Accueil / Changer de vie / Efficacité / Comment réussir à parler en public sans passer pour un cake ?
Comment réussir à parler en public sans passer pour un cake ?
Comment réussir à parler en public (en TV) sans passer pour un cake ?

Comment réussir à parler en public sans passer pour un cake ?

Haaaa parler en public ! Un dur moment à passer pour la plupart d’entre nous, et aussi pénible qu’une coloscopie pour certains. Quand on y pense, beaucoup de personnes ont peur de parler en public : peur de se donner en spectacle, peur qu’on se moque d’eux…

Vous avez peur qu’on se moque de vous ? Je comprends ! Mais si vous êtes restés bloqué à l’époque des moqueries scolaires, bonne nouvelle pour vous, le collège, c’est fini !

Quand bien même que ça vous arriverait, vous n’allez pas mourir. Heureusement pour moi, autrement je vous aurais quitté trop tôt. On s’est bien foutu de moi le jour où je faisais une présentation et où j’ai inconsciemment dessiné sur un tableau en même temps que je parlais un avion qui s’apparentait plus à un pénis volant… Pour ma défense j’ai toujours été nul à « dessiné, c’est gagné ». Bon et aussi peut-être parce que, comme je suis un mec, les mecs ne savent pas faire deux choses à la fois blablabla… Oui ! Je ne sais pas dessiner et parler en même temps. Ça, mes directeurs s’en sont bien rendu compte.

Comment réussir à parler en public sans passer pour un cake ?

Comment réussir à parler en public sans passer pour un cake ?

Bref, je ne suis pas mort ! J’en ai même bien ri et je me suis même découvert un talent de one-man show. Savoir se moquer de soi-même, ça aide aussi à parler en public ! Au pire, qu’est-ce qui peut vous arriver ?

Il n’y aura que du vécu dans cet article ! Vous n’aurez pas de conseils standards comme : Soyez-vous même, ne soyez pas parfaits, mettez l’accent QUE sur la préparation, etc… Puisque que nous sommes pas égaux face au stress (je vous bats tous !). Je vous partage ici que des trucs qui se sont montrés efficaces lors de mon passage TV à la quotidienne de France 5 (hop là, ça, c’est placé !)

Donc avis à tous les timides, les paranos, les borderlines, les modestes, et ceux qui se sous-estime, qui sont dans le « oui ! J’essaye, mais c’est difficile ! », sachez que tout change dans la vie, tout le monde évolue, et que vous serez les prochains sur la liste ! Parole d’un ancien timide « Tête d’ampoule » ascendant feignasse.

C’était pas gagné ! Pour vous rafraîchir la mémoire, souvenez vous de ce que je racontais dans l’article sur « comment avoir confiance en soi » avec mon histoire de baguette.

Et pourtant, on m’a dit en fin de tournage : « C’était parfait ! Si tous les invités étaient comme vous ! »« Oh je n’ai fait que mon devoir Mademoiselle la journaliste ! » 

Bref, pas de quoi frétiller comme un supporter des bleus, je n’ai pas remporté la croupe du m… la coupe du monde pardon ! Mais une personne comme moi peut très bien y arriver.

Se préparer à parler en public

C’est la base pour réussir à parler en public ! Pas d’oral sans préparation ! Ça n’est pas un sous-entendu obscène, hein ! On est toujours dans la prise de parole en public.

Avant d’arriver sur le plateau TV, j’ai étudié le comportement des présentateurs en regardant plusieurs de leurs émissions :

Font-ils des blagues sur les invités ou non ?

Coupent-ils la parole ?

Ont-ils l’air d’apprécier l’humour ?

Qui a le dessus sur l’autre ?

Pour réussir à parler en public, j’ai étudié le public afin d’adapter mon speech, en me demandant : « Quel discours je souhaiterais entendre de moi-même, si j’étais à leur place ? »

Un peu comme quand je formais des managers. Un exemple : ils adoraient l’humour, et plus particulièrement l’humour de cadres, donc je me suis adapté en attirant leur attention en leur faisant des blagues de cadres… à deux balles ! Et vas y que ça rigolait… Je leur montrais que je parlais le même langage qu’eux. L’adaptation permet d’anticiper. Et par anticipation vous adaptez donc votre discours à votre public. Logique, mais combien d’entre nous le font vraiment ?

Le discours: Je le prépare ? Je le prépare pas ?

– Avant de parler en public, Churchill (qui était bègue) avait pour habitude de faire les 100 pas en se récitant son discours. Sur le plateau de l’émission, j’ai été en quelque sorte rassuré de voir Philippe Gaudin faire lui aussi la même chose. Eh oui comme quoi, même les meilleurs ont besoin de ça. À vous de voir si vous êtes plus à l’aise en improvisant ou si vous avez besoin d’écrire votre texte.

– Pour être à l’aise avec les caméras, je me suis filmé en train de parler. Parler devant la glace c’est bien, mais ça ne permet pas de s’entendre et d’autocorriger ses tics verbaux comme : « Ouaich, voilà quoi, t’as vu ma gueule !? ». Et surtout la posture, car le corps parle aussi. Et puis, juste histoire de ne pas ressembler à un légume en boîte devant tous ces yeux qui m’examineront.

Comment réussir à parler en public sans passer pour un cake ?

Comment réussir à parler en public sans passer pour un cake ?

– Pour les courageux et pour mieux articuler : entraînez vous à parler avec un stylo dans la bouche. Oui, vous aurez l’air d’un gland, certes, mais vous serez plus à l’aise avec l’articulation… et le ridicule. Ne riez pas, c’est un conseil sérieux de mon orthophoniste. Et ma main à couper que vous y penserez la prochaine fois que vous verrez un stylo.

– Astuce pour désamorcer le stress du démarrage : écrire mots pour mots les deux premières phrases introductive, car selon moi réussir son entrée détermine la suite des événements. Comme dans une course de dragster, je savais que ça se jouerait au démarrage, autrement j’aurais fini dans le mur.

Comment réussir à parler en public sans passer pour un cake ?

Comment réussir à parler en public sans passer pour un cake ?

L’apparence aussi sobre qu’un bambou, petit scarabée

Le message c’est vous, et non pas vos vêtements !

Comment réussir à parler en public sans passer pour un cake ?

Comment réussir à parler en public sans passer pour un cake ?

Quand je suis face à ma conseillère habillée sexy, mon attention est étrangement portée ailleurs que sur son discours. « I »m just an animal ! » (« animal!)

Elle : « Qu’est ce que vous en pensez monsieur ? L’offre une ou l’offre deux ? »

Moi : « Ha bon ?! »

5 min avant de parler en public

OK, ne stresse pas Jordane ! Stress paaaaaaolkjf,bds:sqnrhzgjpkh

Le truc c’est de prendre ça à la rigolade et avec légèreté. Mieux vaut se conditionner en se disant que c’est comme parlait avec des potes !

Peu après, mes émotions sont revenues à la charge en tentant de me court-circuiter. Difficile de rester zen quand on pense que des milliers de personnes verront ma trogne.

Comment réussir à parler en public sans passer pour un cake ? chats devant tv

Comment réussir à parler en public sans passer pour un cake ?

Même si j’ai pour habitude de parler en public, le stress revient. Anecdote même Charles Aznavour angoisse toujours avant de monter sur scène. Donc mieux vaut se trouver des astuces pour régler son niveau de stress.

– Ma tête voulait rester cool, mais mon corps voulait danser le twist du stress. Je me suis mis à sourire comme un gogol tout seul dans mon coin, ça m’a permis de dédramatiser. Comme quoi ne pas sous-estimer la puissance de l’amusement, du sourire et de la relativisation. Puis je me suis essayé à la cohérence cardiaque.

Cohérence cardiaque

« Mais qu’est ce que c’est que cette matière ? » La première fois que j’ai entendu ça, j’ai cru que c’était de la communication entre cœurs, un peu comme quand j’envoie « coeur » au 411212… C’est en réalité, un phénomène réflexe dans lequel Cœur et Cerveau fonctionnent à l’unisson. Je m’explique si votre esprit, ou votre mental (appelez ça comme vous voulez), et vos émotions influent sur le rythme cardiaque, le rythme cardiaque a lui aussi une influence sur votre cerveau. Vous me suivez ?

Donc je me suis mis à respirer comme une femme enceinte en faisant plusieurs inspirations-expirations profondes et lentes, en marquant une petite pause à la fin de la respiration. Puis je me suis mis à repenser à des moments plaisants, je ne dirais pas lesquels sinon vous changerez d’avis sur ma personne. Quoi !? Je pensais à mes papy Brossard que je trempais dans ma grenadine devant le club Dorothée ! (ce n’est toujours pas un sous-entendu obscène!)

Et puis, surtout j’ai repensé à cette super vidéo que j’avais vu il y a quelques jours sur la posture :

Enfin, je suis rentré sur le plateau, on m’a posé les premières questions, j’y ai mis de la passion et de l’humour dans mon témoignage, et la sauce a bien pris !

Bref, un premier passage à la TV réussi et un témoignage à l’image de mon blog. J’ai surtout réussi à surmonter ma peur de parler en public à la TV, le message est bien passé et je les ai tous fait marrer en bonus ! Rendez-vous le premier janvier à 12h00, quand vous aurez bien la tête dans le c… cirage pour vous en rendre compte. Sinon que dieu bénisse le replay ! Encore une victoire de canard ! (coin !)

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE

  • je pense que certaine de mes collègues auraient du lire ça il y a 4 ans…pour leur travail de fin d’étude (TFE), y en a une qui s’est évanouie a cause du stress juste avant c’était impressionnant. Au départ j’était super mal pour parler en publique… parce que j’étais la bouc émissaire de la classe, j’avais pas confiance en moi (élément clé!). Par contre une fois que j’ai enfin trouvé des gens chouettes, parler en publique ne m’a plus fait peur. J’hésite pas à faire un peu d’humour si je vois que ça passe. en fait j’avais adoré présenté mes deux TFE. J’ai gagné en confiance en moi. Je crois que ça aussi, c’est primordial. Si tu es mal dans ta peau, ça va se sentir.

    quand à la préparation du sujet, je prépare tout bien le jour avant et le lendemain, je vais faire une présentation totalement différente…Pourquoi, je ne sais pas. Je dors dessus et après ça va tout seul.

    j’ai quand même hâte de te voir sur fr5 🙂 (vive les rediffs 😉 )

    • Ha oui effectivement, elle est super émotive ?

      C’est marrant comme quoi confiance et estime de soi sont étroitement liées l’une va pas sans l’autre, mais au final quand on se retrouve devant un public on se rend compte que les gens sont comme nous, ils sont tous plus ou moins à l’aise à l’oral, et savent ce que c’est de passer devant un public… L

      a chose qui diffère c’est le ressenti et la manière de l’exprimer, et surtout les convictions qu’on a sur l’oral, mais ça tu t’en es finalement rendu compte que tu es (heureusement) toujours de ce monde… et que personne ne s’est fichu de toi ? Pas vrai ?

      • Je pars du principe que le ridicule ne tue pas. Et si je suis encore de ce monde? Peut être est-ce mon fantôme qui te parle 😉 Sinon ma collègue n’était pas super émotive, je crois qu’elle se mettait trop de pression (elle avait déjà un job et devait avoir son TFE pour le garder…)

        Et si mon oral n’avait pas été bon, je me serait remise en question, voilà tout 😀

        • Le ridicule tuait à l’époque de la renaissance, heureusement que cette bêtise est passée 🙂
          Ha oui effectivement grosse pression pour elle… elle s’est bien courcircuiter la pauvre, au final elle l’a eu ?

          • oui, elle a même eu la meilleure note. Et j’ai assisté à sa défense de TFe elle avait vraiment été très bien. comme quoi 😉

          • Comme quoi, une petite sieste fait toujours du bien 🙂
            Au fait t’as reçu mon bouquin ?

          • virtuel ou réel? parce que ça ne me dit rien du tout (désolée…)

  • Bertrand (LBL)

    Simuler l’attitude c’est facile, simuler les connaissances c’est plus compliqué :). C’est pourquoi j’ai besoin de maitriser mon sujet et être préparé pour me sentir bien. Je n’ai jamais eu un grand talent d’orateur parce que je n’ai jamais été amené à le développer mais je pense que je pourrais le débloquer par la pratique.

    La camera c’est différent de l’entretient d’embauche ou de l’examen, car en générale si on te contact pour un interview c’est que tu es estimé. Tu es donc en position de force et tu n’y vas pas dans le but premier de te faire juger. Pourtant c’est toujours déstabilisant. Les seules fois ou je suis passé devant la caméra, le mec était à un mètre avec sa boite énorme braquet sur moi, ce n’était pas les meilleurs conditions pour être à l’aise.

    La prochaine fois je m’entrainerais avant, non pas devant le miroir mais devant une caméra ! Il n’y a pas de secret, si tu ne pratique pas (entrainement ou naturellement au quotidien) tu ne peux pas être à l’aise.

    • T’as raison de le souligner, attitude et connaissances, sont deux choses différentes, mais je suis parti du principe qu’on t’invite quelque part pour partager des connaissances que tu as déjà acquise, ou même au travail quand tu fais une présentation d’un sujet qui correspond à ton domaine, etc… après oui y a le stress à gérer pour ne pas dire des conneries comme quand t’es étudiant, c’est sur !
      Mais à côté de ça, j’ai toujours connu des personnes qui avait le don pour s’en sortir sans connaître leur sujet tout en restant dans les clous, tu sais ces personnes énervantes qui en font moins que toi, mais qui s’en sort sans avoir taffé ! J’ai des potes comme ça…
      Je suis persuadé qu’en étant débarrassé du stress et sans réel maîtrise du sujet on arrive à s’en sortir, pas à de grandes prestations, mais juste ce qu’il faut…
      Comme tu le dis, si tu passes à la TV c’est que t’es dans une certaine position, de force, mouais, ça dépend de l’émission, je serais pas passé chez Ruquier avec ses Hyènes…
      Ha oui t’es déjà passé à la caméra ?

      • Bertrand (LBL)

        Deux fois seulement quelques minutes mais c’était sur la chaine locale que personne ne regarde, c’est pourquoi je n’étais pas trop stressé 🙂

        C’est clair que chez Ruquier il y a intérêt à être costaud !

        • Même Baffie qui est un snipeur a failli perdre son sang froid ! Jamais Ruquier !

  • Chloé

    Le premier janvier ;)? J’essaierai de regarder! Pour moi, parler en public, ce n’est pas gagné! Je passe minimum une fois par an à la casserole (au moment de la réunion de rentrée avec tous-les-parents-d’élèves-et-tu-en-as-27-venus-te-jauger) Aaah! J’affronte, j’affronte, mais mes tics de langage et de timidité ressortent plus que jamais ;)! En tout cas, merci pour les conseils^^

    • Oui le premier janvier, je ferais parti des premières personnes qu’on verra à la tv de l’année 2014 ! Rien que d’y penser ça me fait trop marrer ! 😀
      Ha madame est « professora »… ça doit pas être facile non plus, du moment que tu rajoutes pas des « ouaich alors » à la fin de tes phrases… A moins que tu sois prof de sport, et à mon avis c’est ce que tu es si tu as réunion parents-d’élèves qu’une fois par an ?

      • chloe

        Professeur des écoles 🙂
        On rencontre beaucoup les parents en privé (ça, ça vava^^) maison doit aussi faire une réunion de présentation de la classe/de nous en début d’année… Comme chaque année, je change d’école, je suis toujours la nouvelle, ca attire les foules…^^

        • Au moins t’es à l’aise avec le changement 🙂

  • Blablatine

    Merci pour tes conseils, souvent emplis d’auto-dérision et de vérité ! L’exercice n’est jamais facile que je pense que c’est en pratiquant et en s’entraînant à parler en public qu’on finit par le vivre avec moins de stress et sans labsus 😉 PS : j’adore les images avec des chats partout, je ne sais pas si le lien est tacite mais le chat en léopard illustrait bien le propos !

    • Mais je vous en prie dame Blablatine, c’est en forgeant qu’on devient forgeron, et faut bien se lancer sinon on ne s’entraîne jamais… Un moment la journaliste a proposé de piocher des petites papiers avec un message, celui que j’ai choisi était marqué « ne cherchez pas à plaire à tout le monde » y a aussi de ça à prendre en compte, sinon on se pollue le cerveau.

  • JM

    Que du bon!
    Le mieux, c’est de prendre des cours de theatre ou de s’inscrire chez Toastmasters.
    Il n’y a que la pratique avec correction qui permet de progresser.

    • Même plus que du bon, tu vas bien te marrer je pense quand tu vas voir ma tronche 😀
      Je voulais en parler des toastmasters, mais comme j’ai pas encore assisté à un cours de chez eux, j’en parlerais dans un article futur. C’est sûr que la pratique avec correction est très aidante, cela dit se filmer est une première étape…

  • De très bons conseils Jordane! Le stress fait partie du jeu mais comme tu dis, si on ne se prend pas trop au sérieux, on y arrive 🙂 J’ai hâte de voir ça en janvier! J’espère que tu auras un lien en ligne?

    • C’est un honneur dame Héloïse, merci du compliment… ça a plutôt bien fonctionné niveau conditionnement, je pensais pas que ça allait être aussi efficace sur mon stress, comme quoi quand on décide de ne pas se laisser envahir par ses émotions, on arrive à de bonnes choses… résultat sur France 5 la semaine prochaine ! Je vais effectivement la mettre en ligne…

      • Je n’ai pas France 5, p-ê sur YouTube ou leur site en rediffusion ou sur ton blog en effet 🙂

        • Pas de soucis je te l’enverrai personnellement, mais ne crie pas « Horreur » quand tu verras ma tête 😉

  • Pingback: MonBonPote sur France 5 : Suivre ses résolutions - Mon Bon Pote()