Accueil / Amour&Célibat / Séduction / « Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction ! » – décryptage d’un homme (1/3)
« Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction ! » – décryptage d’un homme (1/3)
« Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction ! » – décryptage d’un homme (1/3)

« Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction ! » – décryptage d’un homme (1/3)

Pour se mettre de bonne humeur aujourd’hui: Voici l’article de la semaine que j’ai écrit pour le blogzine sobusygirls.fr. Bonne lecture!… Et bonne lecture !

Un titre peut être évocateur pour quelques-unes d’entre vous… voici un sujet qui ne peut que vous intéresser : les techniques de séduction et les relations hommes/femmes. Je m’y suis intéressé longuement il y a 4 ans ainsi qu’à la communauté secrète (qui ne l’est plus) de séduction. Cependant, attention : j’aime les femmes, je l’avoue ! Je les respecte, je l’affirme ! Je ne suis pas parfait et j’ai parfois été un animal, je l’admets. Mais que celui ou celle qui n’a jamais péché me jette la première truite. (jeu de mots)

Je dis ça car je vois déjà les plus féministes d’entre vous se préparer à me réserver une petite place dans leur catégorie « Machoman ». J’ai longuement réfléchi avant d’écrire en me demandant comment aborder ce sujet avec subtilité, sans paraître pour ce que je ne suis pas et ne pas finir nu, sans eau, ni nourriture dans une cage.

Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction

Cet article est le premier d’une « trilogie » afin de vous expliquer correctement le concept, les raisons, les conséquences et peut être même une technique ou deux, si vous me promettez de ne pas me jeter au fond d’un cachot avec George Michael et Boy George?

02--Banner-for-frenchdatingassistant-RESIZE-MR-120x600-copy

Techniques de séduction

J’imagine un sourire se dessiner sur la plupart de vos visages quand j’ai parlé de « séducteurs », en vous disant « Attends ! Moi ces types-là, je les débusque à 100 mètres, de toute façon je suis insensible à n’importe quelles techniques ». C’est légitime, et loin de moi l’idée de donner une image de misogyne prétentieux à tendance sexiste… mais ça serait de la naïveté. Je crois (pour ne pas dire j’en suis sûr) que vous êtes loin de savoir avec exactitude ce qu’il se passe réellement depuis les années 2000 sur le sujet de la séduction, et c’est justement l’atout de ces séducteurs que l’on appelle du côté anglo-saxon « The Pick Up Artist ».

« Je me suis bien faite avoir avec tes techniques de séduction ! », c’est ce que m’a un jour dit une fille sur le ton de l’humour (rassurez-vous, elle n’a pas souffert ! Elle va bien ! Je suis un mec sympa !). N’y voyez pas dans ce titre, au second degré, un truc macho, misogyne, ou pédant… j’entends déjà certaines d’entre vous dire « ah bah s’il écrit ça, c’est qu’on lui a déjà dit… pufpufpuf » Perspicace ! J’écris cet article non pas pour faire l’éloge des hommes bons et généreux (Ross JeffreyMysteryNeil strauss, Deangelo,…) à l’origine de ce fabuleux concept aidant des millions d’hommes à vaincre leur peur d’aborder une femme et de vivre une vie sentimentale… (Ok, ca va ! J’arrête !) mais pour dé-diaboliser ce concept reposant sur la question de base « que veulent les femmes ? » et qui permet aussi (c’est pas moi qui le dit) d’inverser la tendance de ces 30 dernières années. Certains,qui ont sans doute trop lu Cyrano de Bergerac, vont même jusqu’à déléguer leur séduction en ligne à des spécialistes en séduction afin d’être certain d’obtenir des rendez-vous.

Je reviens sur deux choses qui ont sûrement dû vous interpeler: « Pick Up Artist » et « inverser la tendance ». Pour la simple et bonne raison que ce courant de séduction est une réponse aux changements sociétaux et au nouveau statut de la femme.

Tout le monde peut constater aujourd’hui que le code a changé, les rapports hommes/femmes aussi. Vous l’aurez plus remarqué si vous avez plus de 30 ans que si vous en avez 18. (Je vous renvoie à mon article intitulé « Salope !? Mais ! Mais qu’est-ce que c’est que cette matière ? »). Avant, l’épanouissement des femmes passait entre autre par l’acte de mariage. De nos jours, le féminisme, les études, le travail, les schémas projetés par la TV, (adopteunmec ?) vous ont rendues indépendantes, et moins à la disposition des hommes (Snif !… Ca va, je déconne roh !). Du coup, adopter un mec devient tout de suite moins vital. La sélection devient plus exigeante et vous êtes en position de force sur ce plan. Pour faire simple, tous ces faits sociaux ont donné naissance au « Pick Up Artist ».

Je sais que ça n’est pas si simple que ça pour les femmes, car les croyances misogynes misent en place par la société et la religion réprime la sexualité féminine et conditionne à croire qu’aimer le sexe c’est mal, avec l’étiquette « salope » qui ne traîne jamais loin.

Et à côté de ça, c’est aussi difficile pour un homme… Mettez-vous un instant à la place d’un mec qui n’a pas confiance en lui… ET nul en séduction ! Ce genre de techniques va l’aider à s’améliorer et à surmonter sa peur d’aborder une femme. Car oui ! Les hommes ont peur d’aborder (c’est l’équivalent de l’adrénaline d’un saut en parachute). Un homme perd ses moyens face à une femme (perte de QI). Au collège, j’avais pas la côte, et j’étais le genre à bégayer devant mon amoureuse « B-B-Bonjour Sand-rine, tu-tu-tu viens voir moi ba-ba-basket au »… elle : « Alors on va remettre les mots dans l’ordre mon garçon  ! Tu peux prendre ta voix normal s’il te plaît ? » Certes j’étais timide, mais nous avons tendance à nous mettre des barrières psychologiques encore aujourd’hui dues à nos premiers contacts féminin. Et croire que la femme que l’on aborde va se foutre de nous, ou nous envoyer bouler par un « t’es qui toi ? on se connaît ? rik puf (bruit de crachat) », mais c’est fini le collège, beaucoup d’hommes ont encore ces croyances en tête, et certaines filles trouvent regrettable ce frein psychologique.

Mais il y a aussi un autre souci. C’est que beaucoup d’hommes sont restés coincés au stade de la drague lycéenne. Au lycée, c’était génial, tout était simple, nous étions insouciants, curieux de connaître le sexe opposé. Il suffisait entre ado de se dire « tes yeux sont aussi beaux que le ciel », et BAM ! (ca fait des chocapic) « emballé c’est pesé ». Sans parler de la facilité à « pecho » dans les booms pépito/banga.

Puis passé la vingtaine, c’est une autre paire de manche (fin des slows en boîte). Les femmes évoluent plus vite que nous, et ne croient plus aux conneries d’un gars comme moi. Fini donc les citations d’amour du genre « je suis perdu, où est le chemin de ton coeur », les « tes parents sont des voleurs, ils ont volés les deux plus belles étoiles pour les mettre dans tes yeux » ou bien les « c’est une échelle sur tes bas, ou c’est l’escalier vers le paradis » et blabliblou. Tout ça pour dire que certains sont restés bloqués à l’époque du lycée sans évoluer dans leur « drague », avec cette peur incessante de ce que vont penser les autres (et dieu créa l’alcool) et leur question de comment avoir confiance en soi. Finissant par jalouser ceux qui ont du succès avec les filles.

C’est au Canada que j’ai découvert qu’il existait des techniques pour séduire les femmes. Ça m’a intrigué, non pas par besoin (bon ok j’étais excité comme un bichon devant un os à l’idée de les découvrir), mais pour connaître la réponse à la question qu’ont les hommes entre eux lorsqu’un mec réussit à obtenir le numéro d’une fille qui est : « hey mec ! tu lui as dit quoi ? » A cette question, les mecs se répondent toujours « heu je sais plus, rien de spécial ». Ne pouvant pas compter sur ces sacs de rats car quand il y a une fille dans l’histoire, il n’y a plus de pote, je m’y suis donc intéressé corps et âme.

Je sortais à l’époque d’une rupture sentimentale qui « m’a tué », j’ai pris cette rupture comme un échec personnel. Cette découverte a été une sorte de thérapie d’auto-amélioration qui m’a permis de mieux comprendre les femmes. « Si seulement je pouvais revenir 10 ans en arrière »… J’y ai découvert les erreurs que j’avais faites, les comportements que j’aurai dû avoir ! Le célibat est le mal de notre société et un grand facteur de déprime. Malgré tout, certains prennent le sujet à la légère jusqu’au jour où leur femme les quitte. C’est ensuite la loose sentimentale. Je n’ai pas attendu que ça s’arrange tout seul pour moi, j’ai pris mon destin en main. Je me suis ainsi rendu compte que les phrases du type :

« Les femmes sont des êtres complexes, incompréhensibles, etc… » étaient des conneries, des excuses d’hommes qui ont abandonné et lâché l’affaire, alors qu’il n’est pas si difficile de s’y essayer vraiment en consacrant tout son esprit à les comprendre.

Bref, j’ai d’abord lu, sans y croire, en souriant. Puis j’ai continué à lire dubitativement jusqu’au jour où j’ai appliqué deux trois astuces du bouquin (sans y croire) à une nana, et devinez quoi ? J’ai eu le même résultat que celui décrit dans le livre (coup de chance je me dis), et là vous allez me haïr car je vous l’expliquerai la suite dans mon prochain article… Bizoux !

02--Banner-for-frenchdatingassistant-RESIZE-MR-728x90

techniques de séduction

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE

  • Miss blemish

    Alors là, avec le top des déclarations lycéennes, tu m’as tuée…
    Une dernière juste pour le plaisir : « Nous sommes tous les deux coupables, toi d’être adorable et moi de t’adorer. »
    Ah, je me souviens que ça m’avait fait fondre au lycée… 🙂 J’attends la suite pour me prononcer sur ton statut ou non de Machoman 😉
    Bises 🙂

    • monbonpote

      Tu me mets la pression toi aussi…

      • Miss blemish

        Il faut croire qu’on ne peut pas s’en empêcher… ;p

        • monbonpote

          Loin de moi l’idée de faire des généralités :p

  • Carole Brugmans

    C’est un bon début, j’aimerai bien lire la suite 🙂 non, je suis super impatiente de lire la suite .

    • monbonpote

      Merci Carole, j’ai pas intérêt à me louper sur ce coup là!

  • lheureuseimparfaite

    !! amusant le point de vue masculin de l’affaire 😀
    c’est bizarre cette impression que « vous » pouvez avoir de la femme « en position de force »
    c’est un truc que je n’arrive toujours pas à intégrer, comme lorsqu’un ami m’affirme que « c’est plus facile pour vous les filles »???
    perso, heu oui je suis indépendante et tout et tout, mais encore heureux non que je ne dépende de personne, ce ne sont quand même pas quelques diplômes, un boulot et le fait qu’on puisse changer une ampoule/utiliser une perceuse/ou même poser une tapisserie seule qui va vous « impressionnez » si ?

    • monbonpote

      Heu tu veux une réponse sincère? 😉

      • lheureuseimparfaite

        le contraire serait décevant 🙂
        ! vous êtes mignons tous les deux avec miss blemish

        • monbonpote

          Une autre dira la même chose de nous 😉
          Pour revenir à ta… tes questions, je pense aussi que c’est plus facile pour vous au niveau du premier contact, ensuite c’est une autre paire de manche! Vous avez juste à lancer des signaux au mâle pour qu’il vienne à vous, alors que nous on doit pas se cracher quand on ouvre la bouche…
          Sinon une fille indépendante, ca peut faire peur certains mecs, moi ca n’est pas du tout le cas, donc je ne peux pas m’avancer pour les autres, you know what I mean? 😉