Accueil / Blog / Blogging en berne : Arrêtez de croire ce qu’on vous dit, mieux vaut croire en soi
Blogging en berne : Arrêtez de croire ce qu’on vous dit, mieux vaut croire en soi
Arrêtez de croire en la politique, croire en soi c'est mieux

Blogging en berne : Arrêtez de croire ce qu’on vous dit, mieux vaut croire en soi

J’étais à la base parti pour faire un parallèle entre une pensée pseudo philosophique/motivante, face à l’ignorance de notre talentueuse ministre du travail actuel(le?) concernant sa réponse à la question : « combien de fois un CDD est-il renouvelable ? »

Puis m’on œil m’a alerté, m’informant qu’il se passait quelque chose sur la twitto/blogosphère. Pris soudainement d’une sensation de commérage, je m’y suis donc penché.

Le blogging voyage est en berne, Stéphane !

Effectivement elle s’est mise à gronder notamment du côté des blogueurs voyage. Car en ce moment le blogging voyage a le drapeau en berne, si je puis dire ! (Paix à votre âme les mecs, maintenant terminez votre pop-corn, lâchez twitter et retournez bloguer pour avoir l’espoir d’être un jour shortlisté aux Golden Blog Awards !)

Et je peux comprendre, vu la polémique qui s’est passée concernant un certain blogueur voyage qui « se fait appeler » Ryan et ayant trompé ses lecteurs en leur faisant croire à l’aide des photos des autres (Shutterstock) qu’il en était l’auteur (ça se trouve il ne s’appelle même pas Ryan vu l’escroquerie « BernardTapienne », il pourrait peut-être même s’appeler René la taupe, Maurice Benguigui ou bien même encore Khalid M. quelque chose comme ça ? Enfin « j’dis ça, j’dis rien, t’as vu »!). Jusqu’à là « Hamdoulah ça va ? » dixit La Fouine, (si si le 78 !)

N’étant pas un blogueur voyage et « m’en câlissant bien raide » de ce gars que je ne suivais pas, je ne vais pas m’attarder sur le sujet, je laisse les trolls du net s’en charger.

Étrangement, après son unique commentaire laissé ici, il ne m’a jamais inspiré confiance… faut pas juger à la tête me dit mon ressenti, surtout que je n’ai pas la tête de l’emploi, après, que celui ou celle qui n’a jamais péché me jette la première truite !

Cette histoire renvoie à un problème, car c’est effectivement un problème, et ce problème ce n’est pas le manque d’authenticité et d’honnêteté de la plupart de ces gens qui jouissent d’une certaine médiatisation (politique compris), mais c’est, chèr(e)s ami(e)s, votre crédulité de fillette à croire ce que vous voyez et ce qu’on vous dit, (d’où mon article d’origine plus bas).

Par exemple, moi, je n’existe pas ! Je ne suis qu’une image de synthèse dans un programme… Vous croyez que je suis un humain, mais vous n’y êtes pas du tout jeunes naïfs, bienvenue dans la matrice !

C’est pas moi, c’est Murphy !

Non plus sérieusement, ce n’est pas de la faute de quelqu’un, même s’il existe une source à l’origine du symptôme, et cette origine c’est ce manque d’esprit critique face à votre admiration que vous avez pour ceux et celles qui vous balancent de la poudre aux yeux avec leurs selfies dégueulasses, leurs photos censées vous faire baver de jalousie quand vous êtes assis dans les toilettes de votre boulot en train de vous cacher de votre patron pour geeker, ou quand ils vous jouent le disque rayé des promesses non-tenues… Bref, vous sautez les deux pieds dans le plat comme une blogueuse à chat sur un pot de Nutella !

Je ne peux m’empêcher de repenser à ce grand philosophe qui nous a quitté bien trop tôt : Michael Vendetta, qui disait à ses débuts : « Les gens, ils ont besoin qu’on leur vende du rêve, ils ont besoin de rêver et qu’on les fasse rêver… » (un truc comme ça, désolé si je ne suis pas très précis, je ne retiens pas tous les bruits de bulots de France)

Ca me fait aussi mal au derrière que de m’asseoir sur un cactus bolivien que de dire, qu’il avait raison le bougre !

Parmi toutes ces personnes qui ont besoin de se faire claquer les bretelles devant les autres via les réseaux sociaux ou bien leur blog, combien d’entre elles sont franches avec vous, combien d’entre elles vous présentent la réalité ?

jemesenscommeryan, instagram photo,

toujours croire en soi et rien d’autre qu’en soi !

Mes ami(e)s, on vous a menti ! D’ailleurs, mon pote Tunimal du blog un gaijin au japon m’a fait compatir à sa déception dans sa lettre ouverte destinée à son ancien blogueur/ami (pas d’ironie).

Bref, fini l’aparté concernant ce blogueur qui s’est fait snipé comme une mouche séchée par l’ensemble des trolls du net, retour à l’article d’origine ci-dessous.

Enjoy ! (phoénix : Blague sponsorisée Jean Roucas)

L’original :

Jamais je n’ai parlé de politique sur mon blog car c’est aussi stérile que de chercher un neurone dans le cerveau d’un candidat de télé-réalité d’aujourd’hui…

C’est un sujet qui divise les foules autant que les religions, et cela depuis des dizaines d’années, que dis-je ?! Des centaines d’années pardi !

Comme disait Coluche : « La politique, c’est pas compliqué, il suffit d’avoir une bonne conscience, et pour cela il faut juste avoir une mauvaise mémoire ! »

Croire en soi et en sa mémoire

Une mauvaise mémoire, c’est bien cela le problème, c’est que tout le monde oublie et tout le monde refait la même erreur.

Vous vous imaginez vous en train de vous faire flasher tous les 3 mois devant le même radar, à refaire toujours la même erreur indéfiniment parce que vous oubliez que vous vous êtes déjà fait avoir ? Sos poisson rouge !

Croire en la politique, c’est remettre sa vie entre les mains de quelqu’un d’autre que soit, c’est illogique !

Quelqu’un d’autre qui ne vous connaît pas, qui ne connaît pas votre quotidien, qui ne connaît pas vos problématiques, et qui ne sait même pas ce que c’est de travailler pour payer des factures.

Pourquoi je parle de ça, car on est dans un pays assez réticent au changement alors que nous avons un héritage de révolutionnaire (1789, 1936, mai 68)

Et ce qui me pique fort en ce moment, c’est de me dire que je cite du Coluche 30 ans après, et que ces phrases n’ont jamais cessé d’être d’actualité…

Exemple : « Le gouvernement s’occupe de l’emploi. Le Premier ministre s’occupe personnellement de l’emploi. Surtout du sien. » 

C’est ce que nous a merveilleusement bien démontré notre stagiaire ministre du travail, en ne sachant pas répondre à une question aussi basique que celle-ci :

« Combien de fois un CDD peut-être renouveler ? » 

Niveau lycée !

Tout personne qui a déjà travaillé en France le sait. Et malheureusement cette personne nous a bien démontré l’ignorance de ceux et celles qui sont censés nous faciliter la vie.

Ah! On me dit dans l’oreillette qu’on a entendu des rires provenant de la tombe de Coluche…

La télé-réalité et la politique, même combat !

Comme dans la télé-réalité, ils sont déconnectés de la réalité et de la vraie vie.

Comme dans la télé-réalité, ils sont enfermés dans leur monde.

Comme dans la télé-réalité, « le plus dur pour les hommes politiques, c’est d’avoir la mémoire qu’il faut pour se souvenir de ce qu’il ne faut pas dire. »

Comme dans la télé-réalité, « ça fait beaucoup marrer les gens de voir qu’on peut se moquer de la politique, alors que, dans l’ensemble, c’est surtout la politique qui se moque de nous. »

Arrêtez de croire en ce que vous voyez, mieux vaut croire en soi

Avec tout ça il y en a encore qui croient en la politique pour changer leur condition.

Combien de temps encore voulez-vous espérer qu’un type ou une nana qui n’a jamais travailler de sa vie, qui ne se préoccupe pas du petit peuple, même du peuple tout court, qui est très loin perché avec ses ami(e)s élitistes change votre vie ?

Vous êtes le/la seul(e) à être responsable de votre vie, ne remettez jamais votre avenir, votre vie entre les mains de quelqu’un (ou de quelque chose) d’autre que vous-même.

Vivement la 6ème république et qu’ils jartent tous !

En attendant souriez en regardant cette vidéo, cliquez dessus pour la visionner !

Myriam El Khomri VS Le Roi Arthur, ministre du travail, croire en soi, citation croire en soi, Arrêtez de croire en la politique, croire en soi c'est mieux

Arrêtez de croire en la politique, croire en soi c’est mieux

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE

  • Ton article m’a fait sourire à plusieurs reprises. Parfois parce-que c’est simplement drôle (la blogueuse à chat et son pot de Nutella), parfois parce-que c’est dérangeant et qu’il parait que l’être humain, lorsqu’il ne sait pas comment réagir face à une situation dérangeante/déstabilisante, eh bien il rigole.

    C’est pour ça je pense que je rigole devant l’incompétence de nos politiciens, mais au fond je suis probablement très mal à l’aise. Mal à l’aise également de voir les français s’insulter et se fracasser comme des animaux pour défendre les pieds sales de leur politicien préféré, de leur équipe de foot préférée, ou de leur blogueur voyage préféré (amen Ryan).

    Mal à l’aise qu’il soit nécessaire aujourd’hui d’écrire des articles comme celui-ci, pour rappeler au monde qu’on les prends pour des c*ns et qu’il devrait faire un peu attention à tout ce qu’on leur raconte. Et je suis d’accord avec toi, on devrait avant tout croire en soi et arrêter de suivre les autres aussi facilement.

    Mais en même temps, quand j’y pense deux minutes, je me dis que c’est bien dommage, dans notre société actuelle, déjà essentiellement portée sur l’individu, de vouloir encore pousser l’individualisme dans ses derniers retranchements. Plus on avance dans ce sens là, je me fais confiance à moi et pas à l’autre, plus on continue à se refermer sur nous-même et, même si c’est nécessaire, c’est en tout cas bien dommage qu’en pense tu ?

    Et ça me donne envie d’aller plus loin et ce que je vais écrire va peut-être en effrayer certains, mais au final, le coup de l’action sincère, du « faire pour les autres », je ne sais pas si ça existe réellement en tant que tel. Je ne crois pas que l’homme et son instinct de survie soit fait pour ça. Les politiciens ont peut-être au fond envie de changer des choses et d’apporter de « bonnes » réformes, mais le feraient-ils sans la reconnaissance et l’accomplissement qu’apportent leurs statuts ? Du coup, c’est quoi la motivation première, la reconnaissance et « l’immortalité » ou l’envie de bien faire et de changer le monde. J’ai mon opinion sur la question 😉

    • Tu mets le doigt là où ça fait… sens !
      Ca me fait plaisir de lire des commentaires comme le tien, j’aimerai en voir plus souvent.
      Dans ce que tu dis, ça souligne le fait que chaque action est portée par un besoin, et je pense qu’en France beaucoup de personnes mettent en priorité ce besoin de sécurité donc de remettre leur destin en train les mains de quelqu’un de sûr, comme les politiciens, mais comme ces derniers ne le sont pas, beaucoup continuent de se bercer d’illusions en continuant de penser qu’ils sont sûrs car s’ils en étaient convaincus vers qui se tourneraient-ils hormis eux-mêmes ?
      Et se faire confiance ça fait peur, ça nécessite d’agir et d’être responsable. Et ça ? Ca fait peur !
      C’est l’histoire du peuple.