Accueil / Voyage / Bilan de ma Bucket-list / Life-list : un an après
Bilan de ma Bucket-list / Life-list : un an après

Bilan de ma Bucket-list / Life-list : un an après

Bucket-list, Life-list, Bucket-list, Life-list, deux termes pour dire exactement la même chose. Tout le monde fait ces derniers temps des Bucket-list. Il y en a partout ! Et pas que les blogs de voyages, sur tous les blogs, et à toutes les sauces ! Y en a des marrantes, y en a des barbantes, y en a des originales, y en a des banales… Si vous ne savez pas ce que c’est, je vous invite à jeter un nœnœil sur le « bibilletllet » intitulé « Ma life-list : Avant de mourir, je voudrais« , vous y verrez plus clair.

Ma première Bucket-List

Je trouve génial de constater, en ces temps moroses et austères, qu’il y ait encore des personnes désireuses de vivre leurs rêves. Après combien s’y tiennent vraiment ? Pour ma part, quand je regarde mon bilan, un an après avoir rédigé ma Bucket-list ! Et bien je me dis « Pas mal pour une ancienne feignasse !« 

Bilan de ma Bucket-list / Life-list : un an après

Bilan de ma Bucket-list / Life-list : un an après

Première fois que j’ai entendu parler de Bucket-list, j’ai cru que c’était une marque de croquette. Après avoir compris ce que c’était, j’ai fait le rapprochement avec ce que j’avais lu un jour, sur le fait d’écrire ce qu’on veut. Écrire et formaliser ses envies permet de les réaliser plus ou moins inconsciemment.

Septique de nature, j’ai tout de même tenté d’en faire une. Après, tout, ça ne mange pas de pain ! J’y ai mis tout mon amour. Résultat, il y a à boire et à manger dans ma Bucket-list. Ça passe par :

– Le vol de bisou à Salma Hayek,

– La visite de l’usine Nutella,

– Apprendre la capoeira,

– Faire le tour de l’Amérique du Sud,

– Tester l’apesanteur,

– Entarter Nadine Morano… ou sinon 50€ à celui qui le fait !

Oui ! Ce sont toutes les choses qui me font rêver. Même le dernier point. Nadine si tu me lis, prends garde à toi dans la rue !

Et donc à ma grande surprise, figurez-vous que j’ai tout de même réalisé plus de 15% de ma Bucket-list et pas que des petits trucs non plus, de grandes choses.

Bilan de ma Bucket-list / Life-list : un an après

Bilan de ma Bucket-list / Life-list : un an après

Bilan de ma Bucket-list / Life-list : un an après

Bilan de ma Bucket-list / Life-list : un an après

J’ai visité Rio, le Japon. Je suis retourné à Gdansk cet été pour festoyer le départ de mon taf où j’ai pu dire Au revoir président à ma manière. Je me suis fait passer pour un VIP pour rentrer dans une soirée à 2000€ . Ouais je suis comme ça moi ! Bref, j’ai tout de même réalisé des choses hors du commun, et ils m’en restent un paquet à faire !

Idées de Bucket-list

Des idées j’en ai à la pelle, je me demande même s’il est humainement possible d’en avoir autant. Il y en a que je ne peux malheureusement pas inscrire dans ma liste.

Pour alimenter mon imagination, je m’inspire de tout pour trouver des idées. J’en ai même eu en lisant l’article de mon pote Bertrand du blog le braquet de la liberté. Je me suis mis à penser que ça serait pas mal de faire un tour de France en Vélo. Mais à côté de ça, se taper 1000 km de route pour atteindre le sud en vélo, voilà quoi… car avec mes mollets de coq, je casserai ma pipe bien avant.

Je compte encore réaliser de grandes choses, et visiter de nombreux pays. J’ai l’Amérique du Sud qui me fait de l’œil. Et j’ai une revanche à prendre avec la Colombie. J’y étais allé en 2011 mais avec une équipe de bras cassés et qui m’ont donner le goût de voyager seul à l’étranger.

Aussi, l’idée d’aller faire la fête au Brésil pour la coupe du monde me titille fortement (je parle de mon esprit). Il y a de grandes chances que ça soit la grosse teuf du siècle à ne pas manquer. Et ça notre équipe de chèvres cul-de-jatte de l’équipe de France ne l’ont pas bien compris, faut dire rien d’anormal pour des mecs qui ont un QI égal à leur âge.

Bref vous l’aurez compris une Bucket-list est devenue pour moi un outil puissant pour réaliser mes rêves.

Bilan de ma Bucket-list / Life-list : un an après

Bilan de ma Bucket-list / Life-list : un an après

C’est comme se donner la permission de rêver en se donnant la possibilité de réaliser l’impossible. Peut-être parce que la meilleure manière de réaliser l’impossible, c’est de croire que c’est possible. Salma me voilàààààà !!!

Et vous ? Quels seraient vos trois premiers rêves de votre Bucket-list ?

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE