Accueil / Changer de vie / Développement personnel / Comment changer sa vision de la vie: La technique du « Yes Man »
Comment changer sa vision de la vie: La technique du « Yes Man »
La technique du Yes Man

Comment changer sa vision de la vie: La technique du « Yes Man »

Comment changer sa vision de la vie: La technique du "Yes Man"

Comment changer sa vision de la vie: La technique du « Yes Man »

Depuis le retour de mon voyage au Brésil et à Québec, j’avoue ne plus être le même. Je vous ai expliqué dans l’article intitulé « De Paris à Rio… Via Montréal » une des raisons pour lesquelles mon voyage fut une superbe expérience de vie : la technique du « Yes Man ». Cette technique consiste à accepter chaque proposition et de les considérer comme des opportunités. Et bien, je me situe toujours dans cette démarche, je m’ouvre beaucoup de portes, et jusqu’à présent je n’ai eu qu’à y gagner.

Pour ceux et celles à qui cette technique ne parle pas, je ne peux que vous conseiller de vous référer au film avec Jim Carrey, qui porte le même nom « Yes Man » et qui résume parfaitement ma vie actuellement. Depuis que j’applique cette théorie pour ne plus vivre ma vie à moitié, qui est avant tout une véritable philosophie de vie, il ne m’est arrivé que des choses intéressantes:

Comment changer sa vision de la vie: La technique du "Yes Man" Mozaique

Comment changer sa vision de la vie: La technique du « Yes Man »

– Je suis amené à rencontrer beaucoup plus de personnes qu’avant, se faire des amis est devenu plus simple.

– Chacune de ces personnes m’a au moins fait découvrir un bon plan, une chose, un lieu, une personne que je ne connaissais pas.

.

Comment changer sa vision de la vie: La technique du "Yes Man"

Comment changer sa vision de la vie: La technique du « Yes Man »

.

.

– J’ai accepté de passer 5 jours à palma de Majorque en vacances où je m’y suis amusé comme jamais, en laissant mes préjugés de côté  (genre: c’est cher, c’est bruyant, il y a que des beaufs, blablabla.. C’est faux!). Toujours se faire sa propre opinion soi-même.

.

– J’ai quand même passé une soirée en VIP (ça, ça n’a pas de valeur) avec Mlle Azarenka (la première mondiale du Tennis), car j’avais accepté une soirée (que j’aurais refusé il y un an) qu’un pote m’avait proposé. C’était intéressant! (Plus d’infos sur mon twitter)

Je m’amuse toutes les semaines. Il n’y a plus un moment où je m’ennuis.

– Etc,…

Jadis, j’avais pour mauvaise habitude de dire automatiquement « Non » à tout ce que l’on me proposait et qui s’apparentait un peu trop à de l’aventure par peur de l’inconnu. Et surtout à me complaire dans ma petite zone de confort, car ça me paraissait plus sûr et sans conséquence de ne rien faire.

Et sortir de sa zone de confort ça fait peur !

Dire « Oui » peut aider à véritablement changer votre perception de la vie et de ce fait changer votre vie en elle-même, et pour ma part ça a considérablement changé la tournure de mon voyage. Jamais je n’aurai découvert durant mon voyage tout ce que j’ai pu y découvrir surtout si je m’étais cantonné à refuser systématiquement ce qu’on me proposait.

Autre chose, je savais aussi qu’en refusant une seule fois une proposition, (dans l’esprit de l’être humain) j’aurais été catalogué dans une case de rabat-joie qui n’en profite pas, me fermant à l’avenir à d’autres opportunités. On ne m’aurait plus jamais rien proposé dans l’immédiat. J’aurais été dans un cul-de-sac, en acceptant l’idée que ma vie ne change pas et en me renfermant dans ce qui me semble être une valeur sûre.

Par contre, comme il est dit dans le film, c’est à utiliser avec parcimonie « Dans la limite du raisonnable », sinon j’aurais accepté de me mettre à genoux comme m’a alcooliquement proposé une espèce qui s’apparentait à une femme, mais du moyen âge et en plus vulgaire… et de manger la « cuisine de sa maman » (dixit ses mots, je vous laisse deviner ce qu’est la cuisine de sa maman !). Bien évidemment, il n’est pas question de me mettre en danger, en difficulté ou de prendre des risques sans réfléchir.

Bref, ça n’est pas un truc de hippies, et je ne suis pas le seul à me placer dans cette démarche. En tout cas grâce à cette philosophie de l’acceptation (L’acceptation d’autrui, mais avant tout, l’acceptation de soi) je lutte plus facilement contre mon envie de procrastiner,  je ne suis plus enfermé sur moi-même, et j’ai surtout appris à réinventer ma vie.

Et vous? Accepteriez-vous de tester cette philosophie l’espace d’un week end? 

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE