Accueil / Kultur / Zik&livres / Livres / Avis : Comment « ne me dites plus jamais bon courage ! » m’a appris à parler
Avis : Comment « ne me dites plus jamais bon courage ! » m’a appris à parler
Avis : Comment "ne me dites plus jamais bon courage !" m'a appris à parler

Avis : Comment « ne me dites plus jamais bon courage ! » m’a appris à parler

Cette semaine, je vous parle d’un livre que j’ai absorbé aussi vite qu’un flamby, ce que très peu de livres arrivent à me faire faire.

J’ai envie de vous partager mon avis sur « Ne me dites plus jamais bon courage ! Lexique anti-déprime à usage immédiat des français » de Philippe Bloch. Un livre qui pique fort son égo de Français ! Et c’est ça qu’c’est bon !

Avant de donner mon avis de blogueur farcesque, je tiens à avertir ceux qui voyagent souvent, que si vous revenez de l’étranger en étant un peu blasé de la France, et que vous le lisez à votre retour.

Vous risquez de ne plus voir vos compatriotes de la même manière et vous vous en distinguerez favorablement encore plus qu’après un retour au bercail classique.

Depuis mon retour du Canada, j’ai été surpris de ma capacité à remarquer tous les défauts de mon pays, encore plus qu’auparavant. Et ce livre a positivement enfoncé le clou. Je l’ai toujours à portée de main, et il fait désormais parti de mon top 5 des livres de ce style !

Avis : Comment "ne me dites plus jamais bon courage !" m'a appris à parler, philippe bloch

Avis « ne me dites plus jamais bon courage ! »

Qui est l’auteur ?

Philippe Bloch, c’est l’homme à la cravate BFM et au regard malicieux. Conférencier et animateur de renommée internationale, il est aussi l’auteur de nombreux autres livres.

« Ne me dites plus jamais bon courage ! »

Avant toute chose, si vous utilisez une ou plusieurs expressions de la liste suivante, ce livre risque de vous faire prendre conscience de beaucoup d’habitudes que vous devriez peut-être laisser avec le canard WC :

– Bon courage !

– Un “petit” café, une “petite” cloppe, un « petit » restaurant, une « petite » lechouille, un « petit » FIFA,…

– Le problème c’est que…

– Pourvu qu’il ne m’arrive rien !

– Ce sera tout ?

– Vivement la retraite !

– Il est bien gentil…

– Ca ne marchera jamais !

– Dans ce pays…

– À l’étranger…

– C’était mieux avant !

– On a toujours fait comme ça !

De quoi parle ce livre ?

Ce livre est une réflexion en 12 chapitres sur notre quotidien de Français. 12 chapitres qui résument très bien nos sales habitudes et les maux de notre société qui contribuent à l’entretien du cliché français dans le monde et que j’entends partout quand je voyage à l’étranger.

« Ne me dîtes plus jamais bon courage » ‘est avant tout un lexique antidéprime qui cerne, selon moi, très bien un des maux français qui contribue aux :

  • Problèmes de motivation au travail
  • Rejets de la nouveauté, de l’étranger
  • Peurs et à la haine du succès, la jalousie, etc.

Nos pollutions verbales qui nous conditionnent inconsciemment ! C’est peut-être aussi à cause de ses habitudes qu’on n’aime pas le changement !?

Avis : Comment "ne me dites plus jamais bon courage !" m'a appris à parler, philippe bloch, lexique anti-déprime, livre ne me dites plus jamais bon courage

Avis : « ne me dites plus jamais bon courage ! » 

Ce qui m’a plus dans ce livre ?

  • Pour un blogueur qui voyage souvent tel que moi, j’ai trouvé beaucoup de similitudes avec les constats que je me fais à l’étranger en termes de différences culturelles. Comme l’optimisme (Nord-)américain ou la religion du service au Japon.
  • Surtout, c’est la prise de conscience de nos mauvaises habitudes et de notre mentalité typiquement française qui contribuent à la dépression collective. (La France ex-championne d’Europe d’antidépresseurs !)

 

Rien que le titre de ce livre m’a fait marré.

Jadis, à l’époque où j’étais consultant, j’avais pour habitude d’avoir les oreilles qui saignent quand on me disait « bon courage ! ».

Bon courage de quoi ? Je ne prépare pas non plus un plan stratégique pour une évasion d’un goulag sans me faire tirer dessus. Bon courage qu’il ne m’arrive rien de fâcheux au travail aujourd’hui ?

Combien de personnes se lèvent le matin en priant le ciel qu’il ne leur arrive rien dans la journée, pour simplement conserver leur besoin de tranquillité quotidienne ?

Comme des vaches dans un pré, je dis ça… je dis rien ! En fait, si je le dis !

« Mes frères et soeurs, je compatis ! », je l’ai moi aussi été, mais depuis le début de ce blog, ça a changé ! Je ne me lève plus le matin avec cette mentalité dégueulasse de « Fuir« . Je suis plutôt dans le « Aller vers« .

Et ça a commencé un matin Québécois, où je me suis surpris de me dire:

« Qu’est-ce qui va m’arriver de bon aujourd’hui ? ».

C’est le genre de pensée/question qui n’arrive qu’une fois dans sa vie de français. Jamais je n’avais pensé ainsi auparavant ! Et bien, sachez que ça change la vie.

De toute manière, plus on évoque une chose, au plus on lui donne de l’importance.

Quand l’évocation prend la forme d’un discours quotidien, les choses que vous pensez être comme des vérités universelles sur vous et votre vie se renforcent.

On appelle ça les croyances. Et je ne parle pas de la loi de l’attraction…

Pour qui est ce livre ?

Avis "Ne me dites plus jamais bon courage !", Ribery phrases, Arrêtez de vous battez ribery

Avis « Ne me dites plus jamais bon courage ! »

Bref, « Ne me dites plus jamais bon courage ! » est avant tout un livre pour ceux et celles qui ne se retrouvent pas dans le mentalité globale française ou qui en ont ras la pâquerette de voir le verre à moitié vide, de se faire contaminer par la morosité ambiante, les personnes négatives, les râleurs, les « démotivateurs », les rabat-joies, etc.

En parlant de personnes négatives.

Bien évidemment certains diront que ce livre est ennuyeux et inutile. Il le sera pour les personnes qui se complaisent dans leurs râleries, car ce livre renvoie dans la tête des Français leurs propres défauts avec la subtilité d’une intention positive et l’espoir que les choses changent.

On préfère toujours ne pas savoir ce qui nourrit nos faiblesses ! « Wop autruche style ! »

Le seul défaut de ce livre, c’est d’être optimiste !

Je dis ça, car comme pour tous les discours optimistes, ils ne touchent que ceux qui le sont déjà, ou qui veulent le devenir.

Les pessimistes et déprimés négatifs qui entretiennent le statu quo le prendront comme une insulte à leur négativité, et ils se feront un plaisir de le démolir sur la place publique. Comme on peut le voir sur ce site.

« Tuons le messager de l’optimisme !!! »

Ce qu’il m’a apporté

Personnellement, il m’a conforté dans mon projet professionnel, mon besoin d’entreprendre, et surtout dans mon désir de créer une vie meilleure que celle qu’on souhaite nous imposer en France, tout en continuant de contribuer au plus grand nombre de personnes souhaitant changer de vie. Et pour cela, ça ne dépend que de moi !

Jacques Attali, qui lui aussi est accusé d’être un « collabo » de la politique a dit, pas plus tard que ce week-end :

« Arrêtez de vous reposer sur la politique, elle n’embellira jamais votre vie, si vous voulez que votre vie change, vous ne pouvez compter que sur vous-même ! ».

Ne restez pas bloquer sur vos freins quotidiens et ce qui vous empêche d’avancer, et gardez à l’esprit que les personnes négatives ont toujours un problème pour chaque solution.

Ce pays n’évoluera jamais avec des réformes, mais par une révolution, comme il l’a toujours fait !

Et c’est peut-être ça qu’on nous empêche de mettre en place en nous déprimant massivement.

Bref, la France a un incroyable talent, la gloire de ce pays, et ses beaux jours ne sont pas que derrière nous !

A chacun de faire sa révolution personnelle avant de vouloir une révolution populaire. Le changement passe avant tout par soi ! « Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde… »

Sur ce, je ne vous dis pas « bon courage ! » (#HumourOriginal !)

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE