année

Je suis mes résolutions cette année ou je fais comme l’année dernière?

MonBonPote Résolutions de l'année

Résolutions de l’année

Ça y est! « This is it », on y est, on a réussi à arriver en 2013 en vie, « Bonne année! Bonne santé! Tous mes voeux… » J’espère cela dit que vous avez passé d’excellentes fêtes de fin d’année, et que vous n’êtes pas en train de vous dire, que la soirée de la veille du 31 sera à l’image de cette année, que celle-ci ait été bonne ou maussade.

Je suis mes résolutions cette année

J’ai décidé d’aborder cette année 2013 différemment des autres années. C’est en discutant avec une collègue que je me suis conforté un peu plus dans ma démarche. Comme elle me l’a si bien dit « cette année je ferai tout pour que 2013 soit l’année de ma réussite« , là où l’année dernière elle s’abandonnait à la chance ou son horoscope, en disant « j’espère que 2012 sera meilleure que 2011!« .

Faut pas se leurrer, 2012 a été une année comme toutes les autres années, pas terrible, on se le dit tous les ans. Et ce n’est pas les statuts Facebook qui diront le contraire, « ha ouf, 2012 est fini!« , « Après 2012 l’année de la loose, 2013 l’année de la b…, biaise? » (Je sais, j’ai déjà fait mieux).

Traditionnellement c’est la période des résolutions. Pourquoi d’ailleurs faire des résolutions à l’époque de l’année où l’on souhaite le plus rester chez soi à regarder la pluie et le vent souffler dehors (Signé Jordane N. voir ci-dessous). Je pars tous les ans avec plein de bonnes résolutions, et chaque année je ne les respecte jamais ou je les oublie au bout d’une semaine.  

Je suis mes résolutions cette année , Résolutions 2013

Je suis mes résolutions cette année

Je ne comprenais pas pourquoi j’étais chargé à bloc au moment de mes résolutions, et le lendemain déchargé de toute motivation aussi vite qu’on vide un sachet de M&M’s. Après maintes réflexions, j’ai enfin découvert et accepté la réponse que je suis une sorte de « schizophrène ». Nous sommes plusieurs en moi, je suis leur victime à tous les deux, et ils me hantent d’hallucinations auditives (et vous aussi sûrement).

Il y a le Jordane positif, et il y a l’autre, le malin celui qui est le plus fort pour se faire entendre, le Jordane négatif. Le premier c’est l’initiateur des bonnes résolutions, celui qui exige de moi que je passe à l’action. L’autre, c’est celui qui exige que je me repose, celui à l’origine de toutes les opportunités manquées. Il y a un qui me fait avancer et me tire vers le haut, et l’autre me freine en se ravissant de me voir dans l’inertie.

Le Jordane Négatif, est balèze, il a toujours d’excellentes raisons de rester dans la passivité. C’est un prodigieux philosophe de l’inaction, il a toujours l’alibi en or pour me faire croire au hasard et que je ne suis pas responsable de ce qu’il m’arrive. C’est de sa faute si j’attends que la chance frappe à ma porte pendant que je geek devant ma console à m’empiffrer de shokobons. Il ne m’encourage qu’à rêver, sans me laisser croire au pouvoir créateur de la volonté.

Chaque fois que je suis sur le point de suivre une idée du Jordane positif, l’autre s’interpose en me susurrant à l’oreille des motifs à l’inaction: « repose-toi mon pote tu es fatigué« . On ne s’est jamais autant reposé qu’à notre époque, et on a jamais été aussi fatigué.

J’ai donc décidé de passer à l’action et de réagir, en développant mon esprit de contradiction. Puisque le Jordane positif a une plus petite voix que le Jordane négatif. J’ai donc décidé de laisser s’exprimer ce dernier, et de faire tout le contraire de ce qu’il me conseille de faire.

« Tu le feras demain, va regarder la TV, c’est mieux«  : Je le fais dans la foulée, et j’expédie ce que j’ai à faire

« Repose-toi, tu es fatigué« : Je mets mes baskets et je pars courir

« Reste à la maison! N’y va pas! Tu vas te faire chier la nouille!« : Je ne fais plus mon rabat-joie, et si je m’ennuie, j’essaye de faire en sorte que ma soirée prenne une tournure plus fun.

« Allez croque juste un bout de ce magnifique cupcake, tu feras du sport plus tard« … que dalle!!!

Cette technique est de me forcer la main, en mettant fin aux tergiversations inutiles de mes deux compères. Le but est de supprimer toute hésitation liée à la réalisation d’une résolution.

LA meilleure façon de terminer quelque chose, est de la commencer

T’AS AIMÉ ? ALORS PARTAGE CET ARTICLE SANS MODÉRATION AVEC TES AMI(E)S

 

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE