Accueil / Changer de vie / Efficacité / Les gens négatifs : Faire du ménage dans son entourage… et que ça brille !
Les gens négatifs : Faire du ménage dans son entourage… et que ça brille !
Gens négatifs : faire du ménage dans son entourage

Les gens négatifs : Faire du ménage dans son entourage… et que ça brille !

faire du ménage dans sa vie faire du ménage dans son entourage changer de vie changer d'amis négatifs pessimistes fuir les gens néfatifs, être positif, bonheur, emotions, motivation, changer de vieVous avez remarqué que plus on avance dans la vie et moins on est patient avec les gens négatifs et pessimistes ?

Aborder ce sujet est comme shooter  dans une fourmilière. Car vous l’aurez remarqué, nous vivons dans un pays dont la culture de râleurs dépressifs est connue dans le monde entier.

Vous voyez de qui je veux parler ? Vous les connaissez, vous avez peut-être même fait partie d’eux (tout comme moi) à un moment de votre vie.

Je fais allusion aux gens négatifs qui se situent dans l’extrême des profils qui suivent, et de manière simple il y a :

– Les aigris/frustrés : Eux n’aiment rien. Ils n’aiment personne. Peu importe ce qu’on leur raconte, propose… La fermeture d’esprit est leur religion, et ils se complaisent dans leur hôtel de malheur dont ils refusent d’en sortir.

– Les râleurs : C’est la culture française/parisienne dominante. Leur demander d’arrêter de râler est juste impossible, c’est comme l’ablation d’un rein pour eux et c’est leur mode de pensée habituel. À tel point que cette façon de pensée en devient leur mode de réponse dominant jusqu’à ne pas accepter les autres modes de réponse possibles.

– Les pères grincheux : Très old-school, ils ont 80 ans dans leur tête, ils n’aiment pas la mode et n’aiment pas ce que les autres aiment. Tout est moisi sauf leurs goûts. Ils ne sont pas méchants, mais sont un peu trop bercé par la culture Michel Drucker et Derrick.

– Les rabat-joies/blasés : Les rois des excuses. Ils sont le pire ennemi de votre joie. Vous les trouverez en face du croisement de la mauvaise humeur, juste entre les rues de la tristesse et de la jalousie. Très doués pour casser l’ambiance et rabattre la joie de leur entourage. Les rois de la fête !

– Les susceptibles : ce sont des princes/princesses qui vivent dans leur monde de petits poneys. Si ça ne va pas dans leur sens… ils/elles font la tronche. Quand on leur dit une chose infime… ils/elles font la tronche. Quand on ne fait rien…la tronche! Bref, ils boudent souvent.

Schtroumpf grognon raleurs, aigris, frustrés, susceptibles, grincheux, français culture négativisme négatif, blogueurs, je n'aime pas les blogs, blogging, pessimisme, positif changer de vie, bonne humeur, bonheur, être heureux

Vous aurez sans doute reconnu un… que dis je ? Plusieurs de vos proches, de vos amis, de vos connaissances, collègues, si ce n’est peut-être vous-même. Certains en ont fait un style de vie. Par jalousie, ennui, ou pour suivre le courant général, il est plus facile de tomber dans la critique et le pessimisme.

Vous serez forcément d’accord que toutes ces gens négatifs ont des points en commun : leur négativisme et leur pessimisme. Alors que certains cherchent dans la vie de quoi nourrir et élargir leur esprit, eux se réfugient dans l’isolement, espérant que l’introspection les conduira aux réponses attendues. Ce sont des personnes dont le pessimisme découle directement de leurs peurs : peur de vivre, peur de souffrir, peur de risquer de se tromper… Leur comportement et leur vision du monde peuvent différer des vôtres dans les mêmes proportions, ou imperceptibles.

Je souhaite donc partager avec vous quelques astuces qui m’ont permis de m’enfuir de leur monde, et de leur échapper afin de ne pas me transformer en aigri de la vie, bien que jadis, « ai-gris » fut ma couleur de peau.

– Évitez d’étaler votre vie et vos projets aux personnes négatives  

Malheur a vous si vous le faites. Écouter poliment sans trop chercher à les persuader, les remercier pour leurs conseils et essayer de leur prouver qu’on y arrivera par nos actions.

– Ne rentrez pas dans le jeu des personnes négatives, votre moral s’en portera beaucoup mieux 

Evitez de gaspiller votre salive avec eux, car c’est ce qu’ils veulent, vous entraîner dans leur monde de trolls. Ils se nourrissent exclusivement de ce négativisme. Faites-leur comprendre que vous n’êtes pas de leur bord. Ne rebondissez jamais sur des plaintes, jérémiades, râleries, sinon vous finirez en éponge émotionnelle ou en défouloir. Ils passeront leur temps à vous décourager, et ne vous tireront jamais vers le haut, car ils sont plus lents que les autres à l’évolution.

Fuyez pauvres fous gandalf seigneur des anneaux lol cat Schtroumpf grognon raleurs, aigris, frustrés, susceptibles, grincheux, français culture négativisme négatif, blogueurs, je n'aime pas les blogs, blogging, pessimisme, positif changer de vie, bonne humeur, bonheur, être heureux

Fuyez les gens négatifs !

– Fuyez les personnes négatives 

Quitte à passer pour une personne cruelle, je fuis ces personnes. De loin, ces gens sont comme un semiconducteur ! Mais si vous savez les matériaux semiconducteurs, ils peuvent comme eux, vous courcircuiter. J’ai par exemple récemment reçu un mail d’une ancienne amie (à la base très négative) où on lit sa rancœur et son amertume vis-à-vis de la vie. J’aurais eu une corde, je me serais pendu à la fin de ses deux pages de mail. Je l’ai fait lire à d’autres personnes, elles m’ont toute répondu : « Mais il est horrible ce mail ! » Tu m’étonnes !

Alors oui, on me dira qu’il faut les soutenir, les aider à tenir debout… il faut leur faire comprendre que la vie est un combat (Justement non!)… il y a assez de misère et de malheureux sur terre, et blablabla. Passez plus de temps à essayer de les motiver que eux ils vous dépriment, c’est être sado-maso.

Vous n’êtes pas coach, psy, ou tuteur. Vous aurez essayer, maintenant à eux de faire la part des choses. Et les phrases du genre « Faut avancer et aller de l’avant« , etc., ils s’en cognent (cf. le mail de mon ancienne amie). Ce qu’ils veulent, c’est qu’on aille dans le sens de leur douleur tant que vous n’avez pas vécu ce qu’ils vivent !

– Aigrie est ma couleur de peau

Il semblerait que les mauvaises expériences de la vie soient les étapes qui ont rendu ces gens négatifs. J’ai moi-même été dans ce cas. Mais je me suis auto-viré de mon corps, en me débarrassant de mon côté négatif, même s’il y a parfois des restes. Comment ? Comme ça :

– Entourez-vous de personnes positives !

C’est typiquement français, de râler, et vous ne serez jamais aussi bien dans votre vie que les fois où vous ne serez pas entouré de râleurs.

– Restez en groupe

Leur négativisme est fatiguant, ne restez pas seul avec eux. En fait, plus il y a de personnes, mieux c’est. Ainsi vous n’aurez pas à porter le fardeau complet de cette énergie négative.

raleurs négatifs pessimistes energie trolls internet facebook lol cat chat ordinateur raleurs, aigris, frustrés, susceptibles, grincheux, français culture négativisme négatif, blogueurs, je n'aime pas les blogs, blogging, pessimisme, positif changer de vie, bonne humeur, bonheur, être heureux

Les gens négatifs

 » Aucun pessimiste n’a jamais découvert le secret des étoiles, navigué jusqu’à des terres inconnues, ou ouvert un nouveau chemin pour l’esprit humain. » 

Helen Keller

Je peux même ajouter qu’à ce jour, je n’ai jamais entendu, vu, connu, qui que ce soit de négatif ou de pessimiste ayant réussi sa vie.

Nous avons une tendance très humaine, que nous partageons tous, à étaler nos malheurs quand tout va mal en nous. Mais le contraire, non. Lorsque les choses vont bien, il n’y a personne. Peut-être pour la simple et bonne raison que les gens positifs craignent les critiques et remontrances de jalousie des gens négatifs qui passent leur temps à démolir ceux qui ne sont pas comme eux ? Certaines personnes nocives ne veulent surtout pas que vous réussissiez, que vous entrepreniez des choses que eux n’ont pas eu le courage ou la motivation de faire. Ils ne veulent pas que vous passiez à l’action. Ils aiment le statu quo, ne rien faire et rester comme ça.

– Évitez de trop vous balader sur Internet, le pays des trolls

Certains se serviront de la pression sociale qui nous force à apparaître toujours de bonne humeur et sous notre meilleur jour comme un prétexte pour déverser leur venin, leur colère, et leur amertume vis-à-vis de la vie. Et encore plus sur Internet. Les gens négatifs pullulent sur le net, surtout sur les forums (pas tous) et parfois même sur Facebook. Mais en général, les gens positifs ne sont pas dessus. Les gens négatifs, eux, n’ont que ça à faire et s’en serviront pour se plaindre et critiquer.

trolls internet facebook lol cat chat ordinateur raleurs, aigris, frustrés, susceptibles, grincheux, français culture négativisme négatif, blogueurs, je n'aime pas les blogs, blogging, pessimisme, positif changer de vie, bonne humeur, bonheur, être heureux

Fuyez les gens négatifs !

– Comment savoir si vous faites partis des gens négatifs/pessimistes ? 

« Dis-moi avec qui tu traînes, je te dirai qui tu es. » Prenez 5 personnes de votre entourage le plus proche. Et faites à peu près la moyenne de leur positivisme et négativisme. Si vous avez 4 personnes négatives dans votre entourage, il y a fort à parier que vous faites partie des gens qui voient le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein. En général, nous sommes attirés par ceux qui nous ressemblent le plus en terme de convictions et d’attitudes, simplement parce qu’il est plus facile de se sentir à l’aise avec des individus animés des mêmes sentiments. Ce sont ceux-là qu’on choisit

Conclusion

« Le pessimisme est une maladie sournoise qui ronge celui qui l’héberge et qui tente de saper les élans d’ouverture de ceux qui le côtoient… » Alors libre à vous de réussir à faire de votre vie, un bouquet de fleurs que vous distribuerez autour de vous sans vous soucier de ce que peuvent dire les gens négatifs, car les paroles s’en vont, les aigris restent.

Et vous ? Faites vous partie des gens négatifs ?

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE

  • Evi

    Quand j’ai commencé à lire, je me suis reconnue dans pas de point… J’ai mes périodes plus ou moins longues de pessimisme. Parfois c’est même poussé à l’extrême. Mais je travaille sur moi. C’est pas évident mais petit à petit j’essaie de trouver mes propres astuces pour retrouver ma gaité. ça a l’air de fonctionné. Le temps nous le dira (d’ailleurs un billet sur ce sujet est près à être publié sur mon blog ce soir, et j’ai pensé à toi en l’écrivant 🙂 )

    • monbonpote

      Salut Evi, c’est pas évident, j’ai pas envie de te dire que le naturel revient toujours au galop, car nous ne sommes pas né comme ça, car personne n’est jamais né aigri,blasé, etc…

  • Odile

    J’aime beaucoup ton article.
    Ca fait un an que j’ai viré de mon entourage les gens que j’appelle « toxiques ». Quel bonheur depuis ! Alors oui, il y a toujours des moments où ça va mal (la vie serait monotone sinon), mais je rebondis plus vite depuis que je ne suis entourée que de gens positifs.
    Ma vie à commencé à prendre un nouveau tournant, et c’est très bon !

    • monbonpote

      Salut Odile, Merci! C’est même très très bon! Depuis que je me suis lancé dans cette démarche, je n’attire plus que les personnes positives qui se retrouvent dans ma façon de penser et ma mentalité, et qu’est ce que ca fait du bien! Prend soin de toi alors! Et à bientôt!

  • DarkGally Pasd’Bol

    Je suis une aigrie râleuse grincheuse blasée susceptible… tu m’aimes plus :'(

    • monbonpote

      Tu vas me changer ça tout de suite ! Tu sais que t’es pas comme ça au fond de toi… de toute façon toi quand je vais te voir, je vais te laver de ta ralistance 😉 car t’es pas la pire des blogueuses… Loin de là au contraire je dirais que t’es la plus positive des raleuses 😉

  • Illyria

    Très bon article! Et en effet, on ne peut rien faire contre cet état d’esprit, c’est uniquement à eux de bouger et de réagir… On peut bien les soutenir et les motiver autant qu’on le veut, on n’a quasiment pas de réaction à chaque fois… Et de toute façon, ce sont des personnes incapables de nous apporter du positif, de nous apporter quelque chose, de nous soutenir en retour, donc bon… Selon ce que l’on veut dans les relations sociales, il faut savoir faire des choix…

  • Je voudrais rajouter les salopes, les donneurs de leçon et les m’as-tu-vu… bref, des personnes que j’ai rencontré récemment qui m’ont pollué et je viens de m’en débarrasser et du coup, je me dis qu’il ne faut pas donner sa confiance trop vite et surtout à n’importe qui…

    • monbonpote

      Et oui la confiance ca se mérite, ca ne se donne pas !

  • Mary Faou

    Je trouve que c’est un peu exagéré de dire que c’est typiquement français de râler (et en disant ça je confirme tes propos du coup :-D).

    Bref, pour moi il est impossible de laisser des amis en souffrance, je vais aller vers eux pour tenter de leur faire remonter la pente, ça peut être long mais j’ai eu beaucoup de résultats positifs et conséquemment ça me remplit de joie de voir qu’ils peuvent changer. Après je ne parle pas des personnes qui sont au fond du gouffre pour des raisons ignobles, je pense que ce n’est pas de leur faute ; j’ai un exemple qui me vient en tête, j’ai une amie dont les parents se sont suicidés lorsqu’elle était au lycée, c’est elle qui les a trouvés, je n’allais pas la laisser de côté car elle n’allait pas bien, ça me semble être du simple bon sens.

    Après me concernant, j’ai une tendance à pouvoir déprimer pour certains problèmes graves, j’ai eu la chance de rencontrer un groupe de gens absolument formidables qui m’ont aidé et je ne les remercierais jamais assez car désormais je vais très bien (un coup de mou de temps à autres ça arrive à tout le monde).

    Bref, tout ça pour dire que je ne pense pas que le but dans nos vies est de ne choisir quasi que de gens joyeux et optimistes en laissant les autres dans le fossé, je trouve ça un peu égoïste.

    Après ce n’est que mon avis, et le tien vaut tout aussi bien que le mien 😉

    • monbonpote

      Bien sûr je te rejoins sur certains points, mais là où je veux surtout en venir, c’est de ne pas se tirer une balle dans le pied avec des personnes qui n’en valent pas la peine, c’est à dire qui ne sont pas de vrais amis.

      Donner de son temps, et de sa personne à de vrais amis, oui, mais pas à des connaissances, ou des personnes superficielles

      • Nan

        ah, tu as raison aussi !

    • Nan

      Je suis d’accord avec toi, c’est égoiste. Il suffit de ne pas faire n’importe quoi et de faire attention à soi.

  • Ah les français râleurs 🙂 C’est quelque chose que je n’avais pas vraiment remarqué avant de partir à l’étranger, en Angleterre j’ai l’impression que généralement les gens sont plus positifs qu’en France, ils ont une attitude plus « can do » et se donnent les moyens de leurs ambitions.
    J’ai fait mon stage de fin d’études à Londres et mon maître de stage m’avait conseillé à l’époque de ne pas trop m’entourer de gens négatifs. C’est seulement quand il m’a fait cette réflexion que j’ai pris conscience qu’effectivement mon entourage à l’époque n’avait pas un impact positif sur moi. Bon après c’est vrai qu’il y a une différence entre être là pour un ami qui a besoin d’aide et être tiré vers le bas par des gens qui ne font aucun effort et ont une attitude négative en permanence.
    ps: super ton blog 😉

    • monbonpote

      Hey salut Lucie, merci de ton comm’ et de ton encouragement. Oui la culture anglo-saxon est par nature plus optimiste que nous, c’est ce côté là que j’apprécie chez eux, même si parfois c’est un peu trop extrême.
      J’ai remarqué que chez eux le développement personnel et la pratique du coaching est largement plus répandue qu’en France.
      En ce qui concerne les personnes négatives, je te rejoins sur ce que tu dis, il faut juste prendre conscience que certaines personnes de notre entourage sont toxiques…

  • Malaika

    C’est ce que je vis avec certaines personnes de ma famille, ma soeur en particulier qui est très très négative et rabat-joie, toujours à critiquer et juger les autres négativement, elle n’encourage jamais personne, je ne me souviens même pas d’un compliment ou d’une chose gentille qu’elle m’aurait dite… Elle dit toujours qu’elle n’a rien à envier de personne mais je pense qu’elle est très mal dans sa peau (sauf qu’elle prend, du coup, les autres de très haut) et elle est très jalouse des autres (de moi y compris alors que je suis l’aînée et que je ne me suis jamais sentie en compétition avec mes soeurs ou mon frère). Il y a peu, j’avais un peu trop bu et j’ai fait une bourde (franchement rien de grave mais elle l’a vue), elle ne m’a plus parlé pendant une semaine et m’a regardée comme si j’étais une pestiférée… Elle ne sait pas se remettre en question, voit toujours le mal chez les autres mais jamais chez elle. C’est toujours de la faute des autres, jamais de la sienne. Quand je raconte quelque chose et qu’elle me pose une question, c’est toujours sur le ton du reproche, comme si j’avais fait quelque chose de mal (sauf qu’avec elle, je ferais apparemment quelque chose de mal tout le temps). C’est très très lourd moralement de vivre avec quelqu’un comme ça. Surtout qu’elle est très angoissée et il faut être tout le temps là pour la rassurer, mais en retour le respect et la gentillesse je n’y ai même pas droit. Alors en effet, dernièrement j’y ai mis un stop, trop marre, ça me pourrit vraiment le moral par moment et de toute façon, malgré tous les conseils que je peux lui donner pour ses problèmes d’anxiété (je suis passée par-là aussi, j’ai connu certaines choses qu’elle connait aussi, donc je sais de quoi je parle), elle n’écoute qu’elle. Je trouve ça souvent triste d’en arriver là avec des personnes de sa famille mais je pense qu’en effet il faut pouvoir penser un peu à soi de temps en temps, et je sais que j’ai beaucoup mis de côté pour ma famille. A force d’être traitée comme de la merde, on n’en peut plus et il faut vraiment trouver un moyen de prendre ses distances (pas évident quand on vit sous le même toit). J’y travaille encore mais les seules choses que j’ai trouvées à faire, c’est de l’éviter un maximum, de ne plus lui parler de ce que je fais, de qui je vois etc (de toute façon, même sans les connaître, elle n’a jamais aimé les gens que je fréquente, surtout les hommes, pourquoi j’en sais rien), de la laisser se débrouiller, de ne plus répondre à toutes ses remarques etc (parce qu’aussi, pour elle, c’est elle qui fait tout, hors que ce n’est pas du tout ce qu’il se passe concrètement), et surtout d’essayer de ne pas penser que je ne vaux rien parce qu’elle le pense peut-être (ou me le fait comprendre d’une manière ou d’une autre).

    J’apprends à savoir vraiment ce que je vaux, à connaître mes points forts (je connais mes points faibles pour les avoir ressasser si souvent), à me libérer de l’emprise familiale sur l’image qu’on peut avoir de soi à travers eux. Pas le choix, le comportement de ma soeur est très destructeur, même mon père commence à se sentir moins que rien à cause d’elle. Elle utilise les gens, est sympa quand elle a besoin de quelque chose, si tu ne vas pas dans son sens ou si tu ne veux pas faire quelque chose pour elle (parce que tu ne veux pas ou parce que tu as d’autres obligations bien plus importantes), elle te fait comprendre qu’elle sera dans la merde à cause de toi (parce qu’elle n’apprend pas à se débrouiller seule non plus, prendre le bus pour aller quelque part c’est trop compliqué, trop fainéante, pas envie de se bouger) et voilà. Mon père et moi sommes plus sensibles, surtout aux humeurs des autres, donc on a souvent culpabilisé. Pour ma part je ne veux plus de ça, alors je mets un frein et je vis ma vie de mon côté et ça fait beaucoup de bien, je dois l’avouer. Je me demande quand même d’où provient son comportement et sa façon de voir les choses parce que vraiment je ne comprends pas comment on peut être comme ça à ce point, à tirer les gens vers le bas, à se servir d’eux, à n’avoir jamais un mot gentil pour sa famille (elle a l’air beaucoup plus sympa avec ses amis, ses petits copains par contre en prennent souvent pour leur grade aussi). J’en venais parfois même à en avoir mal au ventre, tellement ce sont des reproches et des critiques négatives incessants. Et on a beau lui dire ses 4 vérités etc, quand il y a un problème et qu’elle se sent dépassée, elle se positionne en victime, fait celle qui comprend (toujours avec des « mais, vous… ») et au final rien ne change, c’était juste histoire d’amadouer un peu pour faire passer la pilule plus facilement.

    Pas évident quand ces personnes négatives sont notre famille !

    • Salut,
      Je connais ça, que cela soit notre famille ou non, il faut rester hermétique à leurs critiques négatives.
      Parfois même il convient de les recadrer et de faire un peu de forcing pour leur faire comprendre qu’on a évoluer.
      Courage je sais ce que c’est mais ça n’est pas impossible à vivre avec ça

  • Malaika

    Ce panneau m’a souvent fait rire, mais je le trouve tellement vrai !

  • Nan

    c’est vrai tu es une personne cruelle, haha. Par contre moi qui déteste (presque) tout ce qu’aiment les autres et qui n’ai pas survécu à des parents râleurs, je ne vois pas ce que derrick et drucker viendraient faire dans ma culture, tellement auto content de te déplacer en groupe d’optimistes l’auteur, que tu en racontes n’importe quoi 😀 ! Enfin perso j’adore râler dans la joie la bonne humeur et ne vois pas pourquoi j’irais chercher des gens quand je suis de mauvais poil pour qu’ils me bassinent de leur joie (quoique ce n’est pas ma vie c’est la leur je m’en fous) ou me gonflent avec leurs discours sur les personnalités toxiques, je suis peut etre raleuse mais je ne suis pas idiote ^^

  • StellieStella

    Moi je suis super aigrie et négative quand je ne vais pas bien (et super marrante quand ça va), ce n’est pas pour ça que je suis infréquentable, je préfère fuir les gens plutot que de devoir subir cette humiliation, je ne suis pas complètement débile.