Accueil / Changer de vie / Efficacité / Comment paraître maître de son temps et plus décontracté(e) du string?
Comment paraître maître de son temps et plus décontracté(e) du string?
Comment paraître maître de son temps et être plus détendu(e) du string?

Comment paraître maître de son temps et plus décontracté(e) du string?

Comment paraître maître de son temps et être plus détendu(e) du string?

Comment paraître maître de son temps et être plus décontracté(e) du string?

J’aime le proverbe: « dans tout ce que tu fais, hâte-toi lentement« . Pourquoi je vous parle de ça? Eh bien patience! Je vous l’explique!

J’ai écrit cet article au volant, (dans ma tête bien sûr!), lorsque je me suis rendu compte que je ne passais plus mes nerfs en voiture comme avant. Avant, je n’aimais personne au volant… (à côté de ça, l’inverse est difficile)… aujourd’hui, je n’aime toujours personne au volant, mais je relativise plus, je suis plus détendu, calme, moins stressé et le plus important, indifférent à la violence routière. Maintenant, je réponds par un bisou à ceux qui ont des comportements violents, et ça les agaaaaace encore plus! « Et c’est ça que c’est bon »!

Comment paraître maître de son temps

J’ai toujours l’impression de passer mon temps en voiture à anticiper les conneries de papy/mamie, Kéké, les mecs en utilitaires, les « bonnes femmes lunettes de mouches » qui se la racontent princesse de la route, le bureaucrate éternellement fâché qui croit avoir acheté la route, et autres boulets de la circulation.

Tous sont pressés, mais pressés pour quoi? Pour se dépêcher de visser leur cul sur leur canap’ pour regarder Lagaf ou leur TV réalité ? On est tous pressés, mais dans 95% des cas, il n’y a jamais d’urgence, et j’entends par urgence (Accouchement, accident, transport à prendre, gamins à aller chercher, etc…). Nous nous pressons pour ne pas rater le début de notre série, ou pour arriver à l’heure au boulot ou en cours (eux je ne les plains pas, fallait partir plus tôt). « Rien ne sert de courir, il faut partir à point« … Ha bon?!

Mais en y réfléchissant bien, pourquoi s’énerve-t-on quand les autres n’avancent pas assez vite à la caisse ou en voiture, ou quand certains marchent comme si ils étaient bourrés dans le métro ou dans la rue ? Restons cool.

La principale raison est que le rythme du citoyen est pressé, et rien ne l’arrêtera! Il est pour certains insupportable d’attendre, tout doit aller plus vite, pas le temps de regarder, pas le temps de s’écouter! C’est bon, relax!

Faut-il pour autant se jeter dans les bras de la pression en se sacrifiant sur l’autel du « tout, tout de suite » ? Au bout du compte, à vouloir tout dans la seconde, on foire tout. On se met la pression, on fait mal les choses. Ne vous est-il jamais arrivé de vouloir absolument quelque chose (ex: job) ou quelqu’un et de ne pas avoir le résultat que vous vouliez au final? C’est l’air du temps qui veut ça, ou ça doit être générationnel. Il avait vu juste ce mec dénommé La Fontaine, qui disait : “tout vient à point qui sait attendre” …

J’ai un jour regardé autour de moi. J’ai constaté que pour certains, le temps presse. Et à voir leurs visages pâles, leurs traits tirés, leurs gestes d’agités du bocal de fonceurs invétérés, ça m’a fait réfléchir.

Un jour un pote a dit « parfois on passe a côté de choses tellement belles qu’on prend même pas le temps de les regarder« … comment on s’était bien foutu de sa gueule! … Et pourtant… il avait raison! … (Si il voyait ça!)

J’ai donc dans ma démarche : changer mon rapport avec le temps.

– Pour cela, prenez déjà conscience de vous-même! En vous observant (comme je l’ai fait) dans votre rapport avec le temps. J’ai par exemple arrêté de partir de chez moi à l’heure de mon rendez-vous, et je pars maintenant en avance. Ordonnez-vous.

– Après votre prise de conscience, relativisez, c’est facile et à la portée d’un schtroumpf. Arrêtez de vivre dans le stress! Car qui a envie de fréquenter une personne constamment stressée à cause du temps?
Ex: Si vous conduisez et que vous tombez dans un bouchon, pas la peine de vous blâmer! « Quel(le) con(ne), pourquoi j’ai choisi ce chemin »? Relativisez ! Peut être que sur l’autre chemin, il y aurait eu les flics, un radar, ou un accident… avec un lapin qui vous tendait un piège. Ça paraît bête mais relativiser est efficace, notre cerveau est manipulable, (y a qu’à voir les effets de la TV dessus). Vous conditionnerez votre cerveau à ne pas surchauffer, et ça vous calmera dans la minute, essayez au lieu de vous énerver contre vous-même!

– Profitez-en pour optimiser à fond ce temps que vous croyez perdu. Le principe est de se convaincre soi-même que ce temps perdu ne l’est pas!
Pour garder l’exemple des bouchons. Je relativise en me disant que je peux y écouter ma musique, car c’est le seul endroit où je peux chanter sans déranger mes voisins. Bon je passe pour un « Ouin-Ouin » dans la file, mais « who cares »? Comme je l’ai déjà dit la région parisienne est une des régions où l’on contrôle le moins son temps, autant l’accepter. Votre santé mentale vous dira merci!

– Un autre point, la technologie a été inventée pour nous faire gagner du temps afin d’aménager nos moments de loisirs, donc autant la maîtriser un bon coup. J’ai un jour racketté orange pour obtenir un smartphone, j’ai eu mon cadeau, j’y ai mis mon nez dedans pendant quelques jours. Mais maintenant, grâce à ça, ce que je faisais chez moi je le fais partout. Paradoxalement, le temps gagné par ces technologies nous permet d’accumuler encore plus de tâches. Ça change la vie !

Vous ne voudriez pas ressembler à ces agités, surtout les excités du boulot qui ne voient pas le temps passer. Et qui quand ils s’arrêtent, ont le sentiment de se noyer la bouche ouverte. Ce qui arrivera fatalement une fois ou l’autre. Parfois même prématurément. Sans avoir eu vraiment le temps de vivre leur vie. Tristounet, non?

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE