Accueil / Changer de vie / Efficacité / 9 astuces contre le blues hivernal
9 astuces contre le blues hivernal
9 astuces contre le blues hivernal

9 astuces contre le blues hivernal

9 astuces contre le blues hivernal

9 astuces contre le blues hivernal

Dans quelques jours on sera en hiver, ce qui veut dire fête de fin d’année. (aussi fin du monde?) mais aussi vague de froid. Ce froid (qui m’a giflé) de ces derniers jours ne fait aucun doute que l’hiver s’installe, il y a dans l’air comme un avant goût de Noël qui sent bon le pain d’épice et le cupcakes. Si pour certain(e)s l’hiver est signe de joie, de fête, de famille, de coca-cola… ça ne l’est pas forcément pour tout le monde. Je pense à une blogueuse ayant stoppé provisoirement la blogosphère (cause personnelle) et une proche connaissance en début de phase de dépression.

C’est à cette période de l’année que les troubles de l’humeur s’amplifient. Et personne n’est à l’abri, ça peut toucher même ceux qui ne sont pas prédisposés à la dépression hivernale.

 (trois à quatre fois plus fréquent chez les femmes que les hommes). Alors n’attendez pas qu’il y ait le « feu » avant de commencer à vous en occuper. Réagissez avant que ça fasse des dégâts en vous et ne tolérez pas ces choses vous arriver.

9 astuces contre le blues hivernal

9 astuces contre le blues hivernal « Ne restez pas les bras croisés »

Ces troubles sont aussi appelés « blues hivernal » ou « troubles affectifs saisonniers« , et sont principalement liés au manque de luminosité. Comme beaucoup de personnes, c’est pour moi une période de changement saisonnier auquel je suis très sensible. De décembre à début mars, mes humeurs sont en dents de scie, et  je finis en général comme un ourson prêt à engendrer son processus d’hibernation.

9 astuces contre le blues hivernal

9 astuces contre le blues hivernal

Je ne vais donc pas parler de la réaction chimique liée à la mélatonine, etc.. (Bien que d’habitude ma pédagogie est : « la résolution des problèmes par la compréhension ». Dans ce cas je vous renvoie à des explications plus détaillées ici ) mais plutôt je me focaliserai sur les astuces permettant d’anticiper ces troubles de l’humeur.

Mais avant cela, voici les présupposés symptômes à la « zombification » qui apparaissent avec l’hiver:

– Vous sentez déjà une flémingite aiguë pour bouger vos fesses du canap, vous refusez de sortir ou vous évitez les activités sociales…

– Vous avez la vivacité d’un chamallow…

– Vous avez tendance à vous transformer en marmotte en dormant trop, à vous coucher ou à vous réveiller tard, et vous êtes toujours fatigué

– Vous avez une envie anormale de sucrerie

– Sans parler du sentiment de solitude, d’anxiété, de désespoir… (je vous renvoie à  cet article ici)

9 astuces contre le blues hivernal

Chacun à ses propres astuces pour affronter l’hiver, voici les miennes, si vous ne les connaissez pas… sinon il est toujours bon de les rappeler!

1. Ne pas rester enfermé: Même nuageux, le corps capte la luminosité. « Par son inhibition de la sécrétion de mélatonine, la lumière permet un réveil amélioré et une meilleure vigilance« . Celle-ci joue un rôle dans la régulation du rythme éveil/sommeil.

2. Luminothérapie: Parfait pour soigner le blues hivernal. Il y a les lampes de luminothérapie qui simule la lumière du soleil afin de palier le manque de luminosité naturelle. C’est pas forcément donné (A partir de 100€), profitez pour en demander une à papa Noël si ça vous ennuie de mettre cette somme dans une lampe.

3. Faire ou continuer l’activité physique: Ne surtout pas s’arrêter de faire du sport et ne commencez pas à procrastiner.

4. Mangez équilibré: Rien d’original! Ne succombez pas à la mal bouffe l’hégémonie des pubs de raclette. N’en abusez pas! Je m’écouterais je me nourrirai que de ça, mais ça m’engraisse trop, du coup j’alterne avec « légumes verts« , ils permettent de réguler l’acidité du corps. En cas de dépression, ajouter des légumes verts à votre alimentation.

En complément, je ne prends pas de vitamine C, mais j’absorbe tout ce qui a attrait aux fruits, jus, smoothie, etc… il m’arrive d’ajouter à ça du guarana et du ginseng, très efficace!

5. Ne vous renfermez pas et restez actif: continuez de vivre normalement, en continuant les activités sociales, allez voir vos amis, sortez de chez vous, faites comme les québécois qui apprivoisent l’hiver en faisant plein d’activités (ciné, festivals, patinage, etc…). Oui « il fait froid dehors, on est mieux au chaud, blablabla… » et bien couvrez-vous correctement et cette excuse n’aura plus de sens!

9 astuces contre le blues hivernal

9 astuces contre le blues hivernal

6. Reprenez le contact avec votre entourage : Recontactez 3 personnes à qui vous n’avez pas parler depuis longtemps, et ce tous les 2/3 jours, par le moyen que vous souhaitez (téléphone, SMS, Mail, Facebook). Si vous n’avez pas envie de passer votre vie au tél, voici ce que je fais: J’appel au moins une personne, la deuxième par mail ou Facebook,  l’autre par SMS. C’est un excellent exercice qui de fil en aiguille vous évitera de vous enfermer socialement. Pimentez un peu votre vie par les relations.

7. Entretenez votre humeur: Ne laissez pas les pensées négatives ou même le pessimisme français vous atteindre. Les soirs où vous êtes chez vous, passez vous un film amusant pour rebooster votre humeur. Une comédieune série comique, un one-man show, une lecture humoristique, etc… On ne rit pas assez par jour. Vous êtes responsables de vos propres humeurs, ne vous laissez pas influencer aussi par les petits riens de votre environnement quotidien et par le temps.

8. Une pensée positive par jour: comme celle-ci assez connue, venant de Voltaire:

J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé »

9. Opération 5 jours sans râler: chaque jour, tentez de vous surprendre à râler/critiquer ou avoir une pensée négative, et cela pendant 5 jours. Chaque fois que votre bouche s’ouvrira pour râler/critiquer (encore en faut-il être capable), modifiez la tournure de vos dires ou de vos pensées. Ne dites pas « J’en ai marre! Je suis crevé » dites vous « Aujourd’hui je fais en sorte que demain ça aille mieux ». Ça parait simple et bête, mais c’est efficace. A terme vous aurez conscience de vous même et de votre manière de penser.

Cette année l’hiver ne m’aura pas, j’ai décidé de sortir de ma grotte. Ne soyez pas à votre tour l’otage de l’hiver!

9 astuces contre le blues hivernal Domptez l'hiver

9 astuces contre le blues hivernal

REJOINS LA COMMUNAUTÉ ET REÇOIS TON CADEAU DE BIENVENUE